Division après critique Verstappen sur Netflix : “Je comprends que ça le met en colère”

| |

Lors du week-end du Grand Prix aux États-Unis, Max Verstappen a annoncé qu’il n’était pas fan de la série Netflix Drive to Survive. Le pilote Red Bull a annoncé que le populaire service de streaming plus besoin de frapper à sa porte pour les interviews, car le réalisateur du programme falsifie certaines situations au sein de la Formule 1. Verstappen n’est pas le seul à critiquer la série.

Bernie Ecclestone avait précédemment annoncé qu’il soutenait l’opinion de Verstappen. L’ancien patron de la F1 s’est exprimé à Reuters son mécontentement. “Je suis réaliste. Je sais que ce ne sera pas très réel, je sais comment ces gars se comportent, pensent et agissent. Au moins beaucoup d’entre eux. Quand je vois des choses qui ne sont pas tout à fait correctes, alors je comprends que Max c’est qu’on se met un peu en colère.”

Guenther Steiner comprend également très bien que Verstappen ne participe plus aux interviews de la série. “Si Max ne veut pas en faire partie, alors il a tout à fait le droit de ne pas participer”, a déclaré le patron de l’équipe Haas à RacingNews365, entre autres. “C’est un choix logique s’il pense qu’il est mal décrit. C’est bien sûr dommage pour les fans, car Max est un bon pilote et il a une personnalité intéressante.”

Critique de l’épisode Ferrari de Netflix

Au camp Ferrari, tout le monde n’était pas content de la série, surtout pas de l’épisode dans lequel l’écurie de course italienne a été présentée. “Cet épisode n’était pas bon, j’étais un peu déçu quand je l’ai regardé”, a déclaré Carlos Sainz à CQ Magazine. “Ferrari est bien plus cool, bien plus gros et bien meilleur que ce qu’ils (Netflix, éd.) ont montré.”

Les autres conducteurs y ont prêté peu d’attention. Par exemple, Kimi Raikkonen et Fernando Alonso ont annoncé qu’ils n’avaient même pas vu la série. “Je n’ai aucune idée de ce qu’ils ont fait, mais peut-être qu’ils rendent ça un peu trop excitant parfois. Est-ce bien ou mal ? Je ne sais pas”, a déclaré le Finlandais devant le micro de RacingNews365, entre autres. Alonso ne regarde pas non plus Drive to Survive : “J’ai un compte Amazon Prime, pas Netflix.”

Les partisans de Drive to Survivre

Bien sûr, il y a aussi des partisans de la série. Surtout aux États-Unis, la popularité de la Formule 1 a explosé après le lancement de la série. Les chefs d’équipe et les seniors de la F1 en voient les avantages. Toto Wolff était sceptique à propos de la série au début, mais a ensuite changé d’avis. “Nous n’étions pas très satisfaits au début, nous voulions nous concentrer sur la performance. Mais j’avais tort. C’est devenu un franc succès.”

Le patron de la Formule 1 Stefano Domenicali est logiquement satisfait de la série Netflix après la croissance des adeptes de la Formule 1. “C’était particulièrement visible parmi le public féminin”, a-t-il déclaré à RacingNews365, entre autres. “Je pense que c’était à cause de la façon dont Drive to Survive montre le sport. C’était plus dans les coulisses, pas très technique. Juste d’un point de vue plus humain.”

Daniel Ricciardo, Esteban Ocon et Nikita Mazepin ont déjà annoncé qu’ils étaient satisfaits de Drive to Survive. Ce dernier a notamment montré sur les réseaux sociaux qu’il collabore beaucoup avec Netflix. “Parfois les pilotes ressemblent à des robots. Les gens oublient qu’il y a des gens cachés derrière la visière de leurs casques. On tourne en rond, mais on a aussi un côté humain. A travers la série ils voient notre côté plus faible, un peu plus familial et un peu plus plus privé.”

Netflix tourne actuellement la saison 4 de Drive to Survive. Bien que Verstappen ne participera pas à la saison, la série mettra sans aucun doute l’accent sur la bataille pour le titre entre le Néerlandais et Lewis Hamilton. La nouvelle saison de la série documentaire de Formule 1 apparaît traditionnellement juste avant le début d’une nouvelle saison de F1.

.

Previous

La star de Deep Space Nine, Camille Saviola, est décédée à 71 ans

Ergothérapie soutenue par la cybersanté en réadaptation gériatrique

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.