directe | Valencia CF présente le nouveau projet Nou Mestalla

Il y a un contrat quand Lim rachète les parts s’engageant à mettre des outils financiers pour finir le stade en 2019, pourquoi Lim n’est pas dans les explications ?

Sean Bai : De notre côté, la construction du nouveau stade appartient au club et nous devons chercher des solutions avant d’arriver à un plan B. Ensuite, nous verrons les prochaines étapes et nous évaluerons si nous avons besoin d’autre chose. Nous voulons construire et terminer le nouveau stade, ce plan ne change pas.

Comprenez-vous que l’administration peut exiger des réalités ?

Immaculée Ibanez : Nous ne voulons pas de la constructibilité de Mestalla maintenant, nous la voulons quand nous aurons terminé le stade. Je ne peux pas déposer de cautions, si on veut construire sur l’impossible on ne peut rien faire. 80 millions, ce n’est pas peu. J’ai un acheteur et un immeuble de bureaux, et des entités financières qui me soutiennent. Voulez-vous avoir vos réservations pour nous donner la possibilité de construire? Ils sont dans leur droit, je ne le demande pas maintenant. Finissons le stade. Ce qui peut être construit à Mestalla sera ce que les administrations voudront, cela dépend aussi de l’ATE. Notre seul plan est de faire le stade.

Est-ce le meilleur de tous les projets présentés ?

Schneider : Chaque personne a ses goûts. Techniquement c’est le même que le premier, évidemment il y a de meilleurs matériaux et de nouvelles technologies. Pour des raisons visuelles, c’est une affaire personnelle. Personnellement je n’aimais pas le premier design, le second était compliqué au niveau de l’évacuation et j’aime plus celui-ci. Pour ma part ce n’est pas pire, c’est au moins le même que les précédents. Quant à l’effet visuel, chacun a son goût, j’aime les effets visuels et les balcons.

Sean Bai : Le meilleur stade, c’est l’ambiance et les histoires. Maintenant, ce que nous allons offrir, c’est un très bel espace pour le club et les fans, la prochaine étape est de savoir comment y intégrer les gens.

Fenwick : Nous avons amélioré les options dans les tribunes. Les espaces sont magnifiques, très peu de stades disposent de cet espace en double hauteur. C’est un stade beaucoup plus durable. La couverture solaire. Ensuite, nous n’avions pas l’idée des balcons pour pouvoir regarder en bas avant et le toit est spectaculaire, à la pointe de la technologie. Je pense que c’est une bien meilleure couverture, c’est un stade magnifique et les fans devraient en profiter.

Le terrain a-t-il des bâches ? Des licences de restauration sont-elles nécessaires ?

Fenwick : Il y a une tribune sans espace, en tant qu’architecte je ne vais pas mettre de bâches. Si le club veut créer de la couleur ou mettre des sponsors, ils mettront des bâches. Dans mon projet, il n’y en a pas. La couverture tendue n’est pas une toile, c’est une couverture textile.

Schneider : Nous avons demandé que les points de restauration soient habités. Ceux-ci sont inclus dans la licence que nous avons demandée. Les espaces qui donneront sur l’extérieur font l’objet d’une future licence lors de l’arrivée de l’explorateur. Ici, il n’y aura pas de bars mobiles.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT