DIRECT. Merkel et Macron commémorent l'armistice de Rethondes

Des délégations du monde entier se rendent à Paris ce week-end pour célébrer le centenaire de l'armistice de 1918.

> Regarder les événements en direct

16h20. Macron satisfait de son entrevue avec Trump. Le président français a résumé le contenu des échanges sur Twitter. "Nous avons décidé, le président Trump et moi-même, de travailler ensemble à la stabilité du Moyen-Orient, ce qui aura des conséquences positives sur le prix du pétrole", a-t-il déclaré en premier.

Il a ensuite parlé d'une "conversation fructueuse et dense sur la lutte contre le terrorisme, la défense européenne, l'Iran, la Syrie, le Golfe, la Libye et de nombreux autres sujets d'intérêt commun pour la France et les États-Unis. Unis. Pas un mot à propos de l'imbroglio autour du projet d'armée européenne.

16h15 .. "Plus jamais". Cette cérémonie sobre et sans voix a également permis aux deux dirigeants de s’entretenir avec un groupe de jeunes. M. Macron leur a parlé de la nécessité, selon lui, d'être "à la hauteur" de ce que les contemporains de la Grande Guerre ont proclamé: "Plus jamais!". Nous devons "ne rien donner aux passions tristes, aux tentations de division", a déclaré le président français, réitérant son message politique pour davantage de coopération dans une Europe où les électeurs se tournent de plus en plus vers des courants hostiles à l'intégration européenne.

16h10 .. Un journaliste du Monde, correspondant permanent en Allemagne, affirme qu'il ne peut pas suivre la cérémonie en direct. Signe que la couverture médiatique de cette journée est très différente d’un pays à l’autre.

16h05 .. Avant de partir, ils ont également signé ce document.

16h02 .. Ils consultent actuellement le livre d'or de l'Armistice, tous deux assis dans la voiture-restaurant.

Emmanuel Macron et Angela Merkel dans la voiture-restaurant de Rethondes. (Capture d'écran) ./ BFMTV

16h00 C'est la première fois depuis 1945 que le président français et le chef du gouvernement allemand se réunissent dans ce mémorial.

15h50. Angela Merkel et Emmanuel Macron dévoilent une nouvelle plaque réaffirmant "la valeur de la réconciliation franco-allemande au service de l'Europe et de la paix".

15h45. Angela Merkel est arrivée avec un léger retard. La cérémonie va commencer.

15h30. Macron et Merkel à Rethondes. La chancelière allemande sera accueillie dans les prochaines minutes par Emmanuel Macron sur les lieux de la signature de l'armistice dans la clairière de Rethondes, Compiègne (Oise). C'est ici que le 11 novembre 1918 a été signé dans un armistice wagon-restaurant mettant fin à la Première Guerre mondiale.

L'armistice signé à Rethondes. Les plénipotentiaires se sont alliés à la descente du wagon. De gauche à droite, 1ère rangée: Amiral Hope, Général Weygang, Amiral Wemyss, Maréchal Foch, Capitaine Marriot11 novembre 1918France – Première Guerre mondialeParis, Bibliothèque nationalePhotographie en couleur / Photo12

14h56: Justin Trudeau dans le Pas-de-Calais. Le Premier ministre du Canada s'est rendu à la crête de Vimy (Pas-de-Calais), où se trouve le Mémorial national du Canada, afin d'honorer la mémoire de quelque 60 000 soldats canadiens décédés au cours du conflit (14-18).

Justin Trudeau et le ministre des Anciens Combattants, Seamus O'Regendan ce samedi à Vimy. / AFP

14 h 37 Cérémonie tenue au cimetière américain de Bois Belleau. Malgré l’absence du président Trump en raison du mauvais temps, un hommage sera rendu ce samedi après-midi aux milliers de soldats américains tombés au combat pendant la Première Guerre mondiale.

14h35. Plusieurs stations de métro sont susceptibles de fermer ce samedi. Les stations Solférino et Rue du Bac (ligne 12), ainsi que la station de RER d'Orsay, fermeront probablement à 16 heures. La correspondance sera assurée.

14h26: Une brève réunion entre Trump et Poutine. Le président russe et son homologue américain discuteront de manière informelle du 11 novembre à Paris.

14h10 Un Macron conciliant avec Trump. À la suite d'un tweet très agressif du président américain, qui s'offusquait de voir son pays traité comme une menace pour la sécurité européenne, le président français insista davantage sur les efforts à fournir pour rapprocher la France et les États-Unis. Résumé de ce que les deux hommes se sont dit ce samedi.

13h42. Que fera Trump dans l'après-midi? Mystère. Nous savons juste que le président américain doit rencontrer plusieurs chefs d’État ce soir pour un dîner au Quai d’Orsay …

13h08. Le président américain n'ira pas au cimetière américain de Bois Belleau. En raison du mauvais temps, cette étape du programme de Donald Trump est annulée, a déclaré l’AFP. "En raison du mauvais temps, l'hélicoptère du chef de l'Etat américain ne peut pas atterrir" dans l'Aisne, rapporte France 3.

12h12. Brigitte Macron souhaite la bienvenue à Melania Trump. Les deux femmes se rencontrent sur les marches de l'Elysée. Melania Trump est habillée en noir.

12h05. Angela Merkel attendue à Rethondes. La chancelière allemande et le président Macron seront ce samedi à 15h30 sur les lieux de la signature de l'armistice dans la clairière de Rethondes, Compiègne (Oise). C'est ici que le 11 novembre 1918 a été signé dans un armistice wagon-restaurant mettant fin à la Première Guerre mondiale.

11h40. Défense européenne: l'Elysée évoque une "confusion". "L'armée européenne" prônée par Emmanuel Macron ne vise pas les États-Unis, a déclaré la présidence française dans un communiqué. L'Elysée évoque une "confusion" dans l'interprétation des propos du président français qui ont déclenché la fureur de Donald Trump.

11h27. Richard Ferrand se moque "des mots d'un voyageur commercial". Le président de l'Assemblée nationale n'a pas aimé le tweet de Donald Trump. Ce tweet "est un voyageur de commerce qui, d’une certaine manière, veut se concentrer sur les intérêts de la vente d’armes américaine où nous voulons nous assurer qu’il existe une Europe (…) capable de contrôler son autonomie de défense et de disposer de sa propre fournisseurs à se défendre ", a-t-il déclaré à Europe1.

11h11. Défense: les autres pays doivent "mettre la main dans leurs poches". Donald Trump réitère son appel aux alliés pour qu'ils participent davantage au budget de l'OTAN. Emmanuel Macron affirme être en accord avec cette idée.

"Le plus important, c'est que nos relations soient justes. Les États-Unis ont payé pour protéger l'Europe et ce n'est pas juste. Nous voulons aider, mais d'autres pays doivent se salir", a déclaré le président Trump.

Emmanuel Macron est d'accord: "Il n'est pas juste que la sécurité européenne soit aujourd'hui uniquement financée par les États-Unis. Nous devons mieux allouer les fonds de défense, c'est pourquoi nous avons besoin d'une meilleure défense de l'Europe". Donald Trump semble être d’accord avec le point de vue de Frenchman. "J'ai apprécié ce que vous avez dit sur le fardeau de la stratégie de défense collective. Nous voudrions une Europe forte, nous voulons les deux", a déclaré le président américain.

11h L'imposante délégation américaine à l'Elysée. Sous la pluie, Emmanuel Macron et Donald Trump échangent une poignée de main plutôt froide.

10h30. Alain Juppé attaque Donald Trump. Visiblement bouleversé par le tweet du président américain qui considère comme "insultant" les propos d'Emmanuel Macron sur l'armée européenne, l'ancien Premier ministre ne mâche pas ses mots: "insupportable arrogance de Trump! Nous, Européens, quand nous sommes unis, nous dérangons les grands empires, raison de plus pour avancer et ne pas nous laisser vassaliser.

10h20. Le président Trump ne visitera pas le Forum de la paix. Dimanche, il ne sera pas à la Villette car il a choisi d'aller au cimetière américain de Suresnes (Haute-de-Seine). Cet endroit abrite les tombes de 1 541 soldats américains tombés lors de la Première Guerre mondiale en France et qui passèrent par l'hôpital américain de Paris, à Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine).

10 heures. Trump a attendu par Macron. Les deux présidents devraient se rencontrer à l'Elysée en fin de matinée. Ils doivent parler bilatéralement avant le déjeuner avec leurs femmes.

LIRE AUSSI>Le programme Trump à Paris ce week-end

/

9h50. Paris transformé en un camp retranché.Plus de 10 000 policiers et gendarmes sont mobilisés pour assurer la sécurité de cet événement international. La police craint les manifestations hostiles aux chefs d’État de certains pays et au Black Bloc.

9h30. Des perturbations à prévoir. La présence de nombreuses délégations internationales impose des mesures de sécurité drastiques. La rocade et des quartiers entiers de la capitale seront bouclés. Voici une carte pour voir clairement:

/

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.