Diablo 3 : Un portage très solide sur Switch, notre test

Si Blizzard a compris que ses fans les plus ardents attendaient un nouvel opus à la licence, comme ils l’ont prouvé à la BlizzCon après l’annonce de Diablo Immortal, tout cela a quelque peu occulté la sortie du portage Switch. Si le jeu de Blizzard commence à être sérieusement affecté par le syndrome de Skyrim et sa prolifération multi-support, cette version pour console de Nintendo est très solide, répondant aux spécifications d'un portage réussi. C'était déjà une sensation que nous avions ressentie lorsque nous avons découvert le jeu à la Gamescom et que tout cela était confirmé.

Le graphisme sacrifié sur l'autel de l'opti
Comme il avait été souligné à l’époque, Blizzard a dû faire des sacrifices graphiques importants, mais compréhensibles, pour permettre à son jeu de fonctionner correctement dans un système portable ou Switch. Mais pour un hack qui affichera de plus en plus d’ennemis à l’écran au fur et à mesure du jeu, c’était un passage essentiel et la console chauffe très peu, même après plusieurs heures. D'un point de vue technique, il est difficile d'avoir quelque chose à dire sur cette version et nous acceptons facilement ce déclassement visuel. En ce qui concerne l'aspect multijoueur, que l'on joue en ligne ou localement, les choses se font simplement et instantanément et contribuent beaucoup à la qualité du portage.

Pour beaucoup, c'est mieux
Mais on retrouve inévitablement le même problème que sur les autres versions de consoles, avec la gestion de l'inventaire qui se fait sur tout l'écran en local. Autant dire que dans un jeu qui prend beaucoup de temps pour changer de contenu, il est plutôt ennuyeux d’attendre que son ami s’équipe correctement. Nous regrettons également le fait que l'interface soit beaucoup moins claire en mode portable, notamment en ce qui concerne les textes affichés, qui peuvent rapidement devenir problématiques si vous décidez de jouer à VOSTFR. Le plaisir de jouer à plusieurs reste intact, notamment en ligne et cela justifie de s'abonner à la abo Nintendo avant l'arrivée de Smash Bros Ultimate.

L'expérience complète
Côté contenu, cette édition éternelle ne plaisante pas avec le jeu de base, les extensions et les classes supplémentaires disponibles. Si Diablo est et reste une licence qui brille sur PC, cette version Switch est parfaitement adaptée à ceux qui voudraient découvrir la licence et même à ceux qui cherchaient une excuse pour revenir écraser Diablo en mode Hell, pour piller encore et toujours et de passer sa vie à faire de la théorie. En bref, la licence de Blizzard n’a pas fini d’absorber tout notre temps.

.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.