Deuxième homme accusé d'avoir partagé une vidéo du meurtre

0
18

La police sur les lieux de l'attaque simulée Masjid al Noor à Christchurch, où deux coups de feu ont tué 50 personnes le 15 mars 2019.
Tessa BURROWS / AFP

Six jours après les attentats de deux mosquées à Christchurch, en Nouvelle-Zélande,
qui ont tué 50 et des dizaines de blessés, un deuxième homme a été inculpé par le tribunal de la ville
pour partager la vidéo de la mise à mort.

Philip Arps, un homme de 44 ans, a été arrêté et inculpé mardi pour avoir partagé la vidéo
l'auteur présumé de carnage dans les mosquées, Brenton T.,
filmé et diffusé en direct sur Facebook.

Un homme de 18 ans accusé d'avoir relayé une vidéo

Il a été inculpé de distribution de contenu répréhensible et placé en détention provisoire. Il comparaîtra à nouveau le 15 avril. Un jeune homme de 18 ans a été inculpé lundi par le même tribunal de Christchurch pour avoir relayé la vidéo.

La justice n'a pas autorisé la publication du nom de cet homme, a également été poursuivi pour avoir publié une photo de la mosquée Al-Nour à Christchurch avec la mention "cible atteinte" et pour incitation à la violence. Chaque dirigeant est passible de quatorze ans de prison.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.