deux reporters de France 2 récompensés pour leur enquête sur les Rohinghyas

Stéphanie Perez, Nicolas Auer et Laëtitia Niro, de France 2, ont quant à eux reçu le prix des lycéens et apprentis pour leur reportage en Irak "Les lionceaux du califat: des bombes à retardement?" Les Prix des correspondants de guerre du Prix Bayeux-Calvados ont été remis, samedi 13 octobre, en photo à Mahmoud Hams (AFP), en impression à Kenneth R. Rosen (The Atavist Magazine), à ​​la radio pour Gwendoline Debono (Europe 1) et à la télévision aux journalistes de France 2 et CNN. Le Prix Bayeux existe depuis 1994. Il est destiné à rendre hommage aux journalistes qui exercent leur profession dans des conditions périlleuses afin de nous permettre d'accéder gratuitement à des informations sur les grands problèmes de l'actualité internationale.
Déjà récompensé en 2007 à Bayeux (prix photo et prix du public), Mahmoud Hams, 38 ans, a de nouveau reçu le prix photo pour Clashes on Gaza, dans une zone "d'accès très difficile et très dangereux", a déclaré Thomas Coex, responsable de la couverture photo d'Israël et des territoires palestiniens de l'AFP. "Ce sont des endroits à couvrir sans aucun endroit pour se protéger, et la preuve en est que l'autre photographe du bureau, Mohammed Abed, qui a été blessé par balle en juin, a des mois et des mois avant de pouvoir marcher à nouveau." Le reportage, qui a eu un impact significatif, prévaut sur une vente aux enchères d'esclaves en Libye dirigée par Nima Elbagir, Alex Platt et Raja Razek pour CNN. En télévision grand format, Nicolas Bertrand et Thomas Donzel de France 2 sont récompensés pour les Rohinghyas: les damnés de la Birmanie. Le jury international composé de 50 journalistes et présidé par Christiane Amanpour, journaliste vedette de CNN, a remis sept prix. Chaque prix est attribué au scrutin secret aux membres du jury. Les prix sont de 7 000 euros chacun, excepté Young Reporter et Image video (3 000 euros). Voici les résultats globaux: • Dans la presse écrite, le prix revient à un reportage en Irak sur ce qu'il advient des corps djihadistes, intitulé Mercenaries of the Devil, dirigé par l'américain Kenneth R. Rosen pour le magazine Atavist, mensuel. A la radio, le prix est décerné à Ni prisonnières, ni réfugiées: les femmes djihadistes syriennes de Gwendoline Debono, qui avaient déjà reçu le prix en 2017. au Bangladesh • Darren Conway de la BBC remporte le prix de l'image vidéo (télévision et grand format) pour La guerre contre la drogue au Mexique • Le Prix du public (3 000 euros) est attribué à la photographe Paula Bronstein pour The Rohingya Crises: un parcours pénible, Un reportage au Bangladesh publié par Getty Images reportage • Le Prix Ouest-France Jean-Marin (4 000 euros) est attribué aux journalistes Liste mondiale Jean-Philippe Rémy pour le Yémen en guerre • Le Prix des lycéens et app rentis (3 000 euros) va à Stéphanie Perez, Nicolas Auer et Laëtitia Niro de France 2 pour un reportage en Irak Les lionceaux du califat: bombes Delay? Lisez également les articles connexes

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.