Des scientifiques hongrois envisagent des poursuites judiciaires à l'encontre des contrôles gouvernementaux

0
16

BUDAPEST (Reuters) – Le chef du plus ancien institut scientifique de Hongrie a déclaré qu’il envisageait de prendre des mesures juridiques pour contester les mesures du gouvernement visant à mieux contrôler les travaux de recherche et les budgets.

DOSSIER PHOTO: Les gens se rassemblent devant l'Académie hongroise des sciences pour protester contre les projets du gouvernement visant à affaiblir l'institution à Budapest, Hongrie, le 12 février 2019. REUTERS / Tamas Kaszas / File Photo

L'administration nationaliste du Premier ministre Viktor Orban a proposé de transformer l'Académie hongroise des sciences, vieille de 200 ans, censée encourager des recherches plus lucratives.

Les critiques de l’opposition l’ont condamnée. Il s’agissait de la dernière mesure prise par Orban pour resserrer le contrôle de l’État sur la vie publique, à la suite de la refonte des tribunaux, des médias et d’une grande université qui l’ont mis en conflit avec l’Union européenne.

La législation dépouillerait l'Académie de son réseau d'organismes de recherche et les confierait à un comité composé d'un président nommé par Orban et de la moitié de ses membres appartenant au gouvernement.

Une autre partie du projet de loi obligerait l’académie à donner aux organismes publics le libre usage de ses installations de recherche.

Le président de l'Académie, Laszlo Lovasz, a confié mardi à Reuters que l'institution envisageait de contester la législation devant la cour constitutionnelle.

"L'un des aspects hautement problématiques est l'influence excessive du gouvernement sur les normes européennes", a-t-il déclaré lors d'un entretien.

«Il n’existe aucun précédent permettant à un gouvernement de déléguer la moitié des membres de l’organe directeur d’un réseau de recherche.»

Les avocats doivent encore étudier la version finale de la loi, a-t-il ajouté, et attendront un examen juridique régulier du président Janos Ader – un ancien membre du parti Fidesz d’Orban qui a rarement bloqué la législation – avant de pouvoir interjeter appel.

"FORTE PRESSION"

"Nous devrions également examiner l'indépendance et la liberté de la recherche scientifique, car le fait que le gouvernement demande à avoir son mot à dire tant sur le plan de l'organisation que sur celui du financement pourrait représenter une influence excessive", a déclaré Lovasz.

Lovasz a déclaré qu'il y avait un risque que certains domaines de recherche en sciences sociales et d'autres domaines aient du mal à obtenir des fonds.

«Il semble exister une très forte pression pour financer uniquement les recherches générant des avantages économiques directs», a déclaré le mathématicien, qui a récemment remporté une subvention de 10 millions d'euros avec deux autres scientifiques pour étudier les fondements mathématiques de la théorie des réseaux.

Les scientifiques hongrois plus jeunes pourraient également choisir de rester dans des institutions étrangères pour rester à l'écart de la tourmente chez eux, a-t-il ajouté.

Lovasz a déclaré qu'il avait envisagé de démissionner à cause des changements mais avait abandonné l'idée par la suite.

Scientifiques et manifestants antigouvernementaux sont descendus dans les rues pour protester contre les changements proposés.

La Commission européenne a annoncé qu'elle suivrait l'évolution de la situation et a demandé à Budapest "de s'abstenir de toute décision restreignant la liberté scientifique et universitaire".

Toute nouvelle confrontation avec la Commission interviendrait à un moment sensible pour Orban, qui tentait d'empêcher l'expulsion de son parti au pouvoir, le Fidesz, du parti populaire européen dominant, qui avait suspendu son groupe nationaliste en mars.

Reportage de Gergely Szakacs; Édité par Andrew Heavens

Nos standards:Les principes de Thomson Reuters Trust.

. (tagsToTranslate) US (t) HONGRIE (t) SCIENTIFIQUES (t) Réserves officielles (t) Législation (t) Picture available (t) Diplomatie / Politique étrangère (t) Gouvernement / Politique (t) Europe centrale / de l'Est (t) Hongrie (t) Union européenne (t) Pays de l'Europe de l'Est (t) Endettement des gouvernements nationaux (t) Marchés des titres de créance / titres à revenu fixe (t) Éducation (t) Europe (t) Science (t) Réglementation (t) Images (t) Émergentes Pays du marché

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.