Home » des prisonniers ont été violés dans le Donbass, des personnes sans organes génitaux ont été emmenées

des prisonniers ont été violés dans le Donbass, des personnes sans organes génitaux ont été emmenées

by Nouvelles

Ukrainiens libérés de la captivité des militants dans le Donbass, ont été victimes de violences sexuelles… Souffert hommes et femmes.

Talk show à ce sujet “Le droit au pouvoirIrina Gerashchenko, députée du peuple du Parti de la solidarité européenne, s’est confiée sur la chaîne de télévision 1+1 le 10 juin. créer un recours collectif envers la Russie par rapport à tous ceux qui ont torturé ou tué des Ukrainiens dans le Donbass.

“J’ai maintenant remis au nouveau bureau du procureur un texte spécialement traduit sur les crimes sexuels dans la zone de conflit. Parmi les personnes que j’ai libérées, beaucoup d’hommes et de femmes se sont plaints qu’ils ont été victimes de viols collectifs“, – Gerashchenko a déclaré.

Irina Gerashchenko a demandé un recours collectif.

Selon elle, à propos d’une telle torture aucune information dans aucun rapport international… Gerashchenko a expliqué que cela nécessite non seulement un certificat, mais aussi examen spécial par protocole. Pour que tous les libérés de captivité le passent, une proposition correspondante a été soumise au parquet.

“Quand nous avons pris des personnes sans mains, lorsque nous avons pris des personnes sans organes génitaux, cela ne peut pas être dit au revoir”, a souligné Gerashchenko.

Rappelons que les Ukrainiens qui rentré chez lui dans le cadre d’un échange de prisonniers, confirmé faits de coups et de traitements inhumains sur eux par les terroristes de la L/DPR lors de leur incarcération dans le territoire occupé du Donbass.

Il est également connu que dans certains endroits ont été maintenus dans des conditions inhumaines de 200 à 300 personnes, sans distinction de sexe, d’ailleurs, sans fourniture de soins médicaux et de nourriture adéquate.

See also  6 terroristes tués au Jammu-et-Cachemire en 24 heures

Comme signalé OBOZREVATEL plus tôt, lors de l’échange de prisonniers entre l’Ukraine et les formations armées de la Russie dans le Donbass (“L/DPR”) “les deux côtés ont gagné”… Pour le retour de l’un des soldats en trois jours, la partie ukrainienne aurait demandé 10 000 dollars. C’est ce qu’a déclaré l’ancien premier commandant adjoint des forces d’opérations spéciales, Sergueï Krivonos.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.