Des Irakiens abattus lors d’une dispute entre passeurs au camp de migrants de Dunkerque | Nouvelles

Deux migrants irakiens sont hospitalisés dans un état critique après une fusillade entre gangs rivaux de passeurs dans un camp de Dunkerque.

Des migrants et des travailleurs caritatifs du camp de Grande Synthe ont déclaré que des combats avaient éclaté pendant le week-end dans le cadre d’un différend sur le territoire utilisé par les gangs pour lancer de petites embarcations.

Le camp, le plus grand du nord de la France, est contrôlé par des gangs kurdes. Les migrants y restent jusqu’à ce qu’une place leur soit allouée dans un bateau pour traverser la Manche.

Un migrant, qui Les temps rencontré lors d’une visite le mois dernier, a déclaré avoir vu un homme avec un pistolet et un autre avec un fusil lors des combats de dimanche. Plusieurs douilles de 9 mm et 5,6 mm ont été retrouvées sur les lieux. Des coups de feu ont également été entendus vendredi.

Le public dunkerquois

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT