Des entreprises qui retardent l’insolvabilité avec le soutien du Covid – Deloitte

Les experts s’attendent à une augmentation du nombre d’insolvabilités d’entreprises alors que les soutiens de Covid sont retirés ce printemps.

Malgré la pandémie, les faillites d’entreprises ont diminué d’un tiers l’année dernière par rapport à 2020, selon le cabinet d’audit Deloitte, avec un nombre inférieur d’entreprises d’accueil et de vente au détail fermant leurs portes.

Une étude de Deloitte montre que 401 entreprises ont fait faillite l’année dernière, contre 575 en 2020.

Le faible niveau de fermetures d’hôtels et de commerces de détail indique que les entreprises “comptent sur les soutiens du gouvernement Covid” et “retardent à prendre des mesures” pour faire face à une insolvabilité probable, a déclaré David Van Dessel, partenaire en conseil financier chez Deloitte.

“Par conséquent, il semble probable que nous assisterons à une augmentation du nombre d’insolvabilités dans l’hôtellerie et la vente au détail, soit en 2022 ou au-delà”, a-t-il déclaré.

Les entreprises de services – en particulier les services financiers et immobiliers – ont constitué l’essentiel des faillites totales l’année dernière, à 42 %, un niveau similaire aux années précédentes.

Sur 168 fermetures d’entreprises dans le secteur des services, 77 étaient des sociétés financières et 37 étaient des sociétés immobilières. Ensemble, ils représentaient 28 % du total des faillites l’année dernière, contre 19 % en 2020.

La construction a connu le deuxième plus grand nombre d’insolvabilités d’entreprises l’année dernière, à 69, soit 17 % du total, une légère augmentation par rapport à 2020 mais inférieure aux niveaux d’avant la pandémie.

Les fermetures d’hôtels ont fortement chuté en 2021 par rapport à 2020, avec seulement 31 entreprises fermant leurs portes – soit 8 % du total – en baisse de plus des deux tiers par rapport aux niveaux de 2020 et 2019, lorsque plus de 80 entreprises du secteur ont fermé leurs portes.

Dans le secteur de la vente au détail, 38 entreprises ont fermé en 2021, également deux tiers de moins qu’en 2020 et ne représentant que 9 % du total.

« Alors que les aides du gouvernement ont heureusement permis à de nombreuses entreprises de continuer à fonctionner en ces temps difficiles – ce qui, selon nous, se reflète dans le niveau d’insolvabilité d’entreprises plus faible que prévu observé en 2021 – nous prévoyons qu’une fois les aides commencées à être retirées, il y aura une augmentation inévitable du nombre d’entreprises qui ne peuvent pas continuer à fonctionner en l’absence de ces soutiens », a déclaré M. Van Dessel.

Dans le secteur manufacturier, 28 entreprises ont fermé en 2021 (7 % du total), tandis que les transports ont enregistré 42 faillites – bien que 27 d’entre elles concernaient un seul groupe d’entreprises, indiquant que l’effet de la hausse des prix du carburant n’a pas encore affecté l’industrie, a dit Deloitte.

L’informatique est l’industrie la moins touchée par la pandémie, avec seulement 2 % des faillites totales en 2021.

Le secteur du divertissement a connu sept faillites, tandis que six entreprises agricoles ont fait faillite et cinq organisations éducatives ont fermé leurs portes en 2021.

M. Van Dessel a déclaré que les chiffres d’insolvabilité inférieurs signifient “que le plein effet économique de Covid-19 sur l’économie irlandaise ne s’est pas encore pleinement matérialisé”.

“Bien que le calendrier probable soit difficile à prévoir, à notre avis, l’impact économique de la pandémie pourrait se matérialiser sur plusieurs années, plutôt que sous la forme d’un” tsunami “de faillites d’entreprises en 2022.”

Previous

Les États-Unis vont louer près de 500 000 acres pour le développement de l’énergie éolienne

Humble Bundle met à jour l’adhésion à Choice avec une bibliothèque à accès illimité • Eurogamer.net

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.