Des attaques sanglantes font des dizaines de morts en Somalie

Le bilan douteux de la triple attaque à la voiture piégée perpétrée vendredi par le groupe djihadiste Al Shabab devant un hôtel de luxe dans la capitale somalienne a été porté à 30, a confirmé une source médicale à la veille.

Le service d'ambulance d'Amin, le seul service gratuit opérant à Mogadiscio, a déclaré à la presse locale Goobjoog que le nombre de morts s'était alourdi, des centaines de blessés ayant succombé à leurs blessures et d'autres corps retrouvés sur les lieux. actes.

"J'ai transporté 20 corps et 3 blessés dans les hôpitaux de Digfer, Medina et Daru Shifa", a déclaré Bashir Hassan Farah, ambulancier Amin, avant d'ajouter que "le nombre (de morts) est passé à 30".

Les voitures piégées éclatent aux heures de pointe dans l'une des rues les plus animées de la capitale, à quelques mètres du rond-point KM 4, d'un point de contrôle et d'un accès à l'aéroport international de Mogadiscio, où se trouvent plusieurs hôtels et restaurants.

Les deux premières voitures piégées ont explosé presque simultanément vers 16 heures, heure locale, devant le luxueux hôtel Sahafi.

Et la troisième explosion, environ 20 minutes plus tard, s'est produite dans une voiture garée sur le parking de l'hôtel Hayat, à l'arrière du Sahafi.

Les deux hôtels sont situés dans l'une des rues les plus achalandées de Mogadiscio et à quelques mètres du KM4, un carrefour qui se trouve à proximité du siège du Département des enquêtes criminelles (CID) et de nombreux bars et restaurants.

Parmi les morts, se trouve Abdifitaax Abdirashiid Shire, le propriétaire du sahafi, dont le père est décédé lors d'une attaque similaire sur le même hôtel en 2015, selon la radio locale Dalsan.

Le groupe djihadiste Al Shabab a revendiqué la responsabilité des attaques et plusieurs terroristes ont été tués alors qu'ils tentaient d'entrer dans l'hôtel Sahafi, ont confirmé des sources de sécurité à la radio Dalsan.

Le secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a averti hier que les Somaliens "ne seront pas dissuadés" dans leur recherche d'une paix durable et d'une stabilité politique, et a présenté ses condoléances aux familles des victimes.

Selon un communiqué publié par son porte-parole, Farhan Haq, António Guterres a réaffirmé "le soutien et la solidarité des Nations Unies avec le peuple et le gouvernement fédéral somalien dans cet effort".

Al Shabab, qui a rejoint le réseau international Al-Qaïda en 2012, contrôle une partie du territoire situé au centre et au sud du pays et a pour objectif de créer un État islamique wahhabite en Somalie.

.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.