Dernières nouvelles: Trump et Macron se rencontrent au sommet du G-7

Dernières nouvelles: Trump et Macron se rencontrent au sommet du G-7

LA MALBAIE, Québec (AP) – Dernières nouvelles sur le président Donald Trump et la réunion annuelle du Groupe des Sept des pays industrialisés (tous les temps locaux):
20h50
La Maison-Blanche a déclaré que le président Donald Trump avait eu des rencontres positives au sommet du G-7 avec le premier ministre canadien Justin Trudeau et le président français Emmanuel Macron.

Le président Donald Trump rencontre le président français Emmanuel Macron lors du sommet du G-7, le vendredi 8 juin 2018, à Charlevoix, au Canada. (AP Photo / Evan Vucci)

La porte-parole de la Maison-Blanche, Sarah Huckabee Sanders, a déclaré que Trump et Trudeau étaient “proches d’un accord” sur l’Accord de libre-échange nord-américain, même s’ils ont également discuté d’un accord bilatéral entre le Canada et les États-Unis.
Les négociations de l’ALENA ont traîné pendant des mois sans succès. Trump a récemment agité pour négocier directement avec le Mexique et le Canada sur des transactions individuelles, un mouvement que certains critiques ont appelé une stratégie de «diviser pour régner».
Sanders dit que Trump et Macron ont discuté du commerce, de l’Iran et du prochain sommet de Trump avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un.
__
18h15
Le président Donald Trump et le président français Emmanuel Macron se rencontrent pour la deuxième fois le jour de l’ouverture d’un sommet international au Canada.
Leur rencontre vendredi au sommet du Groupe des Sept au Québec intervient alors que Trump a mis en colère ses alliés avec de nouveaux tarifs sur les importations d’acier et d’aluminium en provenance du Canada, du Mexique et de l’Union européenne. Macron a également essayé – sans succès – de garder Trump de se retirer de l’accord de Paris sur le climat et de l’accord nucléaire iranien.
Trump a dit que nous avons “un petit test de temps en temps”. Il a cité les États-Unis “très grand” déficit commercial avec l’UE, et prédit que quelque chose de “très positif” arrivera.
Macron a dit qu’ils avaient eu une discussion «ouverte et directe» plus tôt et qu’il voyait un «chemin critique» et une manière de «progresser complètement» sur le commerce.
__
17h09
Le président Donald Trump et le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, se rencontrent lors d’un sommet des leaders mondiaux au Canada, au milieu de leurs tensions commerciales.
Trump a plaisanté vendredi sur le fait que Trudeau avait accepté de réduire tous les tarifs et les barrières commerciales entre leurs pays, provoquant des rires.
Trudeau a déclaré que le commerce continuera d’être un sujet de discussion.
Leur affrontement intervient quelques jours après que Trump a annoncé des tarifs sur les importations d’acier et d’aluminium en provenance de l’Union européenne, du Canada et du Mexique, et que les pourparlers sur l’Accord de libre-échange nord-américain semblent s’être arrêtés.
Trudeau a qualifié les tarifs de «totalement inacceptables» et a déclaré qu’ils modifieraient définitivement les relations bilatérales.
Il a également annoncé des projets de réciprocité en imposant des tarifs douaniers sur les exportations américaines vers le Canada.
Trump a dit qu’ils discuteraient aussi de l’ALENA.
__
15h20
Le président Donald Trump et ses homologues du monde ont ouvert la première séance de travail d’une réunion des principales nations industrialisées du Canada.
Trump était assis entre l’hôte, le premier ministre canadien Justin Trudeau et la chancelière allemande Angela Merkel, et on l’a vu discuter avec les deux.
D’autres dirigeants participant à la réunion de vendredi à Québec viennent de Grande-Bretagne, de France, du Japon et d’Italie. L’Union européenne participe également à la réunion annuelle.
Trump a mis en colère la plupart des dirigeants présents avec sa position sur le commerce et d’autres politiques.
__
15 heures
Le président Donald Trump et le président français Emmanuel Macron se sont rencontrés brièvement avant que les dirigeants du monde se réunissent au Canada.
La porte-parole de la Maison Blanche, Sarah Huckabee Sanders, a déclaré qu’ils avaient discuté du commerce. Une réunion plus formelle entre les deux est prévue plus tard vendredi.
Le bureau de Macron dit que Trump a demandé à le voir, et ils ont discuté de la Corée du Nord et du commerce au cours d’une “discussion très cordiale” d’environ 10 minutes.
Macron a tweeté la vidéo de la réunion sur le site du Sommet du Groupe des Sept à Québec. Sa légende disait: “Poursuivre la conversation Engager, maintenir le dialogue vivant, maintenant et toujours Partager, tendre la main, toujours, promouvoir les intérêts des Français, et tous ceux qui croient en un monde que nous pouvons construire ensemble. Président Donald Trump, avant l’ouverture du Sommet du G7. ”
Trump et Macron sont en désaccord sur les politiques du président américain sur le commerce et les questions.
__
14h25
Les dirigeants du Groupe des Sept ont posé pour une «photo de famille» lors du premier jour du sommet international des nations industrialisées au Canada.
Le président Donald Trump se tenait entre la chancelière allemande Angela Merkel et le premier ministre canadien Justin Trudeau pour la photo cérémoniale du G-7. Le président s’est alors arrêté pour parler à Merkel alors que les autres dirigeants quittaient l’endroit qui surplombait le fleuve Saint-Laurent au Québec.
Trump a discuté avec le nouveau Premier ministre italien Giuseppe Conte et le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker (zhahn-KLOHD ‘YUN’-kur), alors qu’ils se dirigeaient vers la séance photo.
La réunion intervient alors que les tensions sur la politique commerciale de Trump et son appel à la Russie à être autorisé à revenir dans le groupe d’élite des nations.
__
12h40
Le président Donald Trump et d’autres dirigeants des principales nations industrialisées du Québec préparent un déjeuner avec de l’omble chevalier escabèche parfumé au thé du Labrador et une salade de sarrasin avec une pomme rouge, de la rhubarbe et une spirale de sapin baumier.
Cela sera suivi par du veau et un dessert décrit comme une «boule de neige à l’haskap et à la boule de neige de cèdre», avec de la crème anglaise au safran du nord.
Trois repas offerts par le premier ministre canadien, Justin Trudeau, s’appuient sur les ingrédients de la région hôte de Charlevoix, notamment les œufs de caille de la région de Baie-Saint-Paul, les viandes biologiques et les champignons de Charlevoix.
Le dîner du vendredi mettra en vedette le magret de canard de Charlevoix «sous toutes ses formes», la queue de homard canadienne ainsi que le filet de boeuf galloway.
___
12h25
Le président Donald Trump a accueilli le premier ministre canadien, Justin Trudeau, lors de la réunion du Groupe des Sept à Québec.
Les dirigeants n’ont montré aucun signe extérieur de tension sur leur différend commercial. Ils ont eu un échange bref et cordial sur le site du sommet surplombant le fleuve Saint-Laurent.
Trump a marché sur les terrains du sommet puis a serré la main de Trudeau et de sa femme, Sophie Grégoire Trudeau.
Les dirigeants sourirent et parlèrent brièvement, Trump plaçant sa main gauche sur l’épaule du Premier ministre.
Trump et Trudeau ont été en désaccord sur la décision du président des États-Unis d’imposer des tarifs sur les importations d’acier et d’aluminium.
Trudeau a qualifié les tarifs d ‘«insultants et inacceptables».
__
11h30 du matin.
La réunion prévue du président Donald Trump avec le président français Emmanuel Macron au G-7 est repoussée tard vendredi après-midi.
Trump courait environ 45 minutes de retard lorsque Air Force One a atterri à Québec. Trump et Macron devaient s’entretenir vendredi matin, mais le bureau de Macron dit qu’ils sont maintenant attendus à 17h40.
La Maison Blanche dit qu’ils travaillent pour reporter la réunion pour plus tard dans la journée.
Le président ne semblait pas pressé de partir pour le Canada plus tôt vendredi. Il est sorti de la Maison Blanche plus d’une demi-heure en retard et a passé du temps à saluer les supporters rassemblés sur la pelouse sud.
Trump a ensuite répondu aux questions des journalistes pendant près de 20 minutes.
__
10h45
La police canadienne a apaisé pacifiquement des manifestants et a rouvert une route menant au site du sommet du Groupe des Sept au Québec après une impasse entre la police et les manifestants.
La police en tenue anti-émeute a encerclé une centaine de manifestants qui avaient bloqué une route menant à la petite ville située au nord de Québec, où les dirigeants du G7 se réunissent pour un sommet de deux jours.
Les manifestants scandaient des slogans anticapitalistes et marchaient dans la rue, promettant de perturber le 44e sommet annuel des pays représentant la majorité de la richesse mondiale.
La foule est restée défiante et a tenu bon au milieu d’une intersection avec des officiers en tenue anti-émeute les bloquant à chaque coin de rue et des hélicoptères volant au-dessus de leurs têtes.
Les manifestants ont déclaré avoir atteint leur objectif de fermer la ville de Québec après la fermeture de la législature vendredi et que de nombreuses entreprises ont décidé de fermer leurs portes.
___
10h40
Le président du Conseil européen, Donald Tusk, a déclaré que les États-Unis contestaient l’ordre international.
M. Tusk a tenu ces propos lors du sommet du Groupe des Sept à Québec, où le président Donald Trump rencontrera les dirigeants de la Grande-Bretagne, du Canada, de la France, de l’Italie, de l’Allemagne et du Japon.
Interrogé sur ce qu’il pensait des commentaires de Trump selon lesquels la Russie devrait être invitée à revenir au sein du G-7, Tusk a déclaré: “Ce n’est pas facile d’être surpris par le président Trump.”
Il dit qu’il devrait rester sept ans.
___
10h15
Le nouveau premier ministre italien soutient l’appel du président Donald Trump pour que la Russie retourne dans le groupe des pays industrialisés.
Giuseppe Conte a tweeté vendredi: “Je suis d’accord avec le président @ realDonaldTrump: la Russie devrait revenir dans le G8, dans l’intérêt de tous”.
La Russie a été évincée du groupe d’élite du G-8, maintenant connu sous le nom de G-7, en 2014 pour punir l’annexion de la Crimée par le président Vladimir Poutine et son soutien aux séparatistes pro-russes en Ukraine.
La coalition populiste de Conte comprend le parti de la Ligue de droite qui dit que les sanctions contre la Russie sur l’Ukraine ont nui aux exportations italiennes. Le leader de la Ligue Matteo Salvini, qui a salué le président russe Vladimir Poutine comme un grand homme d’Etat, a déclaré que l’Italie ferait pression pour la fin des sanctions de l’Union européenne contre la Russie sur l’annexion de la Crimée.
Conte, un novice en politique qui ne s’est pas présenté aux élections, fait ses débuts internationaux aux réunions du G-7 au Canada. Salvini et son coéquipier de la coalition euro-sceptique Luigi Di Maio, du Mouvement 5 étoiles, ont accepté de soutenir Conté pour que leurs partis puissent gouverner.
__
9h10
Le président Donald Trump se penche sur sa menace de se retirer de l’Accord de libre-échange nord-américain s’il ne peut pas faire un meilleur accord avec les voisins de l’Amérique.
Trump dit aux journalistes que, “Si nous sommes incapables de conclure un accord, nous mettrons fin à l’ALENA, nous aurons une meilleure affaire.” Il a pris la parole alors qu’il quittait la Maison-Blanche en route vers ce qui sera sûrement un sommet tendu au Canada avec les dirigeants des principaux pays industrialisés du Groupe des Sept.
Il dit aussi qu’il fera un deal “très facilement” néanmoins.
Trump continue également de se plaindre du Canada, du Mexique et de l’Union européenne, affirmant que leurs pratiques commerciales traitent injustement les États-Unis.
Les tarifs protectionnistes de Trump sur les importations d’acier et d’aluminium devraient être un sujet majeur de discussion lors de la réunion.
___
8h30
Le président Donald Trump demande que la Russie soit réintégrée dans le groupe de tête des pays industrialisés, maintenant connu sous le nom de Groupe des Sept.
Trump dit aux journalistes: “La Russie devrait être à la réunion, devrait en faire partie.”
La Russie a été évincée du groupe d’élite en 2014 en guise de punition pour l’annexion de la Crimée par le président Vladimir Poutine et son soutien aux séparatistes pro-russes en Ukraine. La suspension a été soutenue par les autres membres du groupe, y compris les États-Unis, le Canada, le Japon et quatre pays européens.
L’avocat spécial Robert Mueller étudie si les associés de Trump ont comploté avec la Russie dans le but d’influencer l’élection présidentielle de 2016 en faveur de Trump.
___
07h25
Le président Donald Trump dit qu’il ne parlera pas de l’enquête sur la Russie pendant un moment parce qu’il se concentrera sur les négociations commerciales lors de la réunion annuelle du Groupe des Sept des pays industrialisés.
Trump note sur Twitter qu’il se dirige vers le Canada, où les dirigeants des nations se réunissent dans un centre de villégiature au Québec. Plusieurs devraient remettre en question les nouvelles politiques commerciales de Trump, qui comprennent des droits de douane sur les importations d’acier et d’aluminium.
Trump tweete que les pourparlers “seront principalement centrés sur le commerce inéquitable de longue date pratiqué contre les Etats-Unis.” Après cela, il se rendra à Singapour pour un sommet avec la Corée du Nord.
Il ajoute: “Ne parlera pas de la Russie Witch Hunt Hoax pendant un moment!”
___
06h40
Le président Donald Trump dit qu’il attend avec impatience de «redresser les accords commerciaux injustes» lors de la réunion annuelle du Groupe des Sept.
Le groupe des nations industrialisées se réunit dans un centre de villégiature au Québec pour des discussions qui devraient être tendues. Les dirigeants de la France et du Canada déclarent qu’ils vont repousser les nouveaux tarifs américains sur les importations d’acier et d’aluminium.
Trump n’a montré aucun signe de bouleversement sur sa politique commerciale vendredi, tweetant: “Dans l’attente de redresser les accords commerciaux injustes avec les pays du G7, si cela n’arrive pas, nous sortons encore mieux!
___
01h50
Le président Donald Trump devrait participer à la réunion annuelle des pays industrialisés du Groupe des Sept, dans l’attente de pourparlers commerciaux difficiles, car ses politiques isolées le laissent de plus en plus isolé.
À la veille du rassemblement de vendredi dans une station de Québec, le président français Emmanuel Macron et le premier ministre canadien, Justin Trudeau, ont donné un avant-goût de deux jours de tension. Ils ont insisté sur la nécessité d’un dialogue respectueux, mais ont déclaré qu’ils s’opposeraient à de nouveaux tarifs douaniers aux États-Unis sur les importations d’acier et d’aluminium, comme ils l’ont fait pour d’autres questions.
Trump ne montre aucun signe de recul par rapport à ce qu’il considère comme des promesses électorales clés. Il a tweeté jeudi: “Se préparer à aller au G7 au Canada pour se battre pour notre pays sur le commerce (nous avons les pires accords commerciaux jamais faits).”

Le président des États-Unis, Donald Trump, serre la main du premier ministre canadien Justin Trudeau lors d’une réunion au sommet du G-7, le vendredi 8 juin 2018, à Charlevoix, au Canada. (AP Photo / Evan Vucci)

De gauche à droite, la première ministre britannique Theresa May, la chancelière allemande Angela Merkel, le président américain Donald Trump, le premier ministre canadien Justin Trudeau, le président français Emmanuel Macron et le premier ministre japonais Shinzo Abe se réunissent pour la photo de famille au sommet du G-7 8, 2018, à Charlevoix, Canada. (AP Photo / Evan Vucci)

Le président Donald Trump est accueilli par le premier ministre canadien Justin Trudeau et son épouse Sophie Gregoire Trudeau lors du Sommet du G7, le vendredi 8 juin 2018, à Charlevoix, Canada. (AP Photo / Evan Vucci)

Le président Donald Trump quitte Air Force One à son arrivée au Sommet du G7, le vendredi 8 juin 2018, à la base des Forces canadiennes Bagotville, au Canada. (AP Photo / Evan Vucci)

Le président Donald Trump salue après avoir quitté Air Force One à son arrivée au Sommet du G7, le vendredi 8 juin 2018, à la base des Forces canadiennes Bagotville, au Canada. (AP Photo / Evan Vucci)

Un policier interagit avec une femme assise alors qu’une manifestation anti-G7 passe à Québec le jeudi 7 juin 2018, avant le sommet du G7. (Chris Young / La Presse canadienne via AP)

Le président Donald Trump s’adresse aux journalistes avant de quitter la Maison Blanche à Washington, le vendredi 8 juin 2018, pour assister au Sommet du G7 à Charlevoix, Québec, Canada. (Photo AP / Manuel Balce Ceneta)
Désolé, nous n’acceptons actuellement aucun commentaire sur cet article.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.