Dernière nuit des Proms: le saxophoniste Jess Gillam vole la vedette

Dernière nuit des Proms: le saxophoniste Jess Gillam vole la vedette

La lecture des médias n'est pas prise en charge sur votre appareil

Légende des médiasJess Gillam donne une performance expressive du Scaramouche de Milhaud.

Elle n'a peut-être que 20 ans, mais le saxophoniste Jess Gillam a été le point culminant incontestable de Last Night of the Proms.

Couvert de paillettes, le musicien a donné une performance aérienne du Scaramouche de Milhaud qui a mis le Royal Albert Hall à ses pieds.

Il est arrivé deux ans seulement après avoir terminé la finale du BBC Young Musician et 12 mois après ses débuts dans les Proms.

Son solo a été largement salué par les téléspectateurs et Prommers.

Gillam, qui étudie toujours au Royal Northern College of Music, a admis qu'elle avait été nerveuse avant la célèbre Last Night, mais qu'elle était "plus installée" qu'à ses débuts en 2017.

"L'année dernière, c'était la première fois que je participais à un bal des finissants", a-t-elle confié à BBC Radio 3. "Je n'avais jamais vécu cela auparavant. C'était plutôt … pas écrasant [but] J'ai été surpris par l'attention du public.

"Vous pouvez simplement dire à quel point toute la pièce aime la musique."

Manifestation contre le Brexit

En revanche, l’autre soliste de la nuit, le baryton canadien Gerald Finley, a assisté au festival en 1979, quelques jours à peine après son arrivée au Royaume-Uni pour étudier au Royal College of Music.

Il a été invité à la dernière nuit, ignorant ses coutumes excentriques et son patriotisme jovial.

"C'était une énorme surprise", a-t-il rappelé. "J'ai pensé:" Est-ce que ça va être comme ça tout le temps? "

La lecture des médias n'est pas prise en charge sur votre appareil

Légende des médiasGerald Finley chante Carousel à la dernière soirée des Proms 2018.

Pour son apparence, Finley a interprété le touchant Soliloquy de Rodgers et Hammerstein's Carousel; ainsi que Charles of Villiers Stanford de Songs of the Sea, une extension du thème nautique traditionnel de la nuit dernière.

"Mon père était dans la marine canadienne [so] Les images et la musique m'ont complètement ravi », a-t-il déclaré à propos de la suite, inspirée en partie par les voyages de Sir Francis Drake.

Les solistes de The Last Night font traditionnellement des efforts avec leurs tenues – et le duo de cette année n’a pas fait exception.

Finley l'a gardé discret avec une veste de brocart noire du designer canadien-jamaïcain Rhowan James; tandis que Gillam est allé chercher une veste tachée de ce qui semblait être de la lave en fusion.

Le public du Royal Albert Hall (encore une autre tradition) les a mis en scène. Ils portaient des couronnes, des noeuds papillon, des chapeaux melons et des vestes de drapeau syndical.

Légende

Prommers a protesté contre l'impact du Brexit sur les musiciens

Une proportion significative de l'auditoire a également porté des drapeaux et des bérets arborant l'emblème de l'UE – une protestation contre l'impact du Brexit sur les orchestres, et a pris de l'importance lors de l'événement au cours des trois dernières années.

La fin de la liberté de mouvement pourrait rendre la vie plus difficile et plus coûteuse pour les musiciens en tournée, affirment les manifestants.

Le compositeur Howard Goodall a déclaré que "personne ne devrait être surpris que les mélomanes veuillent exprimer leur solidarité avec les musiciens professionnels", et ont rejeté les critiques selon lesquelles la manifestation n'avait pas sa place aux Proms.

"Quiconque dit que la musique et la politique ne sont pas supposées se mélanger et que l’apparition de la Nuit des Proms devrait être" juste "un concert se révèle, je crains, comme manquant de connaissances de base sur l’histoire de la musique" il a écrit sur son site internet.

La lecture des médias n'est pas prise en charge sur votre appareil

Légende des médiasToute la saison des Proms 2018 en 4 minutes

Cependant, le chef d'orchestre Sir Andrew Davis a plaidé pour l'unité et la compréhension.

"Pourquoi supposez-vous que nous sommes tous ici ce soir?" dit-il de son podium joliment décoré.

"La réponse est la suivante: que nous soyons des auditeurs ou des interprètes, nous savons, nous pensons, que la musique n’est pas un simple divertissement, mais plutôt une des forces les plus puissantes pour le bien que nous avons.

"Cela nous fait sourire, ça nous fait pleurer, ça nous rapproche les uns des autres. Nous vivons dans un monde qui semble trop souvent dominé par la division.

"Dans ces moments-là, la musique inspire, console, guérit et donne de l'espoir. Elle a le pouvoir de nous unir de beauté et de force spirituelle."

Droit d'auteur de l'image
Chris Christodoulou

Légende

Sir Andrew a joué pour la première fois aux Proms il y a 50 ans, jouant de l'orgue de chambre

Supervisant sa 12e nuit dernière, Sir Andrew a présenté un programme varié comprenant Berlioz, Hubert Parry et les spectacles traditionnels d'Auld Lang Syne, de Jérusalem et de Rule, Britannia – à un concert de poppeurs et de klaxons aériens.

Le public du Royal Albert Hall s'est également joint à des spectateurs de partout au Royaume-Uni pour chanter des chansons de guerre, dont Roses of Picardy et Keep The Home Fires Burning.

À Belfast, la chanson choisie était Long Way To Tipperary, interprétée par Karl McGuckin, un "avocat de la chanson" qui pratique le droit lorsqu'il ne joue pas avec le Ulster Orchestra.

Lisa Stansfield, Gladys Knight, Midge Ure et Sophie Ellis Bextor ont également participé à des événements organisés dans le cadre des Proms in the Park.

Droit d'auteur de l'image
Getty Images

Légende

Gladys Knight titre les London's Proms In The Park. D'autres événements ont eu lieu à Glasgow, Belfast et Colwyn Bay

La spectaculaire soirée de fin d'année a clôturé une saison des Proms inhabituellement chaude qui a réuni 85 concerts en moins de 60 jours.

Parmi les faits saillants, citons le tout premier Tango Prom, une nuit de musique torride de La Havane et la performance expressive et énigmatique de Sir Andras Schiff, Le Clavier bien tempéré de Bach.

Plus de 300 000 spectateurs ont assisté au festival, et un sur cinq a acheté des billets pour 6 £ par jour.

La BBC a déclaré que 32 500 billets avaient été achetés par des débutants, en légère baisse par rapport à l’an dernier, 12 000 moins de 18 ans ayant assisté à un spectacle.

Le festival de l'année prochaine marque une étape importante – la 125e édition des Proms. La soirée d'ouverture aura lieu le 19 juillet 2019.

Suivez-nous sur Facebook, sur Twitter @BBCNewsEnts, ou sur Instagram à bbcnewsents. Si vous avez un email de suggestion d'histoire

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.