Dernier Covid, abus dans un centre géré par HSE et collision à Dublin

| |

Les indemnités pour dommages corporels diminuent

Les indemnités pour dommages corporels ont été réduites d’un 40 pour cent en moyenne suite à l’introduction de nouvelles lignes directrices sur les blessures en avril.

Un rapport du Personal Injuries Assessment Board (PIAB) a révélé que 18% des récompenses sont désormais inférieures à 5 000 €, tandis que 30 % se situent désormais entre 5 000 et 10 000 €.

48% de toutes les réclamations sont désormais inférieures à 10 000 €, contre seulement 12% des indemnisations auparavant.

Rosalind Carroll, directrice générale du PIAB, a déclaré que le rapport est “bonnes nouvelles” pour les particuliers, les collectivités et les entreprises, car les réclamations pour dommages corporels ont eu un impact important sur le prix et la disponibilité de l’assurance.

Restrictions liées au Covid

Le directeur général du HSE, Paul Reid, a déclaré que la récente augmentation du nombre de Covid était “pas un bouton de panique”, mais un signal d’alerte précoce.

Un nombre élevé de patients dans les hôpitaux et un nombre croissant de cas ont suscité de graves inquiétudes au sein du gouvernement et parmi les responsables de la santé publique.

Bien qu’aucune décision finale n’ait été prise concernant la prochaine phase de réouverture prévue le 22 octobre, des sources de haut niveau ont déclaré que certaines des mesures pourraient être suspendues si la situation continue de se détériorer.

Les ministres sont prêts à faire pression pour une assouplissement partiel des restrictions la semaine prochaine, qui verrait les passeports vaccinaux rester une exigence pour entrer dans les lieux et les locaux.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et complémentaire, Simon Harris, a déclaré qu’il n’était pas « un choix binaire » sur l’opportunité de procéder à l’assouplissement des restrictions le 22 octobre. Il a déclaré que le gouvernement doit décider s’il “procédera, fera une pause ou procédera avec certaines garanties”.

Boosters de vaccins

Le Comité consultatif national d’immunisation (CNI) est en raison de rencontrer dans les prochains jours pour finaliser les recommandations concernant une campagne de rappel du vaccin Covid.

Une option envisagée est un déploiement par ordre décroissant à travers les cohortes d’âge.

Le chef du HSE, Paul Reid, a déclaré aujourd’hui que le service de santé est prêt et disposé de mener à bien une campagne de rappel sur les conseils de Niac, ajoutant qu’elle était impatiente de lancer une campagne pour l’ensemble de la communauté et pour ses propres travailleurs.

« Nous sommes mobilisés et prêts. Nous sommes prêts à partir, de notre point de vue, le plus tôt sera le mieux », a-t-il déclaré.

Pendant ce temps, l’expert en immunologie, le professeur Paul Moynagh, a averti que les personnes qui ne sont pas vaccinées prennent un risque et font face à un choix « entre le vaccin et virus“.

Abus sexuels dans un centre géré par HSE

Au moins 18 résidents handicapés mentaux d’un centre géré par le Health Service Executive dans le comté de Donegal ont été soumis à des « abus sexuels soutenus » pendant une période de 13 ans avec la pleine connaissance du personnel et de la direction, un enquête non publiée a trouvé.

Le rapport a documenté plus de 108 incidents d’abus «dévastateurs» perpétrés principalement contre des adultes non verbaux par un autre résident, étant donné le pseudonyme «Brandon» dans le rapport.

Ceux-ci comprenaient des agressions sexuelles, l’entrée dans les lits des résidents la nuit, l’exposition de soi, la masturbation prolongée et bruyante à proximité des résidents et éventuellement le viol. Brandon est décédé l’année dernière.

Le rapport, du National Independent Review Panel (NIRP) du HSE, dont une copie a été obtenue par The Irish Times, révèle que le complexe Ard Gréine Court et l’unité Sean O’Hare de l’hôpital St Joseph de Stranorlar avaient été gérés avec un « non-respect des droits des résidents ».

Collision de Dublin

Un homme, âgé d’une vingtaine d’années, est décédé des suites d’une collision entre un moto et voiture à Lucan, Co Dublin jeudi.

Gardaí et les services d’urgence se sont rendus sur les lieux d’un accident de la route mortel sur la R136 vers 20h25 hier.

Le motocycliste, un homme âgé d’une vingtaine d’années, a été transporté à l’hôpital Connolly Memorial où il est décédé plus tard des suites de ses blessures. Une autopsie aura lieu en temps voulu. Le conducteur de la voiture n’a pas été blessé.

Enquêter sur gardaí sont appel à témoins de s’avancer.

Previous

Les dirigeants de Birmingham annoncent des mesures importantes pour lutter contre le pic de violence anti-LGBT+

Epic vous donnera un coupon de 10 $ si vous les laissez vous envoyer un e-mail

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.