Depor se lève de la toile et prend le premier tour

0
19

Le Les sports il s'est levé de la toile et a pris le premier assaut avant le Malaga (4-2), qui a marqué deux buts lors de sa visite au Stade Abanca-Riazor et devra revenir dans son domaine samedi prochain s'il veut continuer à opter pour la promotion.

Les Andalous ont presque tout présenté en première période et rien en seconde. La clarté dont ils disposaient jusqu’à la pause était troublée et le Deportivo en profitait pour obtenir un revenu de deux buts qu’il défendrait au match retour.


Malaga se qualifie pour la troisième place, tandis que le Deportivo termine la sixième saison régulière






Les deux équipes ont présenté des pertes importantes dans leurs alignements. Dans les Andalous, Víctor Sánchez del Amo a donné l'entrée à Boulharoud pour N'Diaye, concentré avec son équipe, et dans le Deportivo José Luis Martí, il a laissé Eneko Bóveda sur le banc et Pablo Marí dans les gradins, souffrant d'une blessure musculaire. Il a aligné David Simón et Michele Somma.

Au début, Málaga a capturé sur le terrain ce que Victor avait parfaitement détaillé lors de la course. C'était un match spécial pour l'entraîneur madrilène, ancien joueur du Deportivo et son entraîneur jusqu'à ce qu'il soit licencié à la fin de la saison 2015/16 pour ses problèmes avec les joueurs.

Le technicien savait comment refroidir Riazor, qui portait ses plus beaux vêtements. Málaga a repris le jeu à l'échelle mondiale. Les Andalous ont remporté le tirage au sort et ont forcé le Deportivo à attaquer en premier. Victor a joué du banc.

Son équipe a pris possession dans les premières minutes, durant lesquelles Munir a joué à 25 mètres de son but. Les Coréens ont accepté de se retirer à la contre-attaque mais ils ont été accélérés et totalement inexacts.

Les joueurs de Málaga quittent le terrain avec un visage sérieux

Les joueurs de Málaga quittent le terrain avec un visage sérieux
(Cabalar / EFE)






Confortables à Riazor, les visiteurs ont mis en garde avec un centre d’Ontiveros qui a été empoisonné et qui est monté en flèche (min.9) et avec un tir de Boulharoud qui a marché devant le but (min.10).

Le Malaga à l'écoute, le Deportivo a grincé. Un ballon accroché par Ontiveros, après une défensive mal défendue par Cartabia, Luis Hernandez s'est connecté au plaisir de la région pour donner l'avance à son équipe.

Les Andalous ont donné le premier, mais ont concédé immédiatement après. Fede Ricca a donné un penalty aux Galiciens sur David Simón et Carlos Fernández ne l'a pas manqué. Lunares dans le record immaculé de Málaga dans la première partie.

Le tirage au sort a encouragé Deportivo, Fede Cartabia a montré sa vitesse lors de la contre-attaque et Keidi Bare a joué l'éjection pour l'arrêter après avoir vu comment il avait avancé et marqué le but de Munir dans la demi-heure.

Mais Málaga reprend le contrôle et Deportivo hésite à nouveau en défense, sachant qu'il ne peut concéder. Simon et Duarte ont donné des mètres à Ontiveros et la fin l'a remercié. Frappé de la main droite et l’effet a surpris Dani Giménez, qui cette semaine a entraîné des ennuis.

Al Deportivo se sentait bien intermédiaire. Il est revenu sur le terrain avec la lucidité qui lui avait manqué à la première période. Il a fait un pas en avant et Málaga a voulu jouer trop tôt avec le temps.





Les Coruñeses ont retrouvé l'égalisation onze minutes après le début de la deuxième mi-temps avec un tir du pied gauche de Pedro Sánchez dans la zone à la sortie de Cartabia. L'arbitre a gracié le deuxième jaune de Pedro Sanchez pour une faute commise sur Ontiveros presque sur la ligne de frappe et le joueur de Malaga l'a écrasé au poteau.

Deportivo s'est imposé au retour avec une tête de Carlos Fernandez (min.63). Martí était alors assis, Pedro Sánchez, qui a été congédié par Riazor avec les supporters debout. Son équipe était pour la première fois devant.

Le Malaga a essayé de contenir son rival, mais a échoué. Pau Torres a été «touché» et Luis Hernandez lui a dit de se jeter à terre. Lorsque l'arrière central est entré de la ligne de touche après avoir été servi, Deportivo a exploité la supériorité avec un terrain de Borja Valle serré sur un poteau pour placer le quatrième.

Pau a dû demander la monnaie et Deportivo a commencé à gérer le chrono du match retour, samedi à La Rosaleda, ce que les Andalous seraient arrivés avec moins d'inconvénient si Dani Giménez n'avait pas pris Blanco Leschuk. un coup de tête à la dernière minute.






Fiche technique

Deportivo, 4 – Málaga, 2

RC Deportivo: Dani Giménez; David Simón, Domingos Duarte, Somma, Saúl García; Fede Cartabia (Cheval, min.81), Álex Bergantiños, Edu Expósito, Pedro Sánchez (Matías Nahuel, min.69); Carlos Fernández et Borja Valle (Vicente Gómez, min.85).

Malaga
CF: Munir; Iván Rodríguez, Luis Hernández, Pau Torres (Diego González, min.80), Ricca; Renato, Keidi Bare, Boulahroud (Erik Morán, min.66), Ontiveros; White Leschuk et Adrián González (Pacheco, min. 66).

Buts: 0-1, min.18: Luis Hernández. 1-1, min.21: Carlos Fernández. 1-2, min.37: Ontiveros. 2-2, min.56: Pedro Sánchez. 3-2, min.63: Carlos Fernández. 4-2, min.78: Borja Valle.

Arbitre: Soto Grado, du Comité Riojano. Il a montré du jaune à Pedro Sánchez (min.13), de Deportivo; et Iván Rodríguez (min.25), Keidi Bare (min.30) et Ontiveros (min.91), de Málaga.

Incidents: Première étape du premier tour de la promotion promue au stade Abanca-Riazor devant 24 267 spectateurs.





LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.