Dégagement: plusieurs blessés et de nombreuses arrestations à Hambacher Forst

Allemagne Expulsion Plusieurs blessés et de nombreuses arrestations dans le Hambacher Forst Stand: 06:08 Uhr | Durée: 3 minutes Les huttes du Hambacher Forst sont officiellement dégagées faute de protection incendie et de permis de construire manquants Source: dpa / Christophe Gateau Depuis jeudi, les militants de la forêt de Hambacher surveillent les secouristes. Afin de protéger la forêt de la déforestation, certains se sont retranchés dans des tunnels souterrains. Les sauveteurs pourraient les persuader d'abandonner. Lors de l'expulsion dans la forêt de Hambach, la police a arrêté 34 opposants à la mine de lignite. Neuf d'entre eux ont été légèrement blessés samedi, a déclaré la police à Aix-la-Chapelle dans la nuit de dimanche. En outre, 62 renvois judiciaires ont été effectués. Les forces de la mine ont pu avancer à deux activistes retranchés dans des tunnels souterrains tôt dimanche matin. Ceux-ci ont été convaincus de quitter volontairement le système de tunnel très dangereux, a informé la brigade de pompiers Kerpen dimanche matin. Les deux activistes sont en bonne santé. Auparavant, les sauveteurs devaient sécuriser le système de tunnel en raison du danger d'effondrement. En outre, un certain nombre d'obstacles créés par les activistes ont bloqué le chemin. Aux premières heures du matin, les forces ont eu un contact visuel avec les chasseurs de lignite. 13 des quelque 50 maisons d'arbres défrichées et nettoyées Depuis le début de l'expulsion de jeudi, la police a déclaré que 13 des quelque 50 maisons dans les arbres avaient été dégagées et nettoyées samedi après-midi, selon la police, dans laquelle les militants sont retranchés. Pendant la nuit, la police était seulement avec quelques fonctionnaires sur le terrain. En attendant, 300 opposants à la mine de lignite se sont présentés à une ligne de piquetage à la route d'accès L257. Aux premières heures du matin, il était encore environ 15 heures. Le dimanche, le déboisement des maisons dans les arbres doit se poursuivre. La compagnie énergétique RWE veut couper une grande partie de la forêt de Hambacher en automne afin de pouvoir draguer davantage de lignite. La forêt est considérée comme un symbole de résistance au charbon et de l'impact climatique associé. À l'ouest de Cologne, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, la forêt est constituée de hêtres et de chênes centenaires. Lire aussi Environ 500 personnes ont suivi samedi une manifestation appelant le sous-bois d'action et voulant protester contre les barrages de siège contre la clairière. Dimanche, les écologistes ont voulu planter des centaines de jeunes arbres. Evacuation de la colonie "Gaul" préparée Depuis samedi matin, selon la police, l'évacuation d'une autre colonie appelée "Gaul" a été préparée. Les membres de l’Autorité de la construction avaient demandé aux militants munis de haut-parleurs de quitter les cabanes dans les 30 minutes. Il n'était pas clair s'il y avait aussi des passages souterrains dans la région de "Gaul". Depuis 1978, près de 35 000 personnes ont dû céder la place à la mine à ciel ouvert. La vidéo n'a pas pu être lue.
Veuillez réessayer plus tard. Environ 40 millions de tonnes de lignite sont produites chaque année par la mine à ciel ouvert de Hambach, jusqu'à une profondeur de 370 mètres. Depuis 1978, le chantier progresse. Il y a eu des protestations depuis le début. Source: WELT / Perdita Heise Le défrichement de la forêt pèse également sur le travail de la soi-disant commission du charbon à Berlin, bien qu’elle n’ait officiellement aucun mandat pour la forêt. La commission, qui doit décider de la sortie de la conversion du charbon, vient avec des propositions de sortie concrètes directement dans le lecteur, a communiqué l'organisation environnementale Germanwatch. NRW et RWE ne devraient pas compromettre le travail du groupe "en essayant de créer des faits dans la forêt de Hambach". Selon un rapport du magazine "Spiegel", un compromis sur la sortie de la production d’énergie au charbon pourrait être trouvé au sein de la Commission. En conséquence, les dernières centrales à charbon pourraient être fermées entre 2035 et 2038. Les organisations environnementales demandent un report de la clairière dans le Hambacher Forst jusqu'à une décision de la Commission. ,

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.