Découvrez Charlotte Fever, duo originaire de Chartres, en vedette dans la série Emily in Paris

Les accros à la série Netflix Emilie à Paris ont sans doute entendu leur musique dans deux moments-clé de la saison 2.
Charlotte Fever est le duo qui monte et leur dernier EP, Érotique, est réédité ces jours-ci en vinyle avec, en bonus, une superbe reprise de Quand la ville dort, un vieux tube de Niagara.

Leur électro, à la fois onirique et sensuelle, s’inspire des sons du passé sans renier le présent. C’est Cassandra, originaire de Chartres, qui nous fait découvrir l’univers de ce duo envoûtant.

Irène Drésel, originaire de Dreux, sélectionnée à la Mostra de Venise

Recevez par mail notre newsletter loisirs et retrouvez les idées de sorties et d’activités dans votre région.

NL {“path”:”mini-inscription”,”id”:”ER_Loisirs”,”accessCode”:”14071666″,”allowGCS”:”true”,”bodyClass”:”ripo_generic”,”contextLevel”:”KEEP_ALL”,”filterMotsCles”:”7|10|12|55|191″,”gabarit”:”generic”,”hasEssentiel”:”true”,”idArticle”:”4071666″,”idArticlesList”:”4071666″,”idDepartement”:”247″,”idZone”:”15257″,”motsCles”:”7|10|12|55|191″,”premium”:”true”,”pubs”:”banniere_haute|article”,”site”:”ER”,”sousDomaine”:”www”,”urlTitle”:”decouvrez-charlotte-fever-duo-originaire-de-chartres-en-vedette-dans-la-serie-emily-in-paris-i”}

Est-ce à Chartres que vous avez découvert votre fibre artistique??
Oui, quand j’étais petite, mon père écoutait tout le temps les Beatles dans sa voiture. Je chantais avec lui. J’ai pris des cours de guitare classique au conservatoire de Lèves, et j’ai donné mes premiers concerts sur le parvis de la cathédrale et la place Marceau lors de la Fête de la musique avec mon groupe de lycée.

Quand avez-vous formé le groupe??
Il y a quatre ans. Avec Alexandre (Ndlr : l’autre moitié du groupe), nous avions envie de créer une musique fun et spontanée, sans prise de tête. Au départ, on chantait en anglais, et on s’est rendu compte que c’était un peu bête. Je suis fan de Serge Gainsbourg et Daniel Balavoine, et le français s’est finalement imposé. Ce n’est plus un frein pour se faire connaître à l’étranger. L’anglais n’est plus la seule langue pour s’exprimer dans la pop.

prime La chanteuse de Chartres, Valentine Lambert, en concert à Bourges pour convaincre les programmateurs de la région

Musicalement, vous combinez une touche rétro avec des sons plus modernes.
Exactement, nous sommes fans des sons de synthés des années 80, mais nous ne restons pas bloqués dans ces années-là. Nous sommes quand même en 2022.

Quels artistes vous ont donné l’envie de vous lancer??
Au niveau de la musique, Daft Punk, qu’on adore, mais aussi Sébastien Tellier ou Polo & Pan. Pour les paroles, Serge Gainsbourg avant tout. Nous voulons parler de sexualité de manière poétique, sans être vulgaire. Mais nous avons d’autres influences. Quand nous composons, nous pensons à d’autres médias, comme la photographie ou le cinéma.

Comment arrivez-vous à jouer une musique aussi rêveuse dans ce contexte très compliqué??
Nous ne voulons pas trop parler de choses négatives. Avec nos chansons, nous voulons oublier le quotidien, emmener le public vers des endroits qu’il ne connaît pas.

À Chartres, la musique classique est en vedette en ce mois de janvier

Sur votre EP, vous reprenez une chanson de Niagara, Quand la ville dort. Une influence pour vous??
Je suis ultra-fan de Niagara depuis toujours. C’est un modèle pour nous. J’aimerais tellement que Muriel Mureno (Ndlr : la chanteuse du duo) me dise ce qu’elle pense de notre reprise. Nous l’interprétons avec notre son, nos notes. Leurs chansons disent les choses de manière simple, limpide. C’est très compliqué de faire ça.

prime Rod Janois, chanteur de Nogent-le-Rotrou, fait le buzz sur Tiktok avec sa chanson Ça ira mon amour

Arrivez-vous à donner des concerts malgré la reprise de l’épidémie??
Nous avons eu de la chance, nous avons réussi à enchaîner les concerts. Nous en avons un de prévu le 2 février à Lyon. Les annulations concernent surtout les artistes qui remplissent les grandes salles.

Eure-et-Loir : voici ce qui vous attend au plan culturel en 2022

Préférez-vous la scène ou le studio??
Un concert, c’est toujours une fête et une surprise. Nous ne sommes que deux, mais nous soignons notre spectacle, avec des chorégraphies spéciales. On aime les shows à la Claude François?! C’est un moment spécial, on se doit d’être sur notre 31. On adore les paillettes?!

Comment vous êtes-vous retrouvés dans la série Emilie à Paris??
C’est notre label, Riptide Records, qui a proposé nos chansons. Les producteurs ont flashé sur notre musique, et ont pris deux de nos chansons : JTM et Kunigonde. Je suis très contente, car elles illustrent deux moments-phares de la saison 2. Ça a suscité un véritable intérêt, car le nombre de streamings s’est envolé. Quand j’entends un morceau dans une série, je le “shazame” pour connaître le nom du titre, mais je ne savais pas que tout le monde le faisait?!

La résurrection du festival L’Paille à sons, à Chartres !

Vous verra-t-on bientôt en concert à Chartres??
J’aimerais tellement, ce serait mon rêve?! J’ai contacté le festival L’Paille à sons, ainsi que Chartrestivales. Mais ils prennent beaucoup de tribute-bands. C’est compliqué de trouver des concerts à Chartres avec sa propre musique. Mais je ne perds pas espoir.

Rémi Bonnet

.

Previous

Guardiola passe entre Haaland et le Real Madrid

l’œil vigilant des banques et du fisc ne pardonne pas

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.