Nouvelles Du Monde

Début de la foire de Nîmes, anciens vendeurs devenus patrons, ligne Paris-Clermont… l’essentiel de l’actualité en région

Début de la foire de Nîmes, anciens vendeurs devenus patrons, ligne Paris-Clermont… l’essentiel de l’actualité en région

Chaque soir à 20 h 30, retrouvez les 5 informations régionales de la journée qu’il ne fallait pas rater.

Un trio d’alternants devenus patrons d’Intersport

#MONTPELLIER – Tous deux ont connu Intersport avec huit salariés. À Lattes, en 1998. En alternance. Lui était cordeur de raquettes. Elle, vendeuse textile. Depuis, l’enseigne comme leurs fonctions ont bien changé. Intersport compte aujourd’hui 380 employés. Et eux en sont les patrons : Caroline Carpentier et Jean-François Hugues. Associés aujourd’hui à Sébastien Stafrach, entré quelques années plus tard en tant qu’alternant. “Ma grande fierté, confie Caroline, membre du comité de direction d’Intersport France, c’est de pouvoir créer des emplois pérennes. On se développe mais les salariés aussi grandissent avec nous.” “Nous avons grandi en bons pères de famille, sans dépenser l’argent que l’on n’a pas”, relate de son côté Jean-François.

Ligne Paris – Clermont : tenir jusqu’en 2026

#FORMER – Un mois après l’incident qui a bloqué 700 voyageurs d’un Intercités reliant Paris à Clermont-Ferrand en rase campagne une nuit durant, l’État et la SNCF ont détaillé ce vendredi un plan d’actions pour traiter les causes des retards quasi quotidiens, sur une ligne qu’empruntent notamment Lozériens et Cévenols, de et vers Paris. L’État a investi 760 M€ pour régénérer la voie d’ici 2026 et commandé douze rames neuves livrables fin 2026, mais il s’agit de tenir jusque-là. La ligne souffre d’un vieux matériel : une locomotive de secours sera positionnée à Nevers dès mars et accompagnera le dernier train dans chaque sens ; de la maintenance préventive sera effectuée sur les machines, une équipe de cheminots d’astreinte créée à Nevers. La voie est aussi très exposée aux animaux sauvages, aux intempéries, chutes d’arbres : 10 km de clôtures seront posées à des endroits identifiés et 120 km élagués. Soit 10 M€ en 2024, effort prolongé deux ans.

Lire aussi  Le magnat des casinos Steve Wynn n'a pas besoin de s'enregistrer en tant qu'agent étranger, selon les règles du juge

Le chiffre du jour : 2

#SÈTE – Le 22 janvier dernier, Corsica Ferries annonçait l’ouverture de deux nouvelles lignes depuis Sète et à destination des Baléares et de la Corse. Côté billetterie, “la tendance est déjà bonne”selon Fabien Agostini, directeur des ports à la compagnie. “Pour les deux lignes, les principaux clients sont les gens de Sète et des environs. Il faut dire que la demande était forte ici. Puis viennent les personnes du Sud-Ouest comme nous l’espérions. Pour la destination de Majorque, on a une clientèle allemande.”

C’est parti pour quatre jours de foire

#NÎMES – Avec près de 30 000 visiteurs en 2023, la foire de Nîmes constitue un événement incontournable. Depuis ce vendredi et jusqu’à lundi, sur une surface de 9 000 m², le parc des expositions se transforme en un réel lieu où règnent partages et échanges. “Les nouveautés, ce n’est pas vraiment moi qui les amène, ce sont plutôt les exposants”confie Pascal Settipani, organisateur de la foire depuis plusieurs années. Ils sont 250 en 2024 à présenter leurs produits dans des secteurs d’activité très divers : habitat, automobile, bien-être, articles ménagers…

Lire aussi  Balades LIRR et Nancy Pelosi

Un avocat monte sur les planches

#LUNEL – Le 9 mars prochain, Gérard Christol, ancien président de la Conférence des bâtonniers, doyen de l’Ordre des avocats de Montpellier, montera seul sur la scène de l’espace Castel pour y présenter le spectacle Je deviens ce que je suis, Gérard Christol, un avocat raconte et se raconte. “Pendant une heure et quart, avec musiques, lumières et une mise en scène, je raconte mon enfance, les affaires pénales, la tauromachie…”explique l’avocat de 80 ans pour qui cela a « paru évident » de monter sur les planches quand on lui a proposé cette pièce. “J’ai fait du théâtre à l’école, au collège puis encore au conservatoire. Et à la cour d’assises, il faut avouer qu’au-delà du droit, il y a un élément théâtral”ajoute Gérard Christol. Entrée libre sur réservation.

2024-02-23 22:31:00
1708765270


#Début #foire #Nîmes #anciens #vendeurs #devenus #patrons #ligne #ParisClermont.. #lessentiel #lactualité #région

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT