Cuba fournira à l’OMS la documentation sur le vaccin Abdala contre le COVID-19 – NBC 7 Floride du Sud

Le complexe biopharmaceutique cubain BioCubaFarma dispose déjà de toutes les informations sur Abdala, l’un de ses vaccins contre le COVID-19, à transmettre à l’Organisation mondiale de la santé (OMS) pour autorisation.

“L’OMS a été informée que le dossier est prêt à être examiné par des experts”, a déclaré BioCubafarma, selon les médias officiels.

Le groupe industriel – qui a produit trois vaccins contre le COVID et travaille sur deux autres – a expliqué qu’en mars “l’échange formel” avec l’OMS a commencé pour lancer le “processus d’évaluation” d’Abdala.

Les experts de l’organisation internationale doivent examiner ces informations et décider d’autoriser ou non ce vaccin en fonction de son innocuité et de son efficacité, une étape qui aurait de multiples répercussions.

D’une part, cela ajouterait une nouvelle formule sur le marché international et qui, selon le gouvernement cubain, serait surtout destinée aux pays en développement.

En revanche, l’agrément de l’OMS faciliterait la commercialisation internationale d’Abdala, qui pourrait devenir une source intéressante de revenus et de devises pour un pays qui traverse une grave crise économique.

Même le mécanisme international Covax pourrait l’inclure dans sa liste.

BioCubaFarma et les autorités sanitaires cubaines assurent qu’il s’agit d’un vaccin très sûr, basé sur une plateforme avec laquelle ils ont une grande expérience et que son utilisation massive dans le pays a permis de contenir la pandémie.

Pour le moment, seuls certains alliés de Cuba utilisent leurs vaccins, comme le Venezuela, le Nicaragua, l’Iran et le Vietnam, bien que le gouvernement cubain ait indiqué qu’il était en négociation avec 15 autres pays en développement.

Certains pays, le Mexique étant le plus pertinent, ont autorisé l’utilisation d’urgence d’Abdala.

En plus d’Abdala, Cuba applique massivement deux autres formules contre le COVID-19 à sa population : Soberana 02 et Soberana Plus, qui ont reçu l’autorisation d’utilisation d’urgence par l’organisme de réglementation cubain au milieu de l’année dernière.

Ces trois vaccins cubains ont montré une efficacité supérieure à 90% dans les études, selon les autorités sanitaires nationales, mais aucun n’a été examiné par des experts externes indépendants pour le moment.

Quelque 10 millions de personnes, sur les 11,2 millions d’habitants de l’île, ont reçu la directive complète avec des vaccins fabriqués au niveau national, y compris des enfants à partir de 2 ans. Cela représente 90 % de la population totale et 95 % de la population vaccinable.

De plus, près de 6,3 millions de personnes ont déjà reçu la dose de rappel à Cuba. Le ministère de la Santé de l’île a signalé ce samedi environ 789 nouveaux cas de COVID-19 et 2 décès liés à la maladie.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT