Crise des semi-conducteurs, Bosch investit 400 millions pour les puces

| |

La société allemande investira 400 millions d’euros dans les usines allemandes de plaquettes de silicium à Dresde et Reutlingen pour faire face à la pénurie mondiale de puces. Un nouveau centre de test de semi-conducteurs sera construit à Penang, en Malaisie, en 2023

Bosch augmente ses investissements dans ce secteur spécifique pour faire face à la pénurie mondiale de puces. Le prestataire de technologie et de services annonce ainsi un investissement de plus de 400 millions d’euros en 2022 pour agrandir les usines de plaquettes de silicium de Dresde (l’usine a été inaugurée il y a quelques mois) et de Reutlingen, en Allemagne, et les activités de semi-conducteurs à Penang, en Malaisie.

Investissements ciblés dans des usines allemandes

Une grande partie de l’argent sera investie dans la nouvelle usine de puces 300 mm de Bosch à Dresde, où la capacité de production sera augmentée en 2022. Environ 50 millions d’euros de la somme prévue seront engagés l’année prochaine dans l’usine de “wafer” de Reutlingen, près de Stuttgart. Ici aussi, de 2021 à 2023, Bosch investira au total 150 millions d’euros dans des salles blanches supplémentaires. A Reutlingen, la surface actuelle dédiée aux salles blanches de 35 000 mètres carrés sera augmentée de plus de 4 000 mètres carrés en procédant en deux phases ; la première phase, déjà achevée, prévoit l’ajout de 1 000 mètres carrés de surface de production de plaques de 200 mm pour atteindre un total de 11 500 mètres carrés, avec un investissement de 50 millions d’euros ; la deuxième phase, d’extension, conduira à la création de 3 000 m² supplémentaires de salle blanche d’ici fin 2023 (un investissement supplémentaire de 50 millions d’euros est attendu). Cet investissement est important car la société allemande tente de répondre à la demande croissante de capteurs Mems (Micro Electro-Mechanical Systems) et de semi-conducteurs de puissance en carbure de silicium.

Le centre d’essais en Malaisie

À Penang, en Malaisie, Bosch construit un centre de test de semi-conducteurs à partir de zéro. À partir de 2023, le centre testera des capteurs et des puces semi-conducteurs finis. Au total, Bosch dispose de plus de 100 000 mètres carrés de terrain qui seront utilisés en différentes étapes. Le centre d’essais couvrira dans un premier temps une superficie d’environ 14 mille mètres carrés, qui comprendra des salles blanches, des bureaux et des locaux dédiés à la recherche et au développement et à la formation, accueillant 400 collaborateurs. Les travaux de préparation du sol de la nouvelle usine ont débuté fin 2020, tandis que la construction des bâtiments a débuté en mai 2021.

Le PDG explique le choix

Volkmar Denner, PDG du groupe Bosch, a déclaré : « La demande de puces continue de croître à une vitesse vertigineuse. À la lumière des développements actuels, nous développons systématiquement notre fabrication de semi-conducteurs afin de pouvoir fournir à nos clients le meilleur support possible. »

.

Previous

Army of Thieves, un braquage plein de charme disponible sur Netflix

Apple semble avoir oublié que le nouveau MacBook Pro a une encoche

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.