nouvelles (1)

Newsletter

Cricket: l’Australie conclut le blanchiment du trophée Chappell-Hadlee sur les Black Caps

Kane Williamson quitte le terrain après avoir été épuisé pendant 27 contre l’Australie. Photo / Photoport

L’Australie a conclu une série 3-0 contre la Nouvelle-Zélande dans le Trophée Chappell-Hadlee après avoir battu les Black Caps par 25 points à Cairns.

Les Black Caps ont de nouveau eu du mal avec la chauve-souris tentant de chasser 268 pour la victoire, aucun batteur n’ayant pu franchir la barre du demi-siècle contre l’attaque de bowling australienne. En fait, la Nouvelle-Zélande quitte les côtes australiennes sans aucun demi-siècle de toute la série.

Le skipper Kane Williamson, qui a eu du mal à trouver sa gamme avec la batte toutes les séries, a admis que son équipe était largement dépassée par ses rivaux bien moins bien classés.

“L’Australie a vraiment montré sa qualité. Ils l’ont fait tout au long de la série, ils nous ont surpassés dans un certain nombre de domaines et certainement, dans les moments où le jeu a basculé, ils ont soutenu cette pression et nous n’avons pas pu inversez-le donc, ils méritent amplement leur victoire dans la série”, a déclaré le skipper des Black Caps à Sky Sport dans son interview d’après-match.

“Pour nous, il y a eu des aperçus, il y a eu des moments, mais nous ne les avons pas poussés assez loin, donc, frustrant. Mais en même temps, il y a beaucoup à apprendre d’une opposition de qualité comme cette équipe australienne.”

Plus tôt dans le match, un partenariat centenaire entre Steve Smith et Marnus Labuschagne a sorti l’Australie d’une position précaire pour atteindre 267-5 sur ses 50 overs.

Smith a marqué son premier siècle ODI en près de deux ans et Labuschagne a fait un demi-siècle alors que les hôtes se remettaient de la perte de deux premiers guichets, dont le capitaine Aaron Finch à moindre coût dans le dernier ODI du vétéran avant de prendre sa retraite.

Le joueur de 35 ans a été ovationné par la modeste foule du stade Cazaly alors qu’il s’éloignait pour la dernière fois dans les ODI.

James Neesham manque de peu d'attraper un entraînement d'Aaron Finch au début des manches australiennes.  Photo / Photoport
James Neesham manque de peu d’attraper un entraînement d’Aaron Finch au début des manches australiennes. Photo / Photoport

Trent Boult a de nouveau été impérieux en tête des manches australiennes, prenant le guichet de Josh Inglis dans le cadre d’un sort de six sur qui n’a concédé que sept points et comprenait trois jeunes filles.

Tim Southee était presque aussi bon. Il a rapidement mis fin à toute chance que Finch termine sa carrière de frappeur ODI sur un bowling élevé et propre avec le vétéran sortant pendant seulement cinq ans.

Cependant, ces deux premiers guichets ont conduit à l’arrivée de Smith et Labuschagne et ils ont abordé leur partenariat dans un style intelligemment circonspect, qui a porté ses fruits au cours des 28 prochains overs.

La paire a ajouté 118 points au tableau de bord australien et, avec le départ de Labuschagne pour 52 aux mains de Lockie Ferguson, cela a laissé l’équipe locale prête pour une solide finition à 134/3 avec un peu plus de 15 overs à jouer.

Steve Smith célèbre son 12e siècle ODI.  Photo / Photoport
Steve Smith célèbre son 12e siècle ODI. Photo / Photoport

Il n’y a pas eu de rupture d’élan alors qu’Alex Carey a rejoint Smith au milieu et a semblé à l’aise contre un ballon vieillissant.

Le 43e a vu Smith élever son 12e siècle ODI, à partir de 126 livraisons, et la progression de l’équipe au-delà de la barre des 200 points – une barrière qui n’est menacée par aucune des deux parties jeudi sur le même terrain.

Smith (105) a perdu son guichet contre Mitchell Santner le lendemain alors qu’il chargeait sur le terrain et en ratait un direct dans le but d’augmenter le taux de course à la mort.

La perte de Smith n’a rien fait pour entraver la cause des frappeurs australiens alors que Carey (42 *) combiné avec Glenn Maxwell (14) et Cameron Green (25 *) pour marquer 54 points à partir des cinq derniers overs pour afficher ce qui était un total positivement intimidant de 268 pour les Black Caps à chasser.

Le nouveau partenariat d’ouverture de Devon Conway et Finn Allen a commencé de manière prometteuse et positive alors qu’ils se sont combinés pour 49 points à partir des 8,4 premiers overs, avant que Sean Abbott n’entre dans l’attaque et n’écarte Conway (21) lors de son premier over via un tir lâche à l’extérieur de sa souche. .

Devon Conway quitte le terrain après avoir été renvoyé par Sean Abbott.  Photo / Photoport
Devon Conway quitte le terrain après avoir été renvoyé par Sean Abbott. Photo / Photoport

Trois overs plus tard, Allen (35 ans) est parti via un autre tir bâclé et tout d’un coup, le départ brillant a été sérieusement atténué.

Tom Latham (10) et Daryl Mitchell (16) ont tous deux pris des départs et sont tombés dans une mauvaise sélection de tirs avant que Williamson ne soit inutilement épuisé pour un 27 sans forme.

Cela a laissé la Nouvelle-Zélande assise à 112/5 après 28 overs et face à une autre défaite humiliante.

James Neesham (36 ans) et Glenn Phillips avaient d’autres idées alors qu’ils jouaient avec une positivité illimitée dans le cadre d’un partenariat de 61 courses à partir de 58 balles qui a commencé à donner aux fans des Black Caps un espoir de victoire.

Après un début chancelant de ses manches, Mitchell Santner s’est bien installé et a formé une autre combinaison positive avec Phillips qui a obligé la Nouvelle-Zélande à 46 points à partir des cinq derniers overs, avec quatre guichets en main.

Le 46e au-dessus a vu Phillips (47) tirer un coup tiré vers Abbott à la jambe carrée profonde qui a pris ce qui s’est avéré être une prise gagnante, après avoir jonglé avec le ballon alors qu’il dansait sur la corde de délimitation et le dos.

Glenn Phillips trace une limite à travers le hors-jeu.  Photo / Getty
Glenn Phillips trace une limite à travers le hors-jeu. Photo / Getty

Abbott était dans l’action cinq balles plus tard, entraînant Santner (30) dans un entraînement lobé directement vers Green à long terme et tout espoir d’une riposte tardive a été anéanti.

Au final, la Nouvelle-Zélande a été expulsée avec un ballon à jouer et 25 points en deçà de la marque.

L’Australie n’a plus perdu contre les Black Caps au cricket ODI depuis février 2017 et cette victoire en série cimente le net avantage psychologique de l’équipe sur ses rivaux transtasman.

C’est arrivé : Black Caps contre Australie.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT