Home » COVID-19, grossesse et vaccin : des réponses à vos questions

COVID-19, grossesse et vaccin : des réponses à vos questions

by Nouvelles

Un spécialiste en virologie et immunologie [1], le Dr Océane Sorel a rejoint l’Organisation des Nations Unies « L’équipe Halo », qui rassemble médecins, scientifiques, chercheurs, tous bénévoles, engagés dans la lutte contre la désinformation sur les réseaux sociaux.

Depuis février 2021, Océane consacre une partie de son temps à vulgariser la science sur son compte Instagram »Le virologue français“. Là, elle explique en termes simples, avec des sources certifiées, les faits scientifiques autour du COVID-19, des vaccins, des virus et de l’immunité en général.

Comme le Dr Nathan Peiffer-Smadja, un autre membre français de la Team Halo, actif sur Twitter, elle nous aidera à mieux vous informer sur la COVID-19.

Cette semaine, elle a répondu aux questions sur la grossesse COVID.

Quels sont les risques pour mon bébé si j’attrape le COVID pendant ma grossesse ?

Selon des études récentes, contracter COVID-19 pendant la grossesse augmente le risque de détresse fœtale et d’accouchement prématuré.

Les femmes enceintes sont-elles plus à risque de complications du coronavirus ?

Des études ont montré que les femmes enceintes sont plus susceptibles de développer une forme sévère de COVID-19 et d’être hospitalisées que les femmes non enceintes du même âge.

De plus, des études montrent que les femmes enceintes qui contractent le COVID-19 sont plus à risque de développer des complications obstétricales pendant la grossesse associées à un risque de pré-éclampsie, de mortalité maternelle et d’accouchement prématuré.

Quels sont les risques pour mon bébé si je me fais vacciner pendant ma grossesse ?

Des études récentes suggèrent que la vaccination pendant la grossesse ne cause pas de lésions placentaires, n’augmente pas le risque de fausse couche et n’est pas associée à des complications pour le nouveau-né. Les données montrent également que la vaccination pendant la grossesse n’augmente pas le risque de complications pendant la grossesse ou l’accouchement et que les vaccins sont efficaces pour protéger les femmes enceintes contre l’infection par le virus. Par conséquent, les vaccins administrés pendant la grossesse sont considérés comme sûrs pour les femmes enceintes et leurs bébés.

Quel est le meilleur moment pour se faire vacciner pendant la grossesse ?

Les recommandations du Centre de recherche sur les tératogènes (Le CRAT) sont les suivantes au cas par cas :

  • En prévision de la grossesse :

Il n’y a pas de délai entre la vaccination avec un vaccin à ARNm ou un vecteur viral contre le COVID-19 et le début de la grossesse.

  • Découverte de la grossesse après la 1ère injection :

Il n’y a aucune raison pour que la 2e injection ne soit pas administrée selon le calendrier vaccinal recommandé, quel que soit le terme de la grossesse, y compris avant 10 semaines de grossesse.

  • Vacciner une femme enceinte :

La vaccination contre le COVID-19 est possible pendant la grossesse, notamment en présence de facteurs de risque.

Sur la base des données disponibles, par principe, il est préférable de :

Utilisez un vaccin à ARNm.

Si possible, débuter le protocole entre 10 et 20 semaines d’absence de règles, c’est-à-dire après la fin de la formation des organes de l’embryon et suffisamment tôt pour que la femme enceinte soit protégée au 3ème trimestre.

Si je me fais vacciner pendant ma grossesse, mon bébé sera-t-il protégé contre le virus à la naissance ?

Des études montrent que des anticorps se trouvent dans le sang du cordon ombilical signifiant qu’il y a un transfert d’immunité passive de la mère au bébé mais l’efficacité et la durée de cette immunité sont encore inconnues.

L’ARN messager pénètre-t-il également dans les cellules de mon bébé ?

Non, la grande majorité des composants du vaccin restent localisés au site d’injection et sont rapidement dégradés par notre organisme après injection. Le passage de la barrière placentaire n’est donc pas attendu et des conséquences à long terme sur le bébé sont donc très improbables.

Dois-je accoucher par césarienne si je suis positive au virus ?

Des études récentes suggèrent que contracter COVID-19 pendant la grossesse augmente le risque d’avoir une césarienne, cependant si vous avez une question sur votre grossesse et votre santé, parlez-en à votre gynécologue.

Puis-je allaiter mon bébé si j’ai COVID-19 ?

L’OMS recommande que l’allaitement soit poursuivi autant que possible même si la mère est positive au COVID-19, car la présence du virus n’a pas été détectée dans le lait maternel, de sorte que la transmission du virus par le lait maternel est très improbable.

Cependant, l’OMS recommande de mettre en place des mesures d’hygiène comme le lavage fréquent des mains et le port du masque pour limiter les risques de transmission du virus au nouveau-né.

[1] Diplômée Docteur en Médecine Vétérinaire en 2011, Océane est titulaire d’un Doctorat en Virologie/Immunologie et a obtenu en 2016 le titre de Docteur ès Sciences de l’Université de Liège.

Elle a ensuite déménagé aux États-Unis pour commencer une bourse de recherche post-doctorale à l’Université de Californie du Sud (USC) à Los Angeles pour étudier les virus humains causant des cancers. En 2018, elle entame un deuxième séjour post-doctoral, à l’Université de Californie, Irvine (UCI) dans un laboratoire qui étudie la réponse immunitaire à des virus comme Ebola et le virus varicelle/zona.

Fin 2019, Océane quitte la recherche académique pour la recherche privée en Californie, dans le domaine de la thérapie génique et des vecteurs viraux.

Liens supplémentaires :

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.