Coupe du Monde Femmes 2019: le meilleur et le pire tirage au sort pour les Bleues - Foot

Football

Coupe du monde 2019 (femmes)

Publié le vendredi 7 décembre 2018 à 23h50
Le tirage au sort de la Coupe du Monde Féminine 2019 en France aura lieu ce samedi à Boulogne-Billancourt. Quel serait le pire et le meilleur tirage pour le Blue Corinne Deacon?
Partager sur Facebook
Tweeter
Google+
actions

Le bleu sera fixé ce samedi. (L.Argueyrolles / Team)

Depuis vendredi, les quatre pots pour le tirage au sort de la Coupe du Monde Femmes 2019 ont été arrêtés, sur la base du classement de la FIFA mis à jour le 7 décembre. Billancourt), va enfin combler l’impatience du Bleu. Avant d'être corrigé, il est conseillé de rechercher le meilleur et le pire tirage au sort qui puisse attendre les Français.

Le tirage le plus abordable

France – Norvège – Thaïlande – Jamaïque.

Le principal danger du tirage au sort est dans le pot 2, où plusieurs très gros poissons sont placés. L’adversaire le plus abordable du deuxième chapeau semble être la Norvège, qui occupe également la place la moins bonne des équipes dans le pot 2 au classement de la FIFA (13e). Les Norvégiens, champions du monde en 1995 et olympiques en 2000, sont en période de reconstruction après un Euro 2017 complètement raté (élimination en phase de groupes). De plus, la star Ada Hegerberg, le premier ballon d'or de l'histoire, ne veut pas jouer pour sa sélection.

Dans le pot 3, la Thaïlande, qualifiée grâce à sa place dans la dernière case de la Coupe asiatique des nations, enchaînera sa deuxième Coupe du monde consécutive. A la 29ème place du classement FIFA, elle semble largement à la portée des Françaises. Dans le pot 4, la Jamaïque, qui vivra sa première Coupe du monde, joue le rôle de Tom Thumb. Elle est la pire équipe qualifiée au classement de la FIFA (53ème) sur l’ensemble du tableau.

Le tirage le plus compliqué

France – Pays-Bas – Chine – Chili.

Nous aurions pu envisager une France-Japon-Italie-Nigéria, qui serait également très soulevée. Mais dans le pot 2, les Pays-Bas sont vraiment effrayants. Les Néerlandais ont envoyé un signal énorme en remportant le titre Euro 2017, avec un niveau de jeu impressionnant et un état d'esprit redoutable. La constellation de talents des Pays-Bas (Martens, Miedema, Van de Sanden …) suffit à dissuader.

La Chine, quart de finaliste de la Coupe du monde 2015 et des Jeux olympiques de 2016, est un épouvantail au chapeau 3. Guidés par le PSG central Wang Shuang, les Chinois ont une très bonne génération. Au pot 4, si le champion d'Afrique, le Nigeria, est un adversaire de renom, le Chili semble beaucoup plus armé pour inquiéter les Blue. Les Français avaient du mal à battre le Chilien lors de la première de Corinne Deacon en septembre 2017 (1-0). La gardienne du PSG Christiane Endler, très performante, est une bonne raison de préférer éviter la Roja.

Nathan Gourdol

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.