Coupe du monde de rugby à 7: la Nouvelle-Zélande conserve les deux titres

Coupe du monde de rugby à 7: la Nouvelle-Zélande conserve les deux titres

San Francisco – Nouvelle-Zélande a réalisé une solide performance à la Coupe du monde de rugby à sept, maintenant les deux titres masculins et féminins, les All Blacks battant l'Angleterre 33-12 dans la finale du tournoi Dimanche des hommes à San Francisco.

La veille, les Black Ferns avaient imposé leur loi aux femmes françaises (29-0) en finale du tournoi féminin. C'est la première fois depuis la création de l'événement qu'une nation a réussi à conserver son titre, tant pour les hommes que pour les femmes. Tim Mikkelson était déjà le premier triomphe à Moscou en 2013. Son équipe n'était pas un favori cette année après une campagne de tournée mondiale plutôt calme (3e), ponctuée par une seule victoire en dix étapes au Cap. Les titulaires du titre auraient également pu disparaître en quarts de finale face à la France, avec trois cartons jaunes consécutifs reçus en première période, un lourd handicap. Mais leur défense a résisté et ils ont survécu sans briller (12-7). Les All Blacks ont ensuite relevé le ton en demi-finale, éliminant les champions olympiques fidjiens (22-17) après un match de grande intensité. En finale, leur supériorité vis-à-vis de l'Angleterre s'est rapidement fait sentir. Profitant des erreurs adverses, Sione Molia a marqué un double rapide (1er, 4ème) et Joseva Ravouvou a creusé l'écart (19-7, 9ème). L'Angleterre a tenté de se révolter via Ruaridh McConnochie, auteur de la deuxième épreuve de son côté (12-19, 12ème), mais le banc néo-zélandais a tué n'importe quel suspense avec deux autres tests.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.