Conte présente le nouveau squeeze: “Nous devons éviter un nouveau verrouillage”

| |

“La stratégie n’est pas et ne peut pas être la même qu’au printemps, ces derniers mois nous avons travaillé dur. Nous devons protéger la santé et l’économie, en utilisant un principe de proportionnalité et d’adéquation. Nous devons mettre en œuvre des mesures pour éviter un verrouillage généralisé”. Le premier ministre l’a dit Giuseppe Conte lors d’une conférence de presse de présentation des nouvelles mesures anti-Covid contenues dans le dernier Dpcm: “Le gouvernement est là mais chacun doit faire sa part – a poursuivi le Premier ministre – les mesures les plus efficaces restent les précautions élémentaires: masque, distance et hygiène des mains. Nous sommes attentifs aux situations où nous baissons la garde, avec parents et amis. Dans ces situations, nous avons besoin de la plus grande précaution “. Il a ensuite annoncé une visite au Parlement pour une discussion sur les nouvelles mesures “entre mardi et mercredi”.


Politique

Nouveau Dpcm, toutes tailles: gymnases et piscines, 7 jours sous revue. Les maires peuvent organiser un couvre-feu à 21h

Parmi les mesures se distingue le resserrement de la vie nocturne, avec la possibilité pour les maires de fermer les rues et places particulièrement fréquentées à 21 heures, instaurant effectivement des «couvre-feux» locaux. Les places sans sièges devront fermer à 18 h 00. Tous les sports de contact, y compris les amateurs, seront également arrêtés. Le gouvernement a donné sept jours aux piscines et aux gymnases pour se conformer aux protocoles de sécurité, sinon ils sont fermés. Quant à l’école, Conte a assuré que “les cours se poursuivent en présence” mais pour les lycées des modalités flexibles seront privilégiées avec des élèves venant de 9 heures et, si possible, des équipes d’après-midi.

Mais les premières critiques portent sur les nouvelles mesures. Surtout par les maires qui accusent le gouvernement de jouer le jeu du blâme. Le président d’Anci et maire de Bari Antonio De Caro il attaque: «Le gouvernement, sans même aborder la question dans les nombreuses réunions de ces heures, insère une règle dans un Dpcm qui semble avoir pour seul objectif de placer la responsabilité du couvre-feu sur les épaules des maires aux yeux de l’opinion publique. nous acceptons.
La police sera-t-elle là pour contrôler les espaces publics où l’entrée sera interdite et pour reconnaître les résidents et les patrons des lieux? Les citoyens ne vont-ils pas passer d’une case à une autre? Dans les moments difficiles, les institutions assument leurs responsabilités et ne les rejettent pas sur d’autres institutions avec lesquelles elles devraient collaborer loyalement. Les maires ont l’habitude d’assumer leurs responsabilités. Nous aimerions que toutes les institutions fassent de même ».

.

Previous

Des Français participent à des marches de solidarité après avoir décapité un enseignant / Article / LSM.lv

La “ marche ” du cancer du sein avait l’air différente, mais portait le même message

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.