Congrès du parti CDU: Friedrich Merz peut gagner quelque chose de positif après sa défaite - la politique

Vendredi, la CDU a élu son nouveau président. Kramp-Karrenbauer a pu s'imposer face à Friedrich Merz et succède à Angela Merkel. Jens Spahn obtient un résultat respectable. Paul Ziemiak, nouveau secrétaire général, s'est moqué de sa prise de fonctionAll les points forts de Vous pouvez trouver les congrès du parti dans notre blog d'actualités

Hambourg. Merz, Kramp-Karrenbauer, Spahn. Rien n’a autant occupé la CDU que ces trois noms ces derniers jours.
Angela Merkel avait annoncé en octobre qu'elle démissionnerait de la présidence de la CDU. Vendredi, 1001 délégués à Hambourg ont choisi leur successeur: Annegret Kramp-Karrenbauer. Les deux autres candidats étaient Friedrich Merz et Jens Spahn. Ce dernier, cependant, a été échangé en tant qu'étranger, puis a remporté le premier tour de scrutin, mais avec un succès respectable et surprenant.

L’élection en tant que nouveau chef de la CDU est également décisive, car le successeur de Merkel deviendra probablement également le nouveau candidat à la chancellerie du parti. Samedi après-midi, la conférence du parti à Hambourg était terminée.
Les informations les plus importantes sur l'élection de la présidence du CDU sont résumées dans le blog d'actualités:
Samedi 8 décembre
22h18:
Friedrich Merz n'a pas perdu son humour après sa défaite pour la lutte pour la direction du parti CDU.
Samedi, Merz était président de Verein Atlantik-Brücke, qui attribue le prix Eric M. Warburg. L'association s'est engagée à promouvoir les relations entre l'Allemagne et l'Amérique du Nord.
La ministre des Affaires étrangères du Canada, Chrystia Freeland, a été honorée pour sa contribution à l’accord commercial canado-européen Ceta.
Âgé de 63 ans, il pourrait même gagner quelque chose de positif après sa défaite. "Le seul moyen de le faire arriver à temps était de faire gagner mon concurrent", a-t-il plaisanté lors du dîner de gala à Berlin, auquel ont assisté 280 invités.

Friedrich Merz (CDU, gd), président du pont de l'Atlantique, Chrystia Freeland, ministre des Affaires étrangères du Canada, et la ministre des Affaires étrangères, Heiko Maas (SPD), s'affrontent à la cérémonie de remise du prix Eric M. Warburg à Freeland.
Photo: Christoph Soeder / dpa
Le ministre fédéral des Affaires étrangères, Heiko Maas, a tenu ces éloges en louant le courage de Freelands. L'ancien journaliste âgé de 50 ans avait déjà ouvertement critiqué la situation des droits de l'homme en Arabie saoudite avant l'affaire Khashoggi, provoquant une crise diplomatique dans les relations avec l'État du Golfe, riche en pétrole.
Le prix porte le nom d'Eric M. Warburg, banquier germano-américain et conseiller politique qui a cofondé l'Atlantic Bridge. Il est récompensé pour des services particuliers aux relations transatlantiques.
19h20:
La CDU souhaite vérifier si l'aide à l'environnement allemande (DUH) doit continuer à être reconnue comme une organisation caritative.
L’aide à l’environnement avait été gagnée dans plusieurs villes allemandes en raison de restrictions imposées à la conduite de véhicules diesel anciens. L’organisation avait également joué un rôle crucial dans la détection des émissions frauduleuses de divers constructeurs automobiles.
La reconnaissance du statut d’organisme de bienfaisance incombe au bureau des impôts.
En outre, l’association de district de la CDU Nordwürttemberg avait demandé que l’association caritative du DUH soit retirée et que la possibilité d’actions collectives du DUH soit supprimée.
Le syndicat-Mittelstand (MIT) voulait dans une demande d'initiative de la DUH même annuler les fonds du budget fédéral. Dans le budget déjà engagé, les fonds qui ne sont pas encore engagés devraient donc recevoir une note de blocage. Entre autres raisons, cette demande était fondée sur le fait que "la" réclamation "relative aux interdictions de conduire au diesel est plus susceptible d'être considérée comme une action de relations publiques aux dépens de tiers, en tant que contribution active à la protection de l'environnement".
16:58:
Lors de son congrès, la CDU s’est opposée à l’interdiction du «Salut au loup», signe du mouvement nationaliste turc Ülkücü, ainsi qu’à l’interdiction de reconnaître les Frères musulmans islamistes. La majorité des délégués ont voté samedi à Hambourg contre une motion commune correspondante des associations de district de Berlin, Friedrichshain-Kreuzberg, Neukölln et Mitte, ainsi que de l'Auslandsverband Brussels.
Au lieu de cela, elle a suivi la proposition du comité d'application, le groupe parlementaire CDU / CSU devrait approfondir la question.
"Nous sommes sans aucun doute le parti de la sécurité intérieure", a déclaré le ministre de l'Intérieur de Hesse, Peter Beuth, dans sa justification de la demande de la demande. Néanmoins, la demande était "en fait pas si facile". Contrairement à l'organisation terroriste État islamique, dont le signe de salutation est interdit en République fédérale, aucun des deux groupes de la demande n'est interdit en Allemagne. Cependant, le mouvement Ülkücü – également connu sous le nom de "loups gris" – et les Frères musulmans sont surveillés par le Bureau de la protection de la constitution. (AP)
15h18:
Le congrès du parti CDU à Hambourg est terminé.
Angela Merkel est suivie par Annegret Kramp-Karrenbauer à la direction du parti. Donc, il veut une grande partie des près de 1000 délégués. Le nouveau secrétaire général dirigera la Young Union, Paul Ziemiak.
L'avenir de Friedirch Merz reste toutefois ouvert. Reste-t-il en politique ou prend-il sa retraite?
15.01 heure:
Après l'élection de Paul Ziemiak au poste de secrétaire général de la CDU, des rumeurs circulent selon lesquelles Ziemiak savait depuis un certain temps qu'il devrait devenir secrétaire général. Il avait veillé à ce qu'Annegret Kramp-Karrenbauer obtienne, au deuxième tour de scrutin, suffisamment de voix du camp de Jens Spahn – du moins le miroir, basé sur les déclarations des délégués.

Le dirigeant de la JU, Paul Ziemiak (33 ans), pourrait devenir le nouveau secrétaire général de la CDU – et succéder ainsi à Annegret Kramp-Karrenbauer, qui a été élue président de la CDU vendredi.
Photo: AP
On ignore s'il y a quelque chose dans les rumeurs – mais elles montrent le conflit intérieur de l'Union. Ziemiak avait été élu avec un peu moins de 63%. Un résultat qui ne témoigne pas de la grande loyauté du parti envers le nouveau chef, Annegret Kramp-Karrenbauer, a été proposé par Paul Ziemiak.
14h58:
Le président fédéral de la CDU, réélu, Volker Bouffier, a félicité le nouveau Secrétaire général, Paul Ziemiak, pour son élection et l'a assuré de son soutien.
En outre, le Premier ministre hessois a déclaré samedi, lors de la conférence du parti fédéral à Hambourg, que la nouvelle présidente, Annegret Kramp-Karrenbauer, avait pris la décision énergique de nommer les 33 ans. "C'est un signal clair pour les garçons du parti, mais surtout en dehors du parti."
Ziemiak, responsable de l'organisation de jeunesse de l'Union, a été élu secrétaire général samedi lors de la conférence du parti CDU, mais avec seulement 63% des voix des délégués.
13h04:
Le chef de la CDU en Basse-Saxe, Bernd Althusmann (CDU), s'attend à ce que la dirigeante nouvellement élue, Annegret Kramp-Karrenbauer, rejoigne l'aile défaite du Merz. "C'est un défi très spécial, mais elle construit des ponts, elle peut en créer un, elle peut en réunir", a déclaré Althusmann à l'agence de presse allemande samedi.
Lors de la conférence du parti CDU à Hambourg, l'ancien secrétaire général avait remporté l'élection présidentielle contre l'ancien chef de la faction de l'Union, Merz. Bernd Althusmann a été réélu vendredi à la présidence de la CDU avec 69% des voix.
12h30:
On ne sait toujours pas ce que Friedrich Merz est en train de planifier. Au second tour, il avait été battu de justesse par Annegret Kramp-Karrenbauer, élue vendredi à la présidence de la CDU. Beaucoup ont supposé que Merz se retirerait de nouveau de la politique.
Le vice-président de la faction syndicale, Carsten Linnemann, a exhorté Friedrich Merz à poursuivre son engagement envers le parti. "Cher Friedrich, restez avec nous, s'il vous plaît," a déclaré Linnemann samedi au Congrès du parti fédéral de la CDU. Parce que le parti a besoin de Merz, surtout l'année prochaine, alors que les élections européennes sont en suspens, et en tant que partisans des prochaines élections régionales. Linnemann avait favorisé Friedrich Merz en tant que candidat à la présidence de la CDU.
Carsten Linnemann, vice-faction syndicale
Photo: AP
Paul Ziemiak aurait également pu préférer Friedrich Merz ou Jens Spahn. C’est aussi la raison pour laquelle le nouveau secrétaire général de la CDU a commencé à accepter l’offre faite par Annegret Kramp-Karrenbauer, qui l’avait proposé comme secrétaire général.
Le chef de la Junge Union, âgé de 33 ans, s'est senti engagé dans la course à la présidence de la CDU plutôt que les deux candidats de NRW, Friedrich Merz et Jens Spahn. Il est également un ami privé de Spahn.
11h42:
Le résultat des élections devrait en réalité être assez inquiétant pour Paul Ziemiak. Le chef de la JU est le nouveau secrétaire général de la CDU, lui avait suggéré le nouveau chef du parti. Le résultat n'est donc pas exactement une déclaration de fidélité du parti envers son nouveau président.
Paul Ziemiak n'a reçu que 62,8% des voix, ce qui constitue un frein considérable. Ziemiak a dit diplomatiquement: "Je vous remercie pour ce résultat honnête."
Dans son discours de candidature, le joueur de 33 ans s'était clairement engagé à respecter les valeurs conservatrices classiques. Il a appelé à un renouvellement du parti avec un cours clair et un langage clair. "Nous devons être le parti de la primauté du droit". Il souhaitait ramener les électeurs de l'AfD émigrés "même avec un engagement clair envers ce pays".
+++ Case Sami A.: 16 minutes mettent le ministre de l'Intégration, Joachim Stamp dans une situation désespérée +++
Ziemiak était en faveur d'une expulsion constante des auteurs d'actes terroristes, confondant dans ses remarques, cependant, le cas de l'ex-gardien présumé de la garde du corps d'Oussama ben Laden, Sami A., avec l'assassin de Berlin Breitscheidtplatz, Anis Amri.
10h55:
Le résultat est clair: Paul Ziemiak est le nouveau secrétaire général de la CDU. Il a été élu avec 62,8%. Sur les 801 votes, il a reçu 503.
10h30:
L’intérêt des téléspectateurs pour la nouvelle dirigeante de la CDU, Annegret Kramp-Karrenbauer (56 ans), a été retenu vendredi soir. La ZDF a rapidement décroché une légère place de quota à 19,22 avec l'émission spéciale "Et maintenant, Mme Kramp-Karrenbauer?". 3,59 millions de téléspectateurs (15,0%) ont signifié moins d'audiences que dans les programmes précédents (3,88 millions) et ensuite (3,78 millions).
10.14:
Le responsable de la CDU, Annegret Kramp-Karrenbauer, a proposé le président de la Young Union, Paul Ziemiak, au poste de secrétaire général de la CDU. Lors du congrès de samedi, dans un discours, elle a demandé aux délégués de voter pour Ziemiak. Paul Ziemiak, âgé de 33 ans, est le candidat idéal pour le processus de renouvellement du parti.
9h01:
Après l'élection de la nouvelle dirigeante de la CDU, Annegret Kramp-Karrenbauer, le nom de la nouvelle secrétaire générale est attendu avec impatience. Cela dépendra essentiellement de la manière dont ils pourront intégrer les partisans de leurs opposants plutôt conservateurs, Friedrich Merz et Jens Spahn, après la campagne électorale consacrée à la présidence du parti.
————————————
La carrière de Paul Ziemiak:
Né en 1985 à Szczecin en Pologne, grandi à Iserlohn1999. Adhère à l'Union Junge et à la CDU2009: Leadership de l'association de district de la JU Südwestfalen2012: Election du président de la JU NRWS depuis 2014: Chef du JU ——– —— ———————-
Elle avait annoncé qu'elle présenterait le secrétaire général samedi, le deuxième jour du congrès à Hambourg, si elle le souhaitait. Les délégués poursuivent leur congrès avec des consultations d’application.
En tant que secrétaire général, Paul Ziemiak (33 ans), président de l'organisation de jeunesse Junge Union, participe à la conversation. Il est considéré comme un ami du ministre de la Santé, Jens Spahn, inférieur à la présidence. Kramp-Karrenbauer pourrait ainsi s’adresser à la fois aux garçons du parti et aux critiques conservateurs de la politique de l’ancienne présidente Angela Merkel.
Le nom du délégué saxon Marco Wanderwitz est également appelé – avant les importantes élections législatives en Saxe, dans le Brandebourg et en Thuringe, cela constituerait également un signal important dans l'est de la république.
8h40:
Angela Merkel blanchit le terrain après 18 ans, Annegret Kramp-Karrenbauer devient son successeur à la présidence du CDU – et pour Horst Seehofer, le vendredi est un jour historique.
Parce qu'il remet son tweet d’allerallerallstensten de sa vie – même avec le tagging:

Il y a beaucoup d'applaudissements – sérieux, parfois moins graves. L’utilisateur Ben Franke commente "c’est vivant" avec un gif montrant une scène du film classique "Frankenstein Junior". Et l'utilisateur Allesbesserwisser est ravi: "Le premier tweet de Horst. J'y étais!"
Annegret Kramp-Karrenbauer succède à Angela Merkel à la présidence du parti CDU.
Photo: Michael Kappeler / dpa
Un autre utilisateur soupçonne déjà une grande concurrence sur la scène numérique: "Attendez, il tweete? Popkorn est prêt, il a déjà beaucoup de concurrence avec Donald Trump".
8.26 heure:
C’est ce qui fait la concurrence!

8:03:
En aucun cas, tout le monde n'est satisfait du résultat des élections au congrès du parti de la CDU. Annegret Kramp-Karrenbauer est la nouvelle dirigeante de la CDU. Elle est probablement aussi responsable de la sortie de certains partis, comme l'indiquent les sujets quotidiens sur Twitter. Ce serait peut-être une déception pour les fans de Friedrich Merz.
Merz avait perdu de peu au second tour contre Annegret Kramp-Karrenbauer.

7h45:
Annegret Kramp-Karrenbauer est la nouvelle présidente de la CDU. Vendredi soir, elle a précisé qu'elle se considérait comme la future chancelière. "Si je n'avais pas osé le faire, je ne me serais pas présenté à la présidence du parti", a-t-elle déclaré à ZDF. Elle a déclaré à l'ARD Annegret Kramp-Karrenbauer: "C'est une affirmation qui va avec les dirigeants du parti."
Vendredi 7 décembre
22h42:
Même le président du Bundestag, Wolfgang Schäuble (CDU), qui s'était clairement prononcé en faveur de Friedrich Merz avant les élections, s'est révélé être un perdant après la victoire d'Annegret Kramp-Karrenbauer. Dans une interview accordée à Marietta Slomka par la ZDF, Schäuble a déclaré: "J'ai adopté une position différente avant les élections". C'était un "débat ouvert" avec un résultat étroit. La CDU a eu un excellent débat avec le personnel. Et maintenant, le résultat est bon, donc Schäuble.
21h57:
Il y avait aussi des paroles de conciliation de Jens Spahn. Il a félicité Annegret Kramp-Karrenbauer et lui a souhaité "beaucoup de succès et la bénédiction de Dieu pour les tâches à venir". Le concours de ces dernières semaines a été enrichissant et revigorant pour la CDU.

Spahn a été élu à 89% au sein du président de la CDU. A propos de son remixeur, Friedrich Merz Spahn a déclaré: "Si Friedrich Merz était l'un des trois candidats, le parti a bien réussi", a déclaré le ministre de la Santé dans une interview à n-tv. "J’ai aussi vu des gens sur le terrain lors d’événements disant:" C’est excitant, en particulier avec Friedrich Merz. "Et j’aimerais que cela soit préservé."
21h24:
Friedrich Merz a commenté sur Twitter sa défaite. Tout d'abord, il a félicité Annegret Kramp-Karrenbauer: "Félicitations à Annegret Kramp-Karrenbauer et bonne chance et succès pour cette tâche si importante et si importante." Merz a salué la lutte pour le successeur de Merken: "C’était une compétition loyale qui a été très amusante. Un grand merci également à Jens Spahn. Ensemble, nous avons montré et constaté toute la puissance de la CDU.

À l'avenir, Merz se tourna vers l'avenir. "Maintenant, agissez de concert, regardez devant vous et rassemblez-vous pour que la CDU, en tant que principal parti du Centre du peuple, prenne de l’élan et remporte les prochaines élections importantes." Merz a laissé ouverte ce que son avenir politique ressemble à ce jour.
20:06:
Annegret Kramp-Karrenbauer est maintenant à la tête de la CDU. Sa victoire électorale aurait dû être particulièrement mineure à l'étranger, du moins pour les chefs d'État et les journalistes. Après tout, le nom du nouveau chef de la CDU est un tordant absolu. Même à la maison, nombreux sont ceux qui s'arrêtent au-dessus de la cargaison concentrée "R".
Les pays étrangers vont-ils désespérer du débat? Annegret Kramp-Karrenbauer a été confrontée à cette question dans la soirée sur le programme ZDF "Et maintenant?". Sa réaction: "Je fais confiance à la fluidité de mes collègues." Alternativement, nous voudrions faire référence à l’abréviation AKK.
19h11:
Les réactions à l'issue de l'élection d'Annegret Kramp-Karrenbauer à la place d'Angela Merkel ont suscité de nombreuses réactions. Surtout, l'AfD célèbre le vote des délégués de la CDU. Pourquoi les populistes de droite rient au poing, vous le découvrirez ici >>>
18h10:
Après l'élection d'Annegret Kramp-Karrenbauer à la tête de la CDU, beaucoup de personnes sont occupées par un autre sujet: le cadeau d'adieu à Angela Merkel.
Le chef d'orchestre Kent Nagano lui avait donné un bâton d'origine. Nagano avait utilisé le bâton lors du concert d'ouverture du sommet du G20. Pourquoi ce cadeau?
Volker Bouffier a déclaré lors de la passation du pouvoir que le cadeau devrait symboliser la tâche de chef d'orchestre d'Angela Merkel mais aussi avoir un lien avec une passion privée Merkels, la musique classique apprécie l'opéra.
Cependant, le choix du cadeau a également provoqué une irritation. Parce que juste au sommet du G20 à Hambourg, il y avait eu des émeutes. Il y avait eu de vives critiques sur le fait qu'Angela Merkel aimait la musique classique à l'Elbphilharmonie, alors que les émeutes faisaient rage dans la ville.
17h41:
Après l'élection de Annegret Kramp-Karrenbauer à la tête du nouveau parti de la CDU, la question se pose: qui sera secrétaire général? Kramp-Karrenbauer avait expliqué à une question posée par une déléguée qu'elle voulait toujours décider samedi qui elle proposerait.
17h36:
Les premiers bienfaiteurs ont leur mot à dire:

17h28:
Le pseudonyme Kramp-Karrenbauer va nous laisser trébucher rhétoriquement très souvent dans le futur. Un journaliste de la ZDF propose donc ce service aux collègues anglophones:

17h16:
Ce qui émerge déjà: Friedrich Merz ne veut probablement pas s’impliquer dans l’équipe dirigeante de la CDU. En tout cas, il n'y avait aucune indication dans son discours final. 17h14:
Annegret Kramp-Karrenbauer a insisté sur la cohésion: "Nous avons été un peu un groupe de rock ces dernières semaines, alors que nous tonnons à travers le pays", a-t-elle déclaré en s'adressant à ses concurrents sur la scène pour la présidence du parti CDU. Avec Friedrich Merz et Jens Spahn, elle reçoit les applaudissements des délégués.
17h12:
Jens Spahn annonce sa candidature à la présidence de la CDU.
17h10:
Ovation debout pour Friedrich Merz lorsqu'il rejoint le lutrin. "Cher Annegret," il commence plusieurs fois – et doit s'arrêter à chaque fois. Il félicite Kramp-Karrenbauer et lui souhaite du succès.
16h59:
Le résultat est très serré: Annegret Kramp-Karrenbauer a obtenu 517 voix au second tour, faisant d'elle la nouvelle chef du parti de la CDU. Friedrich Merz l'a perdue lors du vote.
16h46:
Le vote est déjà un événement historique: c’est la première fois dans l’histoire de la CDU qu’il ya un second tour pour la présidence du parti.
16h41:
Cela va être extrêmement excitant. Friedrich Merz avait besoin du second président de la CDU pour le second tour de scrutin avec 108 des 157 voix que Jens Spahn pourrait obtenir. Annegret Kramp-Karrenbauer en a besoin de 50.
16h31:
Le deuxième tour de scrutin commence maintenant. Dans quelques minutes, on saura qui succédera à Angela Merkel: Annegret Kramp-Karrenbauer ou Friedrich Merz.
Election du nouveau président de la CDU et de son successeur à Merkel: Annegret Kramp-Karrenbauer et Friedrich Merz doivent se présenter au second tour. Jens Spahn est sorti – mais pourrait réaliser un succès respectable.
Photo: Getty
16h15:
Les votes sont comptés: Annegret Kramp-Karrenbauer a reçu le plus de votes: 450 délégués ont voté pour elle, ce qui équivaut à 45%. Mais cela ne suffit pas, il faut au moins 500 voix. La deuxième place est Friedrich Merz, pour qui il a voté 392 délégués, ce qui correspond à 39% des voix. Les deux candidats doivent se rendre au vote. Jens Spahn a réussi à obtenir un bon résultat avec 157 voix (près de 16%). Beaucoup s'attendaient à un résultat dans la fourchette des pourcentages.
16h03:
Annegret Kramp-Karrenbauer est réputée pour ses qualités de virelangues. Il provoque encore et encore des difficultés pour les délégués et les commentateurs. "Anne-Kathrin Kramp …" commence le commentateur Heiner Bremer à la chaîne de télévision NTV – et s'interrompt à nouveau. Et une déléguée est complètement empêtrée dans la séance de questions-réponses lorsqu'elle souhaite poser une question à Annegret Kramp-Karrenbauer.
15h59:
Quand l'élection du nouveau président du parti à la CDU a-t-elle des conséquences? Beaucoup de gens posent cette question maintenant. Parce que le résultat n'est pas seulement pour la tendance de la CDU. Le nouveau président du parti de la CDU et successeur d'Angela Merkel serait également le nouveau candidat chancelier de la CDU.
Mini bureaux de vote sur les tables: Angela Merkel donne également sa voix.
Photo: AP
Le premier tour est terminé, les votes sont comptés dans ce procès-verbal. Un premier résultat est attendu dans l'après-midi, probablement dans les 30 prochaines minutes.
15h57:
Maladroitement: Friedrich Merz a largement dépassé son temps de parole. Alors qu'Annegret Kramp-Karrenbauer et Jens Spahn ont respecté la limite des 20 minutes, Merz a presque doublé le temps imparti en 35 minutes.
15h51:
Le décompte des votes commence maintenant.
15h50:
Fait amusant:

15h38:
Le premier tour de scrutin commence, de petits "bureaux de vote" sont mis en place. Incroyable: les délégués sont avertis de ne pas prendre de selfies lors du vote et éventuellement de la publication sur les réseaux sociaux. "Le secret du vote s'applique également ici, avec professionnalisme, nous pouvons le faire passer proprement sur la scène."
15h36:
Sujet de l'avortement: un délégué veut savoir comment se positionnent les trois candidats. Annegret Kramp-Karrenbauer et Friedrich Merz disent quelque chose de similaire: L'information devrait être là, mais pas la publicité. Jens Spahn a une autre réponse: "Les politiciens ne devraient pas décider où la vie commence ou s’arrête."
15h28:
Une question pour les trois candidats Friedrich Merz, Jens Spahn et Annegret Kramp-Karrenbauer. "Qui feriez-vous secrétaire général de la CDU lorsque vous deviendrez président de la CDU?" Demande un délégué. La réponse influencera considérablement sa décision électorale.
15h19:
Strange: Jusqu'à présent, toutes les questions sont exclusivement adressées à Annegret Kramp-Karrenbauer.
15h14:
Les délégués posent maintenant des questions aux trois candidats.
15h02:
Ce que vous devez quitter Jens Spahn: C'est le public qui rit le plus. Amusant est son discours à un, deux endroits en fait. Par rapport à Friedrich Merz, Spahn a l’air dynamique, parle d’une voix ferme, semble convaincu de ce qu’il a à dire. C’est peut-être le meilleur des trois discours à Hambourg. Arrache-t-il le gouvernail à la fin?
14h59:
Jens Spahn aborde maintenant sa proposition de vente unique: à 38 ans, il est nettement plus jeune qu'Annegret Kramp-Karrenbauer et Friedrich Merz. Certains membres du parti, il est trop jeune pour devenir président du parti – ce qui en dit long sur la CDU.
"Je suis heureux pour tous les membres de la CDU âgés de plus de 75 ans. Mais nous devons également penser aux jeunes de moins de 45 ans si nous voulons façonner l'avenir de l'Allemagne", a déclaré Jens Spahn.
14h58:
Spahn a une blague dans sa manche: "Je veux vivre dans un pays gouverné par la CDU en 2040" – une courte pause dans l'art – "il y a eu des applaudissements".
14h55:
Et encore une fois, il parle de son prétendu manque d’opportunité lors des élections du nouveau président de la CDU. "Je connais les sondages et les rapports. Mais je ne fuis pas," a déclaré le ministre de la Santé, Jens Spahn – des applaudissements ont eu lieu.
14h54:
La liberté en Allemagne est sous la pression des "moralistes de gauche" et d'autres populistes, ainsi que des fanatiques religieux. La CDU veut préserver cette liberté.
14h52:
Jens Spahn se concentre sur l'avenir dans son discours. Il décrit la future Allemagne comme il le souhaite: "Je veux vivre en 2040 dans un pays où la performance en vaut la peine, dans laquelle nous sommes en sécurité."
14h46:
Maintenant, le troisième candidat Jens Spahn parle. "J'ai entendu beaucoup de conseils: retirez-vous, vous n'avez aucune chance de toute façon", commence Spahn. Il est considéré presque comme une chance, beaucoup comptent sur une course en face à face entre Annegret Kramp-Karrenbauer et Friedrich Merz.
Spahn souligne son esprit combatif: "Un bon avenir a besoin d'ambition et de volonté d'agir. Oui, il faut parfois de l'impatience. Ce dont nous avons besoin, c'est de ne pas continuer comme ça et de ne pas revenir au passé." "," a déclaré Spahn, faisant référence à sa concurrente Annegret Kramp-Karrenbauer, considérée par les critiques comme une copie de Merkel, et à Friedrich Merz, le réactionnaire conservateur.
14h44:
Le discours de Friedrich Merz est terminé. Il a la sueur sur le front, il a l'air dur. Il y a beaucoup d'applaudissements. Il est encore difficile de dire à quoi ressemble l'ambiance des délégués.
14h41:
Friedrich Merz aborde maintenant un point sensible: nombreux sont ceux qui pensent qu'Angela Merkel ne peut se tenir chancelière lorsque Friedrich Merz devient le nouveau président du parti à la CDU. "Beaucoup disent: est-ce que ça va? Bien sûr, ça fonctionne très bien. Nous avons du respect pour les bureaux de l'État et nous avons toujours une chose: le pays avant la fête", a déclaré Merz.
Cela va certainement dans le sens de certains délégués qui craignent peut-être de perdre leurs postes lors de nouvelles élections – et qui pourraient donc avoir tendance à voter pour la candidate Annegret Kramp-Karrenbauer.
14h36:
Friedrich Merz: "Nous devons à nouveau développer une saine culture du débat sur des questions de fait et non sur des personnes." Et plus loin: "Nous devons avoir une meilleure idée de la situation particulière de la population des États de l'Allemagne de l'Est. J'aimerais vous dire en particulier que nous ne laissons pas l'Est de notre pays aux populistes de gauche à droite, chers amis. "Pour cela, Friedrich Merz reçoit les plus grands applaudissements à ce jour dans son discours.
14h32:
Le discours de Friedrich Merz ne s'enflamme pas vraiment. Sur Twitter est déjà blasphémé:

14h30:
"Nous faisons confiance aux gens et ne les considérons pas comme ayant besoin d'êtres humains au sujet desquels l'État doit tenir la main", a déclaré Friedrich Merz – et peut ainsi manifester son attitude néolibérale.
14h24:
"Nous laissons encore trop de gens seuls avec leurs problèmes", déclare Friedrich Merz. Par exemple, en matière de loyers, de retraites, de sécurité, mais aussi de migration.
14h21:
Maintenant, Merz est progressivement en train de rainer. Travaille plus en sécurité. Bien que la situation s'améliore dans le monde, les partis populaires perdent leur approbation, déclare Friedrich Merz. "Les populistes obtiennent de plus en plus de votes et beaucoup de nos anciens électeurs voient les Verts comme un nouveau foyer politique".
Merz vient probablement maintenant au coeur de son discours. "Nous ne réussissons évidemment pas à ce que l'AfD obtienne plus de voix", a déclaré Merz, qualifiant cet État d'insupportable. "Nous avons donc besoin d'un changement de stratégie pour traiter les problèmes et communiquer avec les citoyens de notre pays." Il y a des applaudissements pour ça.
14h19:
Friedrich Merz a l'air un peu nerveux au début, il trébuche. Pour ce qui est du contenu, il se donne à lui-même: "Nous sommes l’un des derniers en Europe, peut-être le dernier parti du peuple chrétien. Et nous devons le rester."
14h17:
Maintenant Friedrich Merz parle. "Ce 31e congrès du parti restera dans l'histoire. Nous disons au revoir à Angela Merkel après 18 ans. Nous réoccupons ce poste et, dans le même temps, nous nous tournons vers l'avenir. De ce congrès, nous devons envoyer un signal du départ et le renouvellement du parti ", déclare Friedrich Merz, candidat favori de la nouvelle présidence de la CDU aux côtés d’Annegret Kramp-Karrenbauer. Jens Spahn, quant à lui, n'a presque aucune chance.
14h14:
Annegret Kramp-Karrenbauer a terminé son discours. En fin de compte, elle a précisé une fois de plus que quelque chose de tout à fait différent avec des voix critiques va changer: "Nous devrons nous séparer des choses habituelles." Il y a certainement des applaudissements et des acclamations. Kramp-Karrenbauer parlait presque librement et sans prompteur.
14h10:
"J'ai beaucoup lu ce que je suis. Mini, copie, simple", continuez, "dit Annegret Kramp-Karrenbauer, réagissant aux critiques qui considèrent Kramp-Karrenbauer comme une copie de Merkel sans profil de leur posséder. "Je me tiens ici comme je suis. Je suis fier de cela."
14h08:
Les derniers mots d'Annegret Kramp-Karrenbauer dans son discours: "Merci Angela. Mais maintenant, il s'agit de l'avenir." Et plus loin: "Peu importe qui est élu: aucun de nous ne sera la perte pour la CDU, "dit Annegret Kramp-Karrenbauer.
14:06:
Annegret Kramp-Karrenbauer promet de meilleurs salaires pour les infirmières et des retraites plus élevées. "La performance doit être à nouveau rentable", dit-elle – un proverbe connu du FDP.
14:02:
Il s’agit maintenant de réduire la bureaucratie. "Cela ne doit pas toujours être à 100%, parfois 90% suffisent", explique Annegret Kramp-Karrenbauer. Elle est la première candidate à s’adresser aux 1001 délégués avant l’élection du nouveau président de la CDU. Les autres candidats, dont Friedrich Merz et Jens Spahn, parleront plus tard – l'ordre est en ordre alphabétique.
14 heures:
Annegret Kramp-Karrenbauer fait désormais de la numérisation son thème principal dans son discours de candidature: elle promet "5G à chaque boîte de lait".
13h56:
"La CDU doit devenir la fête de demain", déclare Annegret Kramp-Karrenbauer. "Même aujourd’hui, il ya encore des craintes. Même aujourd’hui, nos concurrents politiques préparent des scénarios horribles." Elle parle maintenant des dangers de la numérisation et du changement climatique: "Ce sont tous des dangers. Mais si nous en arrivons là, nous en avons main. "
13h53:
Maintenant les candidats parlent devant les délégués à Hambourg. Annegret Kramp-Karrenbauer est la première à prendre la parole. "Chère Angela, chers délégués, chers invités. C’est un jour spécial pour moi. Ce jour-là, je ne pensais pas à mon arrivée en 1981. 1981, la guerre s’est déroulée entre deux guerres. En Allemagne, nous vous proposons un exemple complet de la politique allemande en matière de droits de la personne, ainsi que le politicien Mitbewerber Schwarzmalerei betrieben.
13.51 Uhr:
Rührung zum Abschied: Annegret Kramp-Karrenbauer a déclaré son dernier discours sur Angela Merkel au sujet de Augen wischen.

Foto: dpa

13.48 Uhr:
Überraschende Worte: "Le meilleur de la vie", a déclaré Horst Seehofer zum Abschied par Angela Merkel à la une du CDU.
«Tout le monde cherche des secrets», déclare le chef du CSU Seehofer gegenüber dem „Spiegel“. La sympathie pour Angela Merkel – ungeachtet aller Differenzen. „Wenn man so viel durchgestanden chapeau avec Angela Merkel et moi-même, dann bildet sich Verbundenheit, streckenweise sogar Zuneigung. Das kettet aneinander. “
13h05:
Die AfD hat via Twitter eine Umfrage zu Nachfolge par Angela Merkel que CDU-Vorsitzende gestartet – rapide 2000 Nutzer haben bereits teilgenommen. 46 Prozent glauben, dass Merz das Rennen machen wird.
Voir toutes les infos sur CDU-Chef schlecht – télécharger le CDU-Vorsitzender, le multilingue, le grand livre.
13 heures:
Friedrich Merz a écrit sur Twitter pour:

12.58 Uhr:
Vendredi 14 octobre 2009 Annegret Kramp-Karrenbauer, Friedrich Merz et Jens Spahn vor den Delegierten reden.
12.52 Uhr:
Kleiner Sketch de Ursula von der Leyen et einem Reporter de TV-Sender Phoenix. Vous êtes ici pour trouver des réponses, en savoir plus sur le titre CDU-Vorsitz, rédacteur en chef. „Netter Versuch“, près de Leyen – et plus que jamais. «Il n'y a pas de mots pour le portrait», il est écrit en tant que journaliste – et le journal en parle depuis le numéro de Mikro: «Netter Versuch»

12h40:
Jan Böhmermann fand die Rede von Angela Merkel offenbar wenig bewegend.

12.30 Uhr:
Nach fast zehn Minuten wird der Applaus dann doch abgewürgt. Jetzt gibt es noch ein Geschenk für Angela Merkel. Es ist ein Original-Taktstock von Dirigent Kent Nagano. Den Taktstock benutzte er beim Beethoven-Konzert zum G20-Gipfel.
Applaus für Angela Merkel – nur Wolfgang Schäuble hat anderes zu tun.
Foto: dpa
12.11 Uhr:
Seit sieben Minuten klatschen die Delegierten für Angela Merkel. Die meldet sich deshalb nochmal zu Wort: „Wir haben noch viel zu tun heute“, sagt sie.
+++ Warum die AfD am Freitag bedeutungslos werden könnte +++
Doch der Applaus geht einfach immer weiter. Die Bundeskanzlerin ist sichtlich gerührt – für ihre Verhältnisse: So sehr den Tränen nah hat man Angela Merkel wohl noch nie gesehen.

————————————
Das ist die Karriere von Angela Merkel:
1954 in Hamburg geboren1973 bis 1978: Studium der Physik in Leipzig1978 bis 1989: Arbeit am Zentralinstitut für physikalische Chemie in Ost-Berlin1990: Beitritt zur CDU1991 bis 1994: Bundesministerin für Frauen und JugendBundesumweltministerin von 1994 bis 19982000 bis 2018: CDU-VorsitzendeSeit 2005: Bundeskanzlerin————————————
Auffällig: Wolfgang Schäuble verzieht kaum eine Miene, klatscht fast gar nicht.
12.07 Uhr:
Fieser Seitenhieb von Juso-Chef Kevin Kühnert gegen Jens Spahn. „'Jens Spahn hat einen super Wahlkampf geführt, der hat sich wacker geschlagen. Ich bin ganz beeindruckt, wie er das geschafft hat.' Ursula von der Leyen über den 38-Jährigen. Vielleicht hat sie ihm danach noch ein Fleißbienchen ins Heft geklebt“, schreibt er unter dem Hashtag #diesejungenleute.

Gesundheitsminister Jens Spahn ist einer der Kandidaten für die Nachfolge von Angela Merkel – neben Annegret Kramp-Karrenbauer und Friedrich Merz. Spahn gilt allerdings als vollkommen chancenlos.
12:02:
Angela Merkel: „18 Jahre lang, vom Parteitag 2000 in Essen bis jetzt durfte ich Vorsitzende der CDU sein. Ich wurde nicht als Kanzlerin geboren und nicht als Parteivorsitzende. Wahrlich nicht. Es war mir eine großem Ehre. Es war mir eine Freude. Herzlichen Dank.“ Und wieder gibt es Standing Ovations und Jubelrufe in Hamburg für Angela Merkel. Auch nach Minuten hält der Applaus an. Angela Merkel hat Tränen in den Augen.
11.57 Uhr:
Angela Merkel kommt zum Kernpunkt ihrer Rede: „Wir Christdemokraten genzen uns ab, aber niemals aus. Wir Christdemokraten hetzen nicht und machen niemanden nieder. Wir Christdemokraten machen keinen Unterschied bei der Würde des Menschen. Wir Christdemokraten verlieren uns nicht in Selbsbespiegelung, wir dienen den Menschen unseres Landes.“
11.55 Uhr:
Angela Merkel in ihrer historischen letzten Rede als CDU-Vorsitzende: „Unsere CDU ist heute eine andere Partei als im Jahr 2000. Die CDU ist im Jahr 2018 eine Partei, die nicht in die Vergangenheit schauen, sondern in die Zukunft schauen muss. Mit neuen Strukturen und neuen Köpfen, aber den alten Werten.“
11.50 Uhr:
„Warum trennen sich unsere Wege?", fragt Angela Merkel. „Natürlich brauche ich für meine Verbundenheit mit der CDU keinen Parteivorsitz. Und Bundeskanzlerin bin ich ja auch noch“ – dafür gibt es wieder Applaus.
Die CDU solle sich nun „auf die Zeit nach mir" einstellen können. „So können wir die Weichen für die Zukunft stellen. Staatsdiener sollten alles für den inneren Frieden und den Zusammenhalt des Gemeinwesens tun. Das Ergebnis meiner Überlegungen kennen Sie. Deshalb wählen wir heute einen neuen Vorsitzenden.“
11.43 Uhr:
Angela Merkel lobt jüngste Wahlerfolge: „Saarland: 40 Prozent, Schleswig-Holstein.“ Und dann schießt sie noch gegen die Opposition: „Ich sage nur Nordrhein-Westfalen. Rot-Grün in die Opposition geschickt. Das alles waren wir, die CDU, alle gemeinsam. Gemeinsam haben wir die Kraft, Trends zu brechen.“
Sie sagt selbstkritisch: „Ich weiß, dass ich eure Nerven sehr häufig auf die Probe gestellt habe“. Applaus brandet auf.
11.31 Uhr:
Historischer Moment: Angela Merkel hat zum letzten Mal einen CDU-Parteitag als Vorsitzende eröffnet – nach 18 Jahren im Amt. Sie beschreibt sich selbst: „Zur Sache. Typisch Merkel, knochentrocken.“
Die Delegierten begrüßen sie mit Standing Ovations. Immer wieder muss sich Merkel unterbrechen – weil immer wieder Applaus aufbrandet.
11.26 Uhr:
Vielleicht kommt ja noch die Mega-Überraschung: Ab jetzt ist noch eine Stunde Zeit, weitere Kandidaten für die Wahl zum CDU-Vorsitzenden vorzuschlagen. Die Meldefirst für die Vorschläge endet um 12.30 Uhr.
11.07 Uhr:
Das ZDF kann hellsehen: Der TV-Sender ZDF hat in einer Ankündigung für die Sendung „Was nun?“ Friedrich Merz vorab zum Sieger der Wahl gekürt.

In der ZDF-Sendung soll es darum gehen, mit welchen Aufgaben Friedrich Merz als neuer Chef konfrontiert wird. „Wie will er die Union aufstellen und verlorene Wähler zurückgewinnen?“, heißt es auf der Internetseite des ZDF. Inzwischen ist der Text gelöscht. Mutmaßlich hat der Sender ZDF für alle drei (eigentlich zwei, da Jens Spahn als chancenlos gilt) möglichen Wahlsieger Beiträge vorbereitet – und eine Version zu früh öffentlich gemacht.
Surprise: Friedrich Merz ist noch vor der Wahl zum CDU-Vorsitzenden gewählt worden – jedenfalls verkündete das das ZDF.
Foto: dpa
10.26 Uhr:
Jens Spahn, Geundheitsminister und Kandidat für den Parteivorsitz der CDU will nicht verraten, wen er im Fall einer Stichwahl zwischen Friedrich Merz und Annegret Kramp-Karrenbauer unterstützen wird. Spahn gibt sich immer noch selbstbewusst – wenngleich er als Kandidat als nahezu chancenlos gilt. "Mein Ziel ist, dass ich im zweiten Wahlgang bin und dann unterstütze ich Jens Spahn", sagte er dem SWR.
10.10 Uhr:
Nordrhein-Westfalen schickt 296 Delegierte zur Wahl des neuen Vorsitzenden der CDU nach Hamburg. Das sind mehr, als aus Sachsen (30), Thüringen (24), Sachsen-Anhalt (18), Brandenburg (17), Hessen (88), Berlin (30), Saarland (34), Bremen (5), Hamburg (17) und Mecklenburg-Vorpommern (14) zusammen.
9.40 Uhr:
Bei „Maybrit Illner“ im ZDF kritisierte Politologe Albrecht von Lucke die Wahlempfehlung von Wolfgang Schäuble massiv. Der amtierende Bundestagspräsident sprach sich für Friedrich Merz als künftigen CDU-Vorsitzenden aus.
Vor allem die Funktion, in der Schäuble diese Empfehlung ausgab, fand von Lucke daneben. „Schäuble hätte ja sagen können: Ich spreche jetzt als Parteimann. Er hat aber gesagt: Ich spreche für den Erhalt des Systems. Er ist sogar so weit gegangen, zu sagen: Es ist für das Land besser!“
Von Lucke sieht in der Wahlempfehlung einen „Versuch der alten Männerriege, Merkel zu einem Betriebsunfall der Geschichte zu machen.“ Für sie sei es das Schlimmste, wenn eine Frau von einer Frau beerbt werden würde (>> hier mehr dazu).
7.30 Uhr:
Am Freitagnachmittag ist es so weit: Die CDU wählt in Hamburg ihren neuen Parteivorsitzenden. Wie die Wahl am Freitagnachmittag ablaufen wird, wurde am Tag vor der Entscheidung bei „Markus Lanz“ im ZDF erklärt. Zu Gast waren unter anderem Ex-Ministerpräsident (Rheinland-Pfalz und Thüringen) und CDU-Politiker Bernhard Vogel, der zu den 1.001 Delegierten zählt, die abstimmen dürfen, sowie Journalist Robin Alexander („Welt“ und „Welt am Sonntag“). Die Sendung vom Donnerstag handelte vom Machtkampf in der CDU.
Und dabei verriet Alexander auch, dass die CDU auf Altbewährtes setzen wird. Er erklärt: „Interessanterweise wählt die CDU nämlich nicht elektronisch. Sie sagen, das ist zu fehleranfällig. Das heißt, sie bekommen alle ein Blatt Papier zum ankreuzen.“ Zudem gebe es dieses Mal seit vielen Jahren wieder Wahlkabinen. Der Grund: Erstmals gibt es wieder drei Kandidaten.
Donnerstag, 6. Dezember
13.05 Uhr:
Jens Spahn, Gesundheitsminister und Kandidat für den CDU-Vorsitz, hat die umstrittenen öffentlichen Wahlempfehlungen von Parteikollegen für Friedrich Merz und Annegret-Kramp-Karrenbauer verteidigt. „Es ist das gute Recht jedes Delegierten, zu sagen, für wen man stimmen will und auch warum. Das gehört zu solch einem Verfahren dazu“, sagte Spahn am Donnerstag im Fernsehsender Phoenix.
Entscheidend sei allerdings, dass niemand beschädigt werde und die CDU danach noch genauso geschlossen und gut weitermachen könne wie bisher.
12.31 Uhr:
Drei Kandidaten sind bisher offiziell vorgeschlagen für den künftigen CDU-Vorsitz – es könnten aber noch mehr werden. Gute Chancen, auf dem Parteitag von einem Delegierten förmlich vorgeschlagen zu werden, rechnet sich der hessische Unternehmer Andreas Ritzenhoff (62) aus. „Ich bin zuversichtlich, dass mich ein Delegierter zur Wahl vorschlägt“, sagte Ritzenhoff der Deutschen Presse-Agentur.
Ritzenhoff ist geschäftsführender Inhaber der Firma Seidel aus Marburg. Er ist erst seit Frühjahr diesen Jahres in der CDU.
Deutschland müsse wieder zurück zur Spitzenqualität, findet Ritzenhoff. „Unsere Autobahnen sind eine riesige Baustelle. Bei der Bahn gibt es massive Probleme, ebenso wie beim Mobilfunknetz oder der Ausrüstung der Bundeswehr. Dafür brauchen wir mehr wirtschaftliche Kompetenz in der politischen Führung.“
12.14 Uhr:
Auch die bisherige Generalsekretärin Annegret Kramp-Karrenbauer hat sich einen Tag vor der Wahl des neuen CDU-Vorsitzenden zu Wort gemeldet. Sie hält das Rennen noch für offen.
Annegret Kramp-Karrenbauer
Foto: dpa
Das habe sich bei den Regionalkonferenzen gezeigt, bei denen sie sich gemeinsam mit ihren Mitbewerbern, dem früheren Unionsfraktionschef Friedrich Merz und Bundesgesundheitsminister Jens Spahn, der Basis vorgestellt habe, sagte sie am Donnerstag bei einem Besuch des Altonaer Kinderkrankenhauses (AKK) in Hamburg.
11.56 Uhr:
Am Donnerstag vor der Wahl des neuen CDU-Vorsitzes hat Kandidat Jens Spahn sich noch einmal zu Wort gemeldet – überraschend selbstgewiss angesichts der Tatsache, dass er bei der Wahl als nahezu chancenlos gilt. „Ich gehe da morgen frohen Mutes, gelassen und zuversichtlich rein. Ich traue mir das zu, ich möchte diese Führung der CDU gerne übernehmen“, sagte der CDU-Politiker und Bundesgesundheitsminister im Fernsehsender Phoenix.
Dabei gilt Jens Spahn bei der Wahl als nahezu chancenlos – Top-Favoriten sind Friedrich Merz und Annegret Kramp-Karrenbauer.
Auf eine Niederlage sei er aber auch vorbereitet: Er wolle dann „in jedem Fall im Team bleiben“, so Spahn. „Ich möchte weiterhin den Erfolg der CDU – und im Gesamtteam der CDU mitarbeiten, da wo der Parteitag dann auch möchte, dass ich weiterhin mitarbeite.“ Das gelte für seine Arbeit als Bundesgesundheitsminister.
10.45 Uhr:
Am Mittwochabend war die Wahl zum CDU-Vorsitz Thema in der Talkrunde von Sandra Maischberger in der ARD. Titel der Sendung: „Der Dreikampf des Jahres – Wer übernimmt Merkels Thron?“
Wahl zum CDU-Vorsitz: Blüm poltert bei Maischberger gegen Friedrich Merz
Ein Moment war prägend für die Sendung: CDU-Urgestein Norbert Blüm polterte energisch gegen den Kandidaten Friedrich Merz.
Norbert Blüm redete sich bei Sandra Maischberger in Rage.
Foto: dpa
Blüm lehnt in „Maischberger“ die neoliberalen Ansichten von Friedrich Merz und seine Lobby-Tätigkeiten ab. Vor allem wirft er Merz seine Tätigkeit als Aufsichtsratschef für den Vermögensverwalter Blackrock vor. „Blackrock ist ein Haifisch“, so Blüm, der sich regelrecht in Rage redete.
————————————
Das ist die Karriere von Annegret Kramp-Karrenbauer:
1962 in Völklingen geboren1981 trat sie in die CDU ein1985 bis 1988: Im Landestand der Jungen Union2011: Vorsitzende der CDU SaarSeit Februar 2018: Generalsekretätin der CDU————————————
Den Plan von Friedrich Merz, Aktien zur Altersvorsorge zu kaufen und steuerlich zu begünstigen, nannte Blüm bei „Maischberger“ eine „Unverfrorenheit“.
+++ "Die Partei" veräppelt Werbevideo von Jens Spahn: Das Allerbeste kommt ganz zum Schluss +++
Auch gegen Bundestagspräsident Wolfgang Schäuble schoss Norbert Blüm bei Maischberger scharf. Schäuble hatte sich im Vorfeld sehr klar für Friedrich Merz ausgesprochen. Blüm dazu süffisant: „Ich finde es gut, dass Wolfgang Schäuble das Visier runtergelassen hat. Bisher habe ich ihn nur hinter den Kulissen raunen und Strippen ziehen gesehen. Das ist nicht so mein Geschmack.”
Blüm erklärt bei Maischberger, wer seine Favoritin ist: Nur Annegret Kramp-Karrenbauer könne die Partei zusammenhalten.
9.21 Uhr:
Wirtschaftsminister Peter Altmaier hat die Wahlempfehlung von Bundestagspräsident Wolfgang Schäuble für Friedrich Merz als neuen CDU-Chef kritisiert.
Peter Altmaier spricht sich für Kramp-Karrenbauer aus
Er selbst habe seine Präferenz für Generalsekretärin Annegret Kramp-Karrenbauer bislang aus Respekt vor den Delegierten des CDU-Parteitags nicht öffentlich geäußert, sagte Altmaier der „Rheinischen Post“.
Wirtschaftsminister Peter Altmaier äußerte sich zur Wahl zum CDU-Vorsitz – nachdem er Wolfgang Schäuble genau dafür kritisiert hatte,
Foto: dpa
„Da Wolfgang Schäuble nun den Damm gebrochen hat, kann ich sagen: Ich bin überzeugt, dass wir mit Annegret Kramp-Karrenbauer die beste Chance haben, die CDU zu einen und Wahlen zu gewinnen.“
————————————
Der Werdegang von Friedrich Merz:
1994: Mitglied des Bundestages1998 bis 2000 stellvertretender Vorsitzender der CDU/CSU-Bundestagsfraktion2000: Vorsitzender der CDU/CSU-Bundestagsfraktion2004 legt Merz seine leitenden Parteiämter nieder +Am 30. Oktober 2018 gab er überraschend bekannt, beim CDU-Bundesparteitag für das Amt des Parteivorsitzenden kandidieren zu wollen————————————
Schäuble hatte sich im Vorfeld offen für Friedrich Merz als neuen CDU-Vorsitzenden ausgesprochen. „Es wäre das Beste für das Land, wenn Friedrich Merz eine Mehrheit auf dem Parteitag erhielte“, sagte der CDU-Politiker.
8.54 Uhr:
Im Vorfeld der Wahl zum CDU-Vorsitz fällt in Politikkreisen und in den Sozialen Medien immer wieder auch das Wort „Neuwahlen“: Sollte etwa Friedrich Merz zum neuen CDU-Vorsitzenden gewählt werden, kann sich Angela Merkel als Bundeskanzlerin kaum mehr halten, glauben manche.
Bundeskanzlerwechsel: Neuwahlen nach der Wahl zum CDU-Vorsitz?
Unionsfraktionschef Ralph Brinkhaus (CDU) wandte sich energisch gegen Spekulationen über eine vorgezogene Neuwahl mit einem Wechsel im Kanzleramt.
Friedrich Merz: Er gilt neben Annegret Kramp-Karrenbauer als Favorit.
Foto: dpa
+++ „Anne Will“ in der ARD – Jens Spahn sorgt mit Aussage in Hartz-IV-Debatte für Empörung: „Willkommen im Leben“ +++
„Die Wähler haben bei der Bundestagswahl 2017 der Union und Angela Merkel als Spitzenkandidatin den Regierungsauftrag für die gesamte Wahlperiode erteilt“, sagte Brinkhaus der Deutschen Presse-Agentur in Berlin. „Wir haben diese Aufgabe zu erfüllen. Darauf müssen wir uns konzentrieren.“ (pen mit dpa)

,

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.