Home » Commission européenne demande à la Pologne de respecter le droit européen prioritaire | À l’étranger

Commission européenne demande à la Pologne de respecter le droit européen prioritaire | À l’étranger

by Nouvelles

La Commission européenne demande au Premier ministre polonais Mateusz Morawiecki de retirer une requête devant la Cour constitutionnelle de son pays dans laquelle le chef du gouvernement remet en cause la primauté du droit européen.




Le commissaire européen à la justice Didier Reynders a adressé mercredi une lettre au ministre des Affaires européennes Konrad Szymanski. “Nous sommes préoccupés par la motion car elle remet en cause les principes fondamentaux du droit européen, en particulier la primauté du droit européen”, a déclaré jeudi un porte-parole. “Tous les arrêts de la Cour européenne de justice sont contraignants pour les autorités des États membres, y compris pour les juridictions nationales.” La Commission donnera à la Pologne un mois pour répondre à sa demande.

Dans la motion du 29 mars, Morawiecki demande à la Cour constitutionnelle de se prononcer sur la supériorité de la constitution polonaise sur le droit européen. L’initiative du Premier ministre nationaliste s’inscrit dans un conflit prolongé avec les institutions européennes sur les réformes judiciaires en Pologne. La Cour européenne a déjà condamné la Pologne à plusieurs reprises parce que les réformes portent atteinte à l’indépendance de la justice.

La primauté du droit européen doit garantir que les lois européennes sont appliquées de la même manière dans tous les États membres. Pour sauvegarder ce principe, la Commission a également lancé mercredi une procédure d’infraction contre l’Allemagne. Là, la Cour constitutionnelle a rendu l’année dernière une décision sur l’achat d’obligations d’État par la Banque centrale européenne qui n’était pas conforme à la jurisprudence antérieure de la Cour de justice. Cet arrêt allemand a été salué par Morawiecki comme « l’un des arrêts les plus importants de l’histoire de l’Union européenne ».

See also  Lewis vérifie chez Tesco au milieu des défis pour le nouveau PDG

Plusieurs États membres de l’UE remettent en question l’indépendance des tribunaux

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.