Classements de puissance des séries éliminatoires de la NBA: 76ers en séries éliminatoires; Guerriers, Wizards rampent

Classements de puissance des séries éliminatoires de la NBA: 76ers en séries éliminatoires;  Guerriers, Wizards rampent

FERMER La saison régulière de la NBA 2017-18 est terminée. Voici un aperçu des équipes qui s’affrontent dans la première ronde des séries éliminatoires. USA AUJOURD’HUI Sports Le gardien des 76ers de Philadelphie Ben Simmons réagit après son dunk contre les Hawks d’Atlanta lors de la deuxième mi-temps au Wells Fargo Center. (Photo: Bill Streicher, USAT) Exhaler. Le champ est défini. Les courses sont terminées. C’est l’heure des séries. Les Golden State Warriors et les Cleveland Cavaliers sont-ils destinés à une autre confrontation NBA Finals? Les Rockets de Houston et les Raptors de Toronto peuvent-ils surmonter leurs problèmes de séries éliminatoires? Les 76ers de Philadelphie sont-ils aussi dangereux qu’ils le semblent? Nous sommes sur le point de le découvrir. Avec le La deuxième saison de la NBA s’annonce Samedi, voici comment nous voyons la structure de pouvoir actuelle de la ligue. Les électeurs, énumérés au bas de cette page, incluent des journalistes de la NBA à travers le réseau USA TODAY. 1. Houston (65-17) Peut-être la statistique la plus impressionnante de la saison record des Rockets: ils ont eu une fiche de 42-3 dans des parties où James Harden, Chris Paul et Clint Capela ont joué. 2. État d’or (58-24) La quête des Warriors pour leur troisième titre en quatre ans n’a pas été sans heurts, et tous les yeux restent sur Stephen Curry, qui ne peut pas revenir avant le deuxième tour. Il est clair que le MVP à deux reprises est précieux pour les champions en titre. Ils entrent dans les séries éliminatoires en tant que perdants de six de leurs 10 derniers. 3. Toronto (59-23) Peu d’équipes, le cas échéant, ont autant de raisons de prouver cette saison que les Raptors. Est-ce qu’ils peuvent surmonter la bosse et atteindre les finales de la NBA pour la première fois dans l’histoire de la franchise, ou les projecteurs des séries éliminatoires seront-ils trop brillants pour Kyle Lowry et DeMar DeRozan? 4. Philadelphie (52-30) Aucune équipe dans la ligue ne se qualifie pour les séries éliminatoires aussi chaudes que les Sixers, qui ont établi un record de la NBA en remportant leurs 16 derniers matchs de la saison – dont huit ont été joués sans Joel Embiid. 5. Cleveland (50-32) Les mauvaises nouvelles pour les Cavs alors qu’ils se préparent pour leur série de premier tour avec Indiana? Ils sont allés 1-3 contre les Pacers cette saison. La bonne nouvelle? Les quatre parties ont été jouées avant la révision de la liste des dates limites des échanges. 6. Portland (49-33) La troisième place est la plus élevée de Portland depuis 2000, mais une première ronde avec la Nouvelle-Orléans est une récompense pas si gratifiante. Les Blazers ont perdu quatre de leurs cinq derniers matchs pour clore la saison. 7. Oklahoma City (48-34) Le Thunder, qui n’a remporté qu’un match de plus cette saison, a réussi à décrocher la quatrième place en Occident. Si vous achetez ce que Russell Westbrook a déclaré, la meilleure finition possible du Thunder est un titre. 8. Utah (48-34) Le Jazz en 2016-17, avec Gordon Hayward, a terminé à 51-31 et en cinquième position dans l’Ouest. Le Jazz en 2017-18, sans Gordon Hayward, a terminé à 48-34 et en cinquième position à l’Ouest. Donovan Mitchell, Rudy Gobert et Quin Snyder – prends un arc. 9. Nouvelle-Orléans (48-34) Depuis la blessure de Achille de DeMarcus Cousins, Anthony Davis a mené la ligue au score (30,2 points par match) et aux blocs (3,2), s’est classé sixième en rebondissant (11,9), troisième en interceptions (2,1) et a tiré 51,4% . Les Pélicans ont remporté 21 de leurs 34 derniers matchs. Anthony Davis célèbre avec Rajon Rondo au quatrième quart contre le Thunder d’Oklahoma City. (Photo: Derick E. Hingle, États-Unis AUJOURD’HUI Sports) 10. Boston (55-27) Bien que n’étant pas votre graine n ° 2 typique, les Celtics Kyrie Irving-less ne seront pas faciles. Ce groupe a prouvé à maintes reprises qu’il pouvait surmonter les obstacles – surtout si Jaylen Brown, Terry Rozier et Jayson Tatum peuvent jouer avec le bon sens du vétéran comme ils l’ont fait toute la saison. 11. Indiana (48-34) Les Pacers viennent de terminer la campagne la plus surprenante et peut-être la plus impressionnante de la NBA. Courir dans le train de marchandises qui est des séries éliminatoires LeBron James au premier tour semble être un prix cruel, mais pour une équipe dirigée par le candidat de l’entraîneur de l’année Nate McMillan et Victor Oladipo, le favori du joueur le plus amélioré, quelque chose nous dit promenade pour Cleveland. 12. San Antonio (47-35) Ils ont certainement coupé, mais avez-vous vraiment pense que la série éliminatoire des Spurs se terminerait à 20 saisons? Même sans Kawhi Leonard, les Spurs ne devraient jamais être pris à la légère, et ces éliminatoires pourraient être une course à la rédemption pour LaMarcus Aldridge. 13. Minnesota (47-35) Il est venu à la dernière nuit de la saison , mais la saison des séries éliminatoires de 13 saisons du Minnesota est terminée. Leur prix de consolation? Une équipe de Houston qui sort de la saison la plus victorieuse de l’histoire de la franchise. Les Rockets ont balayé la série de la saison, 4-0, tout en marquant 129,8 points pour 100 possessions. Nous avons échangé pour une superstar. Nous sommes allés au travail. Nous avons terminé fort. C’était une saison [régulière] à retenir. Maintenant, nous nous tournons vers les séries éliminatoires. #AllEyesNorth pic.twitter.com/ebfMAMlKkl – x – Timberwolves (@Timberwolves) 12 avril 2018 14. Miami (44-38) Si les quatre matchs de Miami en saison régulière contre Philadelphie (2-2) étaient une indication, les amateurs de cerceaux pourraient être friands au premier tour. Le score cumulé de leur série de saison? 409-407, Miami. 15. Milwaukee (44-38) Incohérence et sous-performance ont tourmenté la saison des Bucks, mais maintenant vient un nouveau départ. Ils cherchent à gagner leur première série éliminatoire depuis 2001. 16. Washington (43-39) S’il y avait un modèle pour savoir comment ne pas entrer dans les séries éliminatoires, ça ressemblerait aux Wizards. Ils ont perdu neuf de leurs 12 derniers matchs, y compris leur finale de saison régulière contre Orlando. Ils ont peut-être le talent de battre Toronto et de réussir la surprise n ° 8 contre la n ° 1, mais l’incohérence a miné cette équipe toute l’année. Les électeurs de cette semaine: Sam Amick USA Sports Today, Jeff Zillgitt, Michael Singer et AJ Neuharth-Keusch; Clifton Brown d’Indianapolis Star; Matt Velazquez de Milwaukee Journal Sentinel; Jorge Sierra et Raul Barrigon de HoopsHype

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.