Home » Chassé-croisé sur l’aire de Chartres Bois-Paris, sur l’A11 : “C’est la première fois que je vois autant de monde”

Chassé-croisé sur l’aire de Chartres Bois-Paris, sur l’A11 : “C’est la première fois que je vois autant de monde”

by Nouvelles

À 6 heures, le réveil de Géraldine et Marc a sonné, ce samedi. Ils ont toqué aux portes de leurs deux fils, Alban et Lubin, avant de descendre prendre un café. Ils avaient de la route à faire et elle promettait d’être longue. Dix minutes plus tard, leurs fils de 14 et 11 ans n’étaient toujours pas levés. « Comme d’habitude » a râlé Géraldine. « Le départ était prévu pour 7 heures. » La voiture était déjà chargée : « Il ne restait plus qu’à mettre la glacière » précise Marc. Difficilement, les garçons se sont levés, les yeux à peine ouverts, avant de s’asseoir dans la voiture pour continuer leur nuit.

C’est parti pour un peu plus de 800 km de route, d’un village près de Lille (Nord) à Lacanau (Gironde). Quatre heures plus tard, je les trouve sur l’aire de repos de Chartres Bois-Paris, sur l’A11.

Sur la route des vacances

Toutes les places de parkings sont prises, l’aire est bondée, « plus que d’habitude » selon une vendeuse d’une boulangerie de l’aire de repos, qui ajoute : « C’est la première fois que je vois autant de monde depuis le début de l’été. » Sur l’aire, les vacanciers sortent les glacières des coffres pleins à craquer ou s’achètent des viennoiseries et des sandwichs, puis rejoignent des tables de pique-nique. D’autres squattent les machines à café.

Le trafic s’annonce (très) dense sur les grands axes : Bison futé voit en rouge et noir ce week-end

C’est là que je rencontre la famille du nord. Cette fois-ci, les garçons sont réveillés et en forme : « Je suis super excité, j’ai hâte d’arriver et de pouvoir aller surfer à la plage » raconte Alban tout sourire. Sa mère ajoute :

« L’année dernière, nous ne sommes pas partis en vacances. On ne s’est pas organisés à temps, on était perdu avec tout ça. Mais, cette année, on en avait vraiment besoin. Je ne pense qu’à la plage ! »

Géraldine (vacancière lilloise)

Ils ont loué un bungalow dans un camping, « qui donne presque sur les vagues de l’Atlantique » détaille Lubin.

« Je suis super excité, j’ai hâte d’arriver et de pouvoir aller surfer à la plage »
Pour le moment, la famille se trouve surtout en pleine vague de touristes et, pour cause, Bison Futé a classé ce samedi noir dans le sens des départs, dans toute la France. C’est le grand chassé-croisé de l’été.

Saurez-vous reconnaître ces cinq lieux du patrimoine du Centre-Val de Loire ?

Les aires d’autoroutes, en période de vacances d’été, sont synonymes de joie, d’un peu de fatigue et beaucoup d’impatience. Sur la route du soleil, elles sont la première étape des vacances qui commencent et le plaisir de se retrouver en famille, entre amis ou avec sa moitié.

« Circulation ralentie »

Un peu plus loin, je croise Sophie et sa fille de 16 ans, Anaïs, qui font escale sur l’aire de Chartres, destination finale Trégastel (Côtes-d’Armor), en Bretagne :

« On a hâte de pouvoir souffler un bon coup, une fois arrivées et de passer ces dix jours entre filles. »

Sophie et Anaïs (vacancières rémoises)

Originaires de Reims, la mère et la fille ont un objectif, « se ressourcer » et sont à la recherche « du calme, du calme et encore du calme. » Elles ont loué une chambre dans un hôtel en bord de mer. En attendant, ce samedi midi, c’est sandwich au saumon et à l’avocat, dégusté devant leur voiture. Pour une partie des 400 km qui leur restent à parcourir, c’est Anaïs, en conduite accompagnée, qui prendra le volant. Espérons pour elle, que la route ne sera pas trop difficile…

Pas de chance pour la jeune conductrice, en sortant de l’aire d’autoroute, un panneau affiche « Circulation ralentie à 8 km ». L’après-midi sera longue, mais les vacances en valent la peine.

Le bilan de l’opération de contrôles renforcés de la gendarmerie de Dreux

Florémie Blanc
[email protected]

.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.