Nouvelles Du Monde

Charlotte Gainsbourg ouvre les portes de la maison de son père et célèbre la mémoire de sa mère

Charlotte Gainsbourg ouvre les portes de la maison de son père et célèbre la mémoire de sa mère

Un projet de près de 32 ans. Après la mort de son père, Charlotte Gainsbourg voulait faire quelque chose de la maison dans laquelle il habitait rue de Verneuil. Mais quoi ? Un musée ? Un endroit d’exposition ? Le laisser à l’identique ou y apporter des changements ? Ou alors carrément s’en débarrasser ? Après moults hypothèses et une (très) longue réflexion, Charlotte Gainsbourg a enfin décidé d’ouvrir les portes de cette maison au public. Une inauguration qui a lieu deux mois seulement après la mort de sa mère, Jane Birkin. “Psychanalytiquement, il y aurait beaucoup à dire“, s’amuse Léa Salamé lors de la matinale de France Inter ce mercredi 20 septembre. Ce que la principale intéressée confirme. C’est un moment “très chargé“, “très étrange” pour elle. A tel point qu’elle a hésité à en reporter le lancement.

Et “on savait que ça allait arriver“, jamais Charlotte Gainsbourg et Lou Doillon auraient cru que la mort de leur mère arriverait si tôt. “Parce que ça fait 15 ans qu’on a cru, par moments, qu’elle allait mourir. Et puis, elle se relevait tout le temps. Elle était une force de la nature, tellement étonnante que même ses médecins ne savaient plus quoi dire à la fin. Donc non, je ne m’y attendais pas“, explique-t-elle. Surtout, elle n’est pas prête à la vie sans sa mère. “J’ai vécu la mort de mon père, ça m’a terrassée“, rappelle Charlotte Gainsbourg. Et d’estimer : “Mais la mort d’une mère, c’est dans notre corps. Il y a quelque chose à laquelle on ne s’attend pas du tout. La colonne vertébrale s’effondre. Et je n’ai plus de repères.

Un événement forcément bouleversant lors duquel elle aurait eu besoin de sa mère. “J’ai voulu l’emmener pour qu’elle voit, surtout le côté musée, qu’elle découvre tout le travail qui a été fait. Je pense qu’elle ne voulait pas y aller et que, secrètement, elle a tout fait pour ne pas y aller“, avoue toutefois la mère de Ben, Alice et Jo. Ce qui n’a pas empêché Jane Birkin “d’encourager” Charlotte Gainsbourg dans ce projet. Désormais, celle-ci s’interroge sur la suite des événements. “Ma mère, les murs de sa maison à elle“, détaille-t-elle face à Léa Salamé et Nicolas Demorand. Et de confier non sans émotion : “Qu’est-ce que je fais de ses objets ? Avec Lou et Roman, le fils de Kate, on est un peu paralysés.” Ils ont bien 32 ans pour se décider.

dans un article qui pourrait se classer haut dans Google.
#Avec #Lou #Roman #est #Charlotte #Gainsbourg #très #émue #sur #France #Inter #peine #évoquer #mort #mère
publish_date]

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT