Césarée, ville des Rothschild et pomme de discorde avec Israël

0
80
ISRAEL, Césarée - Une statue et un bassin dans le parc national du Vieux Port, le mercredi 29 mai 2019. La Fondation Rothschild Césarée a été fondée dans les années 1950 par le baron Edmond de Rothschild. Ayant acquis environ 30 000 dounams dans l’ancienne ville portuaire de Césarée et dans ses environs, la famille Rothschild et la Fondation Rothschild Césarée ont invité l’État à s’associer à la famille pour faire hériter la région. Fondation Césarée Rothschild La Fondation Césarée Rothschild et Césarée. Actuellement, le banquier Baron Benjamin de Rothschild et son épouse Ariane de Rothschild dirigent les travaux de la Fondation Rothschild Césarée en Israël et des Fondations Edmond de Rothschild. réseau mondial de programmes artistiques, philanthropiques, éducatifs et d’autonomisation sociale. (Jonas Opperskalski / laif)

JONAS OPPERSKALSKI / LAIF POUR "LE MONDE"

Par Véronique Chocron

L'ancienne ville, prisée par les Israéliens les plus riches, appartient à une fondation contrôlée par la famille Rothschild et l'État. Les ressources générées par la ville permettent de financer des projets philanthropiques. À un niveau insuffisant, estime le gouvernement.

La baronne Ariane de Rothschild, devant le vieux port de Césarée, le 29 mai.
La baronne Ariane de Rothschild, devant le vieux port de Césarée, le 29 mai. JONAS OPPERSKALSKI / LAIF POUR "LE MONDE"

Mercredi 29 mai. Au milieu d'une crise politique, quelques heures avant la dissolution du Parlement et la tenue de nouvelles élections en Israël, le président Reuven Rivlin rejoint la baronne Ariane de Rothschild à Césarée, une ville ancienne battue par les vagues de la Méditerranée. Cette visite a pour but de célébrer la rénovation des arches du roi Hérode. Tandis que le vent agite doucement les paumes sur la grande scène qui fait face aux vestiges du vieux port, devant de nombreux invités, M. Rivlin salue le rôle joué par la famille Rothschild dans la transformation de Césarée au cours des soixante dernières années.

L'histoire contemporaine de la ville se confond avec celle de la branche française de la famille Rothschild. Son statut reste presque unique puisque Césarée est une ville privée de 3 000 hectares. Il n'appartient pas à l'État, mais à la Fondation Edmond de Rothschild, établie en Israël. Une singularité inséparable de l'histoire de la création de l'État d'Israël, dans laquelle le baron Edmond de Rothschild, banquier parisien pieux et philanthrope, a joué un rôle déterminant à partir de la fin du XIXe siècle.e siècle.

Avant de lancer les festivités, Ariane de Rothschild, accompagnée de Reuven Rivlin, coupe le ruban rouge pour inaugurer les arches romaines restaurées. Le parti a cependant un important absent: son mari, le baron Benjamin de Rothschild, seul descendant direct de Hanadiv ("Le bienfaiteur") Edmond de Rothschild.

Par temps froid avec Israël, il n’est plus là depuis douze ans, car Césarée est devenue une pomme de discorde entre la famille Rothschild et le gouvernement, qui partage, au sein de la fondation, les biens de la ville. " Je pense qu'il a raison, approuve Mmoi de Rothschild, président du comité exécutif de la banque privée franco-suisse Edmond de Rothschild. Je viens, car je pose une question de principe. Je peux me sentir moins sensible à la dimension émotionnelle de la famille. "

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Ariane de Rothschild, la baronne qui dérange
Ariane de Rothschild (au centre) accueille à Césarée le président d'Israël, Reuven Rivlin (au centre, à droite), pour célébrer la restauration des arches romaines datant du roi Hérode, le 29 mai.
Ariane de Rothschild (centre) accueille à Césarée le président d'Israël, Reuven Rivlin (centre, à droite), pour célébrer la restauration d'arches romaines datant du roi Hérode, le 29 mai. JONAS OPPERSKALSKI / LAIF POUR "LE MONDE"

"Activités présidentielles en Palestine"

C'est pourtant une histoire fusionnelle qui réunit depuis plus d'un siècle les Rothschild et l'État d'Israël. Plusieurs villes autour de Césarée portent le nom d'un membre proche de la famille (Binyamina, Giv à Ada, Zikhron Yaakov …) et du boulevard Rothschild, l'artère chic et emblématique de Tel-Aviv, doit son nom au baron Edmond.

Tout a commencé en 1883, lorsque cette dernière a apporté un soutien financier aux communautés juives qui, fuyant les pogroms en Russie et en Roumanie, ont commencé à s’installer en Palestine. Edmond est le troisième et dernier fils de James de Rothschild, fondateur de la branche française de la famille. Alors que ses deux frères gèrent les affaires de famille, il "S'intéresse principalement aux beaux-arts et à la philanthropie" souligne l'historien Henry Laurens dans La question de la Palestine (Fayard, avril 1999).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.