Home » Ce que fait le basketteur professionnel du C’Chartres Basket Yann Siegwarth en vacances

Ce que fait le basketteur professionnel du C’Chartres Basket Yann Siegwarth en vacances

by Nouvelles

En vacances, si vous recherchez Yann Siegwarth, il se trouve forcément dans un grand triangle dont les angles sont Paris, Strasbourg et le plus au sud, Sainte-Maxime. « C’est là qu’habitent mes parents, c’est là que j’aime me ressourcer », prévient-il.

Dans le golfe de Saint-Tropez, l’une des plus belles régions de l’Hexagone, vous aurez du mal à le trouver en séance bronzette sur la plage. « Je ne peux pas rester à ne rien faire ! »

Le C’Chartres Basket Masculin boucle son recrutement avec l’intérieur espagnol Federico Ucles

À 12 mètres de profondeur… pour l’instant

Son truc, à Yann Siegwarth, c’est la pêche sous-marine, en apnée. Équipé de sa combinaison de cinq millimètres d’épaisseur, l’arrière chartrain plonge dans ses spots préférés, entre dix et douze mètres de profondeur, à l’affût de poissons qu’il chasse.

« C’est une véritable passion que je pratique tous les ans depuis une dizaine d’années. J’ai suivi des stages du côté de Fréjus, pour l’instant, je peux plonger en apnée de deux à trois minutes, en fonction de la profondeur. Après ma carrière de basketteur professionnel, je me plongerai dans cette passion en explorant des profondeurs plus conséquentes, jusqu’à trente mètres. »

Basket/N1M et L2F : les Chartrains en déplacement et les filles du CCBF à domicile lors de la 1re journée

En attendant d’explorer les fonds de la Méditerranée, le petit Bleu (il mesure 1,85 m, NDLR) s’entretient régulièrement avant d’attaquer sa troisième saison sous le maillot azur du club chartrain :

« J’ai vraiment coupé trois semaines, dès la fin du championnat, fin mai. Je reprends ma préparation par une phase personnelle avec un préparateur physique, un copain d’école installé ici, à Sainte-Maxime. Avec lui, je me prépare physiquement à raison de quatre séances par semaine. Je travaille ainsi depuis six ans, ça me permet d’arriver en forme pour le cycle de préparation avec le club, mi-août. »

Yann Siegwarth (vider)

Le reste du temps, sous le soleil azuréen, Yann Siegwarth travaille aussi son adresse… à la pétanque. « Je me débrouille, je suis assez polyvalent ! »
Comme sur le terrain de basket.

C’Chartres Basket : Yann Siegwarth redescend pour mieux remonter

Hervé Paraut
[email protected]

.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.