Castaner répond aux pompiers: "Un pompier n'est pas un ambulancier vêtu de rouge"

0
45

Alors que le congrès national des pompiers de France s'achève le samedi 21 septembre à Vannes (Morbihan), en grève depuis le 26 juin et avant un événement national programmé pour l'instant, le 15 octobre à Paris, le Parisian-Today in France a réuni Le ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, et le colonel Grégory Allione, président du Fédération Nationale des Pompiers. Entretien croisé.

Les pompiers & # 39; la convention fait partie d'un climat difficile. Êtes-vous au courant de la gêne?

CHRISTOPHE CASTANER. Je ne pense pas que ce soit le congrès du malaise. C’est avant tout la fierté de l’engagement de ces 250 000 hommes et femmes qui travaillent 10 000 fois par jour en France. Bien que je sache, il y a des problèmes. Nous les approchons. Nous les traitons

GRÉGORY ALLIONE. Notre système présente de nombreux avantages. Il est robuste, résilient. Rien ne doit être jeté, mais tout doit être amélioré. Avec 7000 casernes en France, nous sommes le dernier service public à répondre, qui va rechercher la personne en détresse. Nous sommes confrontés à une société en mutation, nous absorbons de nouvelles contraintes. De nombreux pompiers volontaires ressentent une perte de sens dans leur mission.

Pour que 80% des pompiers volontaires abandonnent leur repas familial, prennent le temps de leur activité professionnelle en cas d'urgence, personne n'en discute. Mais il devient plus difficile, lorsqu'il s'agit de transport simple ou de levage, de combler les lacunes du système de santé.

Toute la chaîne de secours d’urgence doit être réformée pour gagner en efficacité et en signification.

Cela signifie-t-il que les pompiers sont occupés à des tâches inutiles?

CC. Un pompier n'est pas un ambulancier vêtu de rouge. Nous devons penser à d’autres réponses pour certaines missions remplies aujourd’hui par des pompiers. Aujourd'hui, par exemple, les pompiers interviennent pour aider les personnes âgées à tomber d'un Ehpad (établissements résidentiels pour personnes âgées dépendantes, Ed). On peut peut-être imaginer que le personnel de l'Ehpad est formé pour cela. De nombreuses interventions s'éloignent de leur engagement et de leurs compétences.

G. A. Nous avons pris 30% d'activité supplémentaire en 20 ans. Cette surcharge implique une diminution de l'état de préparation opérationnelle et un risque croissant d'omettre un arrêt cardiaque ou un incendie de forêt à temps. La dernière loi pour moderniser la sécurité civile date de 2004, quinze ans plus tard, il est temps d'y revenir.

Afin de mieux réglementer leurs missions, les pompiers demandent l’introduction d’un numéro d’appel unique, le 112. C’est une promesse du président Macron, qui n’a pas encore été tenue …

G. A. La France est le seul pays à avoir trois numéros, 15, 17 et 18, à appeler au secours. Un numéro unique est plus efficace pour organiser le "bon départ" des secours. Travailler ensemble, avec Samu et la police, c'est partager l'information en direct. Sachez qu'une personne qui appelle a des antécédents psychiatriques ou judiciaires, c'est une garantie de sécurité pour ceux qui interviennent. Et cela peut éviter les drames.

CC. Avec la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, nous sommes mobilisés sur ce sujet. Nous avons signé une lettre commune pour traiter spécifiquement de cette question de la réglementation. Le ministère de l'Intérieur aura sa place dans le plan "My Health 2022". Il faut être côte à côte sur ces sujets et avancer rapidement sur cette question. Des propositions concrètes seront présentées avant la fin de l'année. Il y a un équilibre à trouver et nous le trouverons.

L'urgence est d'autant plus palpable que la violence à l'encontre des pompiers est en nette augmentation. Il y en a cinq par jour en France.

CC. Nous ne pouvons pas tolérer que dans notre pays, depuis le début de l'année, 1274 assauts de feu ont eu lieu. Les pompiers viennent soigner, secourir, accompagner et se retrouvent insultés, voire blessés, souvent par ceux qui les ont appelés. C'est une dérive inacceptable.

Tout d'abord, partout en France, qu'ils soient professionnels ou non, ils peuvent porter plainte de manière systématique, avec un accueil particulier dans les brigades de gendarmerie et les commissariats, que la police puisse se déplacer dans la caserne pour recueillir ces plaintes. . Les pompiers s'engagent pour faire face au feu, à l'urgence, pas aux coups.

G. A. Les agressions des pompiers sont symptomatiques d'une société un peu malade. Nous ne sommes pas les seuls. La police, les gendarmes, les enseignants, les médecins, tous ceux qui représentent l'autorité au sens noble du terme sont exposés. Le vrai changement est que les agressions ont lieu partout. Ce n'est plus seulement la lapidation dans les quartiers sensibles. Nous sommes en danger aujourd'hui lorsque nous intervenons chez M. et Mme tout le monde.

CC. À titre de mesure concrète, par exemple, nous expérimenterons des caméras pour piétons pour les pompiers. Nous testons également le gilet de sécurité. Nous allons également relancer une campagne de sensibilisation pour atteindre tous les citoyens. Nous ne pouvons pas insulter celui que nous avons appelé à l'aide. Lorsque vous agressez un pompier, vous prenez soin de vous.

Évoluer à un moment où une directive européenne menace le principe même du volontariat en établissant un plafond d'heures?

G. A. Il est essentiel de préserver ce modèle français. Sans le bénévolat, il n'y a plus de sécurité civile de la vie quotidienne et de l'exceptionnel. Les Suédois ont cessé de faire du bénévolat il y a dix ans. De ce fait, en 2018, confrontés à de vastes incendies de forêt, ils n’ont plus de ressources et c’est nous, les Français, qui sommes venus à la rescousse.

CC. Je ne lâcherai pas cette question. Considérer le temps d'engagement comme du temps de travail est une erreur sur le sens même de l'engagement de nos pompiers volontaires. Tous les pompiers ne peuvent pas être professionnels. Le dispositif perdrait son efficacité et sa dimension citoyenne.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.