Cancer de la bouche: la pollution atmosphérique peut augmenter les risques

Selon une nouvelle étude réalisée à Taiwan, une concentration élevée de particules fines dans l'atmosphère pourrait favoriser le développement d'un cancer de la bouche. Explications

Les cancers de la bouche (qui touchent généralement les lèvres, l'intérieur de la bouche, la gorge, les amygdales ou les glandes salivaires) surviennent généralement après l'âge de 40 ans, les hommes étant en moyenne plus concernés que les femmes.

Malheureusement, à l'heure actuelle, 70% des cancers de la bouche sont diagnostiqués trop tard: le taux de survie à 5 ans n'est que de 50%.

Si la consommation de tabac et l’alcool sont les deux principaux facteurs de risque, la pollution de l’air pourrait également favoriser le développement du cancer de la bouche, selon une étude récente publiée dans le Journal of Investigative Medicine.

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs ont travaillé à partir de données médicales concernant 482 659 hommes âgés de 40 ans et plus vivant à Taiwan. Celles-ci étaient liées aux données de pollution atmosphérique de 66 sites de la ville en 2009.

Métaux lourds et molécules cancérogènes dans l'atmosphère

Entre 2012 et 2013, 1617 cas de cancer de la bouche ont été diagnostiqués dans le groupe d'étude. Sans surprise, le tabagisme (ainsi que la consommation d'une substance locale, le quid de Betel) était un facteur de risque majeur, mais les scientifiques ont découvert que les hommes vivant dans les zones à fortes concentrations de PM augmentaient également le risque de cancer.

Ainsi, une concentration supérieure à 40,37 µg / m3 de particules fines pourrait être associée à un risque de cancer de la bouche 43% plus élevé – un lien qui pourrait s’expliquer, selon les scientifiques, par la présence de métaux lourds et de molécules cancérigènes parmi particules présentes dans l'atmosphère. Des études complémentaires sont maintenant attendues.

Lire :

La cigarette électronique détruit les cellules de la bouche

Sexe oral: les hommes plus à risque de cancer que les femmes

Cancer de la bouche: le thé vert combat les cellules tumorales

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.