CAN 2019-2021-2023: les détails du CAF

Invité vendredi sur RFI, le 2e vice-président de la Confédération africaine de football (CAF), Constant Omari, a expliqué l'impact que va avoir sur les prochaines éditions le retrait de la CAN 2019 au Cameroun. Une semaine après l'annonce du retrait de l'organisation CAN 2019 au Cameroun, plusieurs zones d'ombre subsistent quant aux répercussions de cette décision. La Confédération africaine de football (CAF) a fourni un certain nombre de réponses à ces questions de la part de son 2ème vice-président, Constant Omari (photo), invité vendredi sur RFI.

Concernant la situation sportive du Cameroun, le leader a d’abord confirmé que les Lions Indomptables ne sont pas disqualifiés des qualifications, mais qu’ils devront désormais valider leur billet sur le terrain. "Nous n’avons pas appliqué la composante sanction parce que nous avions pris en compte certains facteurs: un pays mobilise d’énormes ressources mais, malheureusement, des incertitudes sont liées aux progrès des chantiers. Nous ne le punirons pas deux fois aujourd’hui, Le Cameroun est qualifié. […] Si les Comores gagnent, le résultat sera joué. […] Le Cameroun n'est pas exclu. […] Ils doivent se qualifier sur le terrain ", ont déclaré les Congolais. Si les Lions Indomptables ne perdent pas à domicile contre les Comores lors du dernier jour de qualification en mars, ils valideront leur billet pour la finale.

Guinée pas rassurée

Moins de 24 heures après le lancement officiel de l'appel à candidatures pour remplacer le Cameroun, Omari a également révélé qu'un premier candidat s'était présenté et que celui-ci était plutôt inattendu, puisqu'il s'agissait du Brazzaville congolais! "Il y en a un qui a déjà écrit, Congo-Brazzaville, notre secrétaire général adjoint, Anthony Baffoe, m'a dit qu'il allait me parler d'une deuxième candidature", a déclaré le dirigeant avant de confirmer les paroles du président du groupe panafricain. corps, Ahmad, qui a proposé plus tôt cette semaine de reporter tout CAN après le retrait de l'organisation de l'édition 2019 au Cameroun.

En conséquence, la CAF souhaite que le pays des Lions indomptables récupère la CAN 2021, initialement attribuée à la Côte d’Ivoire, qui devra attendre deux années de plus, jusqu’en 2023. Logiquement, le pays hôte initial de la CAN 2023, la Guinée risque donc de devoir attendre jusqu'en 2025. En ce qui concerne l'édition 2023, Omari est resté énigmatique et a déclaré: "Dans les archives, ce fichier n'existe pas. Si une attribution existait, mais le fichier n'existe pas, nous avons demandé au secrétariat sortez-nous du dossier. "Rien de très rassurant pour le pays de Naby Keita qui, comme les autres, continuera à retenir son souffle en attendant de connaître toutes les répercussions que ce retrait de l'édition 2019 aura sur le Cameroun …
Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites ou redistribuées sans l'autorisation préalable de la rédaction ou du partenariat préétabli. Les contrevenants peuvent être poursuivis.
.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.