nouvelles (1)

Newsletter

Bruxelles stoppe le PNRR hongrois. Pas d’argent à Orban jusqu’à ce que les garanties arrivent. Budapest : “Pas d’arrêt”

La Commission européenne a suspendu le processus d’approbation du plan national hongrois pour accéder au fonds de relance, arguant qu’elle n’avait pas des garanties suffisantes sur la bonne utilisation des fonds par le gouvernement de Budapest. C’est ce qu’ont déclaré des sources de l’exécutif bruxellois. Premier ministre hongrois Viktor Orban – avec laquelle l’UE est en désaccord sur une série de questions concernant la respect de l’état de droit – devrait recevoir 7,2 milliards d’euros. C’est la première étape après le feu vert pour les plans nationaux d’une dizaine de pays, dont l’Italie. Selon la réglementation, l’exécutif européen est tenu de donner son feu vert dans les deux mois dès la présentation du plan : le délai officiel de réponse de Bruxelles est donc Dimanche 11 juillet.

« Bruxelles n’a pas bloqué le plan de relance et de résilience de la Hongrie, nous y sommes toujours poursuivre un dialogue constructif avec la Commission », écrivait il y a peu le ministre hongrois de la Justice Juge Varga, responsable des négociations avec l’UE, sur son profil Facebook, niant ainsi la nouvelle. “Il est vrai – a-t-il ajouté – que la Commission européenne avait soulevé et prescrit de nouvelles exigences concernant la loi sur la défense des enfants”, ajoute Varga, citant la loi hongroise anti-LGBT, telle que définie par le gouvernement Orban.

Le président des Frères d’Italie Giorgia Meloni il a commenté l’anticipation le définissant “Encore un autre inacceptable chantage politique contre le gouvernement légitime d’une nation souveraine, coupable de vouloir défendre ses prérogatives prévues par les traités en vigueur. Ils se remplissent la bouche de « l’état de droit » mais violent ensuite les traités et les règlements afin de frapper Viktor Orban. Et ils l’appellent « européisme » ».

Soutenez ilfattoquotidiano.it : votre contribution est essentielle

Votre soutien nous aide à assurer notre indépendance et nous permet de continuer à produire un journalisme en ligne de qualité, ouvert à tous, sans paywalls. Votre contribution est essentielle pour notre avenir.
Devenez aussi supporter

Merci,
Pierre Gomez


ilFattoquotidiano.it

Soutenez maintenant


Paiements disponibles

Article précédent

Plan de relance, l’UE rejette le gouvernement sur l’hydrogène produit par le gaz : “Ce n’est pas vert”. Stop aux fonds dans lesquels Eni et ArcelorMittal espéraient

suivant


Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT