Nouvelles Du Monde

Blasphème au travail, un employé du centre d’appels de Bologne licencié

Blasphème au travail, un employé du centre d’appels de Bologne licencié

2023-12-02 20:29:30

“Encore un autre licenciement disciplinaire chez Covisian”. C’est pour cette raison que la Slc-Cgil, la Fistel-Cisl et l’Uilcom-Uil de Bologne et le RSU proclament “un paquet de 16 heures de grève”, affirment les syndicats eux-mêmes dans une note commune, expliquant qu'”hier, un autre collègue a été licencié pour après avoir crié, à voix basse, un blasphème sur le lieu de travail suite à un énième dysfonctionnement des systèmes de l’entreprise qui empêchait le travail.”

Covisian est l’une des entreprises qui gère sous contrat le centre d’appels d’Hera, lit-on dans Bologna Today.

“Il est inconcevable que nous supprimions un emploi pour un tel événement, le travailleur a sans doute commis une erreur, mais la sanction doit être à la mesure du bon sens et de la proportionnalité et doit respecter les dispositions de la Ccnl”, affirment Slc-Cgil, Fistel- Cisl et Uilcom-Uil de Bologne et le RSU ajoutant : “Covisian ne peut pas faire ce qu’il veut au mépris du code disciplinaire prévu par l’actuel contrat national !! Nous ne commentons pas non plus la référence dans la plainte disciplinaire de Covisian à un droit pénal datant de 1930, il y a presque cent ans, qui ramène le pays aux périodes sombres de l’obscurantisme et à l’époque où l’État était confessionnel”.

Lire aussi  La croissance de l'emploi en soins infirmiers ralentit



#Blasphème #travail #employé #centre #dappels #Bologne #licencié
1701540260

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT