Bientôt plus de 10000 cas identifiés en moins d’un an dans l’archipel de Guadeloupe

Les moustiques tigres sont des vecteurs de la dengue. – F. Lodi / SIPA

Une épidémie de la dengue fait rage dans l’archipel de
la Guadeloupe depuis mi-octobre 2019, rapports France Antilles. Près de 9625 cas cliniquement suggestifs ont été estimés sur la seule île de Guadeloupe, selon le dernier examen de Santé Publique France Antilles.

Cependant, ce rapport montre que le nombre de cas s’est stabilisé depuis environ six semaines. Au cours des quatre dernières semaines, Santé Publique France a dénombré 390 nouveaux cas. Il existe actuellement six sources actives de contamination sur l’île de Guadeloupe. Environ un quart des personnes infectées ont été hospitalisées depuis le début de l’épidémie.

Progression de l’épidémie à Saint-Barthélemy, recul à Saint-Martin

Au nord de l’archipel, l’île de Saint-Barthélemy voit l’épidémie progresser, selon le rapport relayé par France Antilles. Fin juillet, un pic a été observé avec 62 cas en une semaine, contre la moitié la semaine précédente. C’est une valeur élevée selon les autorités sanitaires locales. Depuis le début de l’épidémie, 520 cas de dengue ont été identifiés.

Sur l’île de Saint-Martin, en revanche, le nombre de consultations pour suspicion de dengue a diminué. En moyenne, 35 consultations ont été enregistrées au cours des quatre dernières semaines. C’est la moitié des valeurs hebdomadaires enregistrées au cours des quatre derniers mois, au cours desquels 1 865 cas de dengue ont été observés.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT