nouvelles (1)

Newsletter

BI va expulser 372 étrangers arrêtés par PNP, NBI │ GMA News Online

Au total, 372 ressortissants étrangers arrêtés lors d’opérations distinctes en septembre devraient être expulsés des Philippines, a annoncé dimanche le Bureau de l’immigration (BI).

Dans un communiqué, le secrétaire à la Justice Jesus Crispin “Boying” Remulla a déclaré que le BI finalisait les arrangements pour l’expulsion de 331 ressortissants chinois et 41 autres ressortissants arrêtés dans le cadre d’opérations menées par le Bureau national d’enquête (NBI) et la Police nationale philippine (PNP) à Pasig. City et Angeles City le mois dernier.

Sur les 372 étrangers, 43 ont été remis au BI, tandis que les autres restent sous la garde physique de l’agence d’arrestation.

Remulla a déclaré que le Conseil des commissaires du BI avait déjà émis une ordonnance d’expulsion sommaire pour chacun d’eux.

Selon les procédures de BI, les personnes expulsées ne doivent pas avoir de dossier en cours aux Philippines et doivent posséder un document de voyage valide.

Le BI a déclaré qu’il s’était coordonné avec le NBI et l’ambassade de Chine pour demander la publication des documents requis. Une fois terminé, leur départ pourrait être programmé, les frais étant à la charge des déportés eux-mêmes.

Le commissaire du BI, Norman Tansingco, a également souligné le annulation de visa de 48 782 étrangers employés par des opérateurs de jeux offshore philippins (POGO) avec des licences annulées.

“Dès réception des informations de PAGCOR, nous avons immédiatement commencé à recouper leurs employés pour déterminer ceux qui sont toujours dans le pays”, a-t-il déclaré, ajoutant qu’ils pourraient finir de vérifier tous les dossiers dans un mois.

Tansingco a déclaré qu’avec l’annulation du visa, les étrangers seront sommés de quitter le pays dans les 59 jours, au lieu d’être expulsés.

“C’est la procédure habituelle pour les visas annulés, et c’est en fait plus économique et plus rapide, car les coûts de leur départ seront à la charge des étrangers eux-mêmes”, a-t-il déclaré.

“S’ils ne partent pas, c’est alors que nous engageons une procédure d’expulsion”, a-t-il ajouté.

La BI a déclaré qu’elle s’attend à ce que l’annulation des visas soit finalisée par lots et a averti ceux dont les visas seront annulés de quitter le pays ou de faire face à l’expulsion.

Ils ont également précisé que les ressortissants étrangers titulaires de visas valides et qui se conforment aux lois philippines ne devraient pas s’inquiéter, car ils ne ciblent que ceux qui ont enfreint la loi. —Giselle Ombay/KG, Nouvelles GMA

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT