Benalla: Belloubet réitère sa mise en garde

La ministre de la Justice, Nicole Belloubet, a de nouveau mis en garde la commission d'enquête sénatoriale sur le risque "d'empiétement dans le domaine judiciaire" lors de son travail sur le cas d'Alexandre Benalla, ancien collaborateur du président Macron. Dans un forum publié dans Le monde Mme Belloubet dit qu'elle met son approche "au-delà des postures, du sensationnalisme et des jeux politiques" en interrogeant la Commission du droit du Sénat sur la "séparation des pouvoirs" dans l'affaire Benalla.

»LIRE AUSSI – Cas de Benalla: Larcher confirme avoir été appelé par Macron

Alexandre Benalla, inculpé notamment pour "violences lors de réunions" en marge des défilés du 1er mai à Paris, doit être entendu le 19 septembre par la commission d'enquête sénatoriale. Il a d'abord refusé d'aller à la convocation de la commission, puis il a accepté, en disant "forcé".

Avant ce changement de cap, Mme Belloubet avait expliqué qu'Alexandre Benalla n'avait pas répondu à la convocation car "il ne peut y avoir aucune ingérence" entre une commission d'enquête et une enquête judiciaire. Elle avait tiré une réponse cinglante du président du LR de la commission d'enquête Philippe Bas: "Je ne savais pas que [Mme Belloubet] était le conseiller juridique de M. Benalla ".

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.