Ben Harper veut trouver le vendeur de falafel qui a changé sa vision du monde

"A Rennes, je suis né de nouveau". Ben Harper rend hommage à la capitale bretonne. Découvert en France lors de l'édition 1993 du festival rennais Trans-musicales, le chanteur et guitariste américain, consacré par trois Grammy Awards, n'a pas oublié ce qu'il devait à Rennes, et plus particulièrement à l'un de ses vendeurs de falafels, rencontré au hasard une promenade nocturne. "Après le concert (…) Je me suis promené seul dans les rues de Rennes.Je me suis arrêté sur un stand de falafel.Le propriétaire dirigeait mon EP comme un roi sur sa chaîne hi-fi", explique l'auteur-compositeur dans les colonnes de le mensuel de Rennes, à l'occasion des 40 ans de Trans-musicals en décembre.

Au cours d'une longue discussion avec ce mystérieux restaurateur, Ben Harper prend conscience de "l'intensité qui entoure (sa) musique". Un moment unique au cœur de la nuit, qui choque Ben Harper, alors âgé de 24 ans.

Cette nuit de décembre 1993, 24 ans après ma naissance, à Rennes, je suis né de nouveau.

Ben Harper, au mensuel de Rennes

La rencontre avec cet étranger change "sa façon de voir le monde", nous dit le journal. Le musicien voudrait aussi retrouver sa trace pour exprimer sa gratitude. "J'espère que, par une chance incroyable, il lira ceci, je voudrais lui dire à quel point cette nuit a compté pour moi", insiste le chanteur. Petit problème cependant, l'artiste afro-américain manque de mémoire lorsqu'il s'agit de reconstruire les détails de cette soirée et d'identifier le commerçant en question. Le Mensuel et Telegram ont lancé un appel en ligne pour répondre au souhait de la star californienne.

VIDÉO. Ben Harper lance un avis de recherche dans le Monthly of #Rennes. La star californienne aimerait bien trouver un vendeur de falafels qui a donné son premier concert aux Trans Musicales en 1993. Festivalers trans, cela vous est-il familier? # BenàRennes #Solidarité pic.twitter.com/26SuC8llFq– Le mensuel de Rennes (@MensueldeRennes) 7 novembre 2018

Depuis cette recherche, les internautes se mobilisent grâce au hashtag #Benarennes sur Twitter. Un numéro de téléphone et un email ont également été partagés: 02-99-79-04-65 et rennes@lemensuel.com. Pour sa part, l'éditorial mensuel confirme qu'il a reçu de nombreux témoignages qui pourraient aider à reconstruire le puzzle. Seront-ils suffisants pour retrouver le mystérieux vendeur de falafel? Impossible n'est pas Rennes …

L'éditeur vous recommande
Lire la suite

.

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.