Bel20 clôture en forte baisse et Colruyt plonge

Image : Euronext

(ABM FN) La Bourse de Bruxelles a clôturé dans le rouge mardi, le Bel20 perdant 1,2% à 3.892 points.

“Il est difficile de voir une tendance entre la hausse de lundi et la baisse de mardi”, a déclaré Bernard Keppenne de CBC, qui s’attend à ce que la volatilité des marchés boursiers se poursuive.

Dans une interview accordée à ABM Financial News, l’économiste explique que ce qui est vrai un jour peut ne pas l’être le lendemain.

“La fragilité des marchés aujourd’hui découle principalement de la baisse de 30 % du SNAP après que le réseau social a émis un avertissement sur les résultats hier soir.”

“Ce n’est que l’un d’une série d’avertissements sur les bénéfices”, a déclaré Keppenne. Le secteur américain de la vente au détail a freiné la semaine dernière, des géants de la vente au détail tels que WalMart et Target mettant en garde contre une baisse de la consommation de la classe moyenne américaine en raison de la hausse de l’inflation.

“Ces avertissements sur les bénéfices indiquent de plus en plus une récession ou une stagflation”, a déclaré l’économiste.

Keppenne évoque également la crise corona en Chine, où Pékin a annoncé de nouvelles mesures de soutien. “Mais si des mesures de soutien sont nécessaires, cela signale un vrai ralentissement et cela crée plus de peur chez les investisseurs”, dit-il.

Sur le marché des changes, après les gains de lundi, l’euro a encore augmenté de 0,30% à 1 075 dollars. Le marché obligataire a affiché une tendance à la baisse, le rendement du Bund allemand à 10 ans chutant de six points de base à 0,95 %.

Outre-Atlantique, le taux américain à 10 ans a chuté de 10 points de base à 2,70 %.

Risers et Fallers

Dans le Bel20, le proxénétisme de Colruyt est particulièrement frappant avec 6,9 %. La chaîne de supermarchés, dont le cours de l’action est désormais à son plus bas depuis dix ans, s’est vu présenter ce matin un rapport d’analyste négatif.

Seule Sofia a fait pire. La holding de la famille Boël est devenue moins chère de 7,9% après la clôture des marchés.

L’action Ageas a pris la tête, progressant encore de 1,6% après la solide performance de lundi.

L’assureur a été suivi de près par Umicore, qui a gagné 1,2 %.

Après une chute de 4 % en intrajournalier, Elia a finalement clôturé sans changement. Degroof Petercam a mis Elia sur la liste de vente avec un objectif de cours de 141,00 euros. Selon l’analyste, la valorisation du titre est beaucoup trop élevée.

A BelMid, Euronav a clôturé quasiment inchangé. La compagnie maritime pétrolière et gazière pourrait compter sur une bonne mise à jour trimestrielle de Frontline, avec qui elle souhaite fusionner.

Unifiedpost, en revanche, a chuté de 8 %. Degroof Petercam a abaissé l’objectif de cours de 10,00 à 8,00 euros avec un conseil Keep inchangé.

ING a relevé l’objectif de cours d’EVS de 26,00 à 26,50 euros et a réitéré la recommandation d’achat. La banque a légèrement ajusté ses valorisations sur la base des bons chiffres trimestriels d’EVS. Le titre a ajouté 1,7 %.

Parmi les petites actions, Exmar s’est démarqué avec un gain de prix de 6,2 %. En bas, Balta Group a perdu 7,8 %.

Wall Street

A la fermeture des bourses européennes, le rouge dominait également à Wall Street. Le Dow Jones a chuté de 1% et le Nasdaq de 3%.

Bron : Nouvelles financières ABM


De Beursplein 5, les éditeurs de Nouvelles financières ABM suivre de près l’évolution des marchés boursiers, et en particulier de la bourse d’Amsterdam. Les informations contenues dans cette colonne ne sont pas destinées à constituer des conseils d’investissement professionnels ou à recommander certains investissements.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT