Bayer stoppe la commercialisation des implants de stérilisation Essure aux États-Unis

Bayer stoppe la commercialisation des implants de stérilisation Essure aux États-Unis

Après l'Europe, la commercialisation des implants de stérilisation Essure aux Etats-Unis est définitivement stoppée, a annoncé le groupe pharmaceutique Bayer vendredi 20 juillet. Depuis plusieurs mois, le produit était contesté par plusieurs femmes dont la France et les Etats-Unis.
Le groupe pharmaceutique Bayer ne commercialisera plus ses implants de stérilisation Essure, impliqués pour des effets indésirables allégués, aux Etats-Unis, dernier pays où le produit était encore disponible. La décision intervient en raison d'une "baisse des ventes ces dernières années", indique la branche américaine du groupe allemand dans un communiqué publié vendredi 20 juillet. La commercialisation d'Essure a été stoppée en septembre 2017 partout sauf aux Etats-Unis. Ces petits implants de stérilisation permanente sous forme de ressorts sont présentés comme une alternative à la ligature des trompes, notamment parce que leur implantation ne nécessite généralement pas d'anesthésie générale. Effets indésirables Le produit est cependant contesté par certaines femmes, notamment en France et aux Etats-Unis, en raison d'effets secondaires parfois graves survenant après leur implantation (saignements, douleurs, forte fatigue, réaction allergique, dépression …). "Plusieurs facteurs ont contribué au déclin de l'intérêt pour Essure de la part des femmes aux Etats-Unis", dit Bayer, se référant à "une baisse de l'utilisation de la contraception permanente" ou "l'augmentation de l'utilisation d'autres formes de contraception ", mais aussi" la publicité mensongère trompeuse ".Plus de 26.000 rejets et problèmesLa Federal Drug Administration américaine (FDA) avait déjà demandé en avril à Bay de limiter la vente de cet appareil aux praticiens, s'engageant à avertir leurs patients du risque élevé des effets secondaires. "La FDA continue de croire que le bénéfice de cet appareil est supérieur aux risques encourus", a déclaré, suite à la décision de Bayer, l'agence américaine sur son site internet. La FDA mentionne également 26 773 «rejets et problèmes» liés à Essure signalés entre novembre 2002 et janvier 2018. En France, l'Agence nationale pour la sécurité des médicaments (ANSM) avait préconisé l'année dernière «par mesure de précaution de ne plus implanter». demandé aux laboratoires de "rappeler les produits en stock".

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.