Home » Bassin de Longwy. La frontière vue par deux réalisateurs-marcheurs

Bassin de Longwy. La frontière vue par deux réalisateurs-marcheurs

by Nouvelles

Du 12 au 26 septembre, Simon Brunel et Nicolas Pannetier ont beaucoup marché, mais pas seulement. Les deux membres de L’atelier Limo, « qui signifie frontière en espéranto », sont en effet partis du point triple (trois frontières) d’Aubange-Mont-Saint-Martin, pour rallier à pied celui de Schengen, avec dans leurs bagages une caméra et un micro. Objectif : réaliser, dans le cadre d’ Esch-sur-Alzette capitale européenne de la culture 2022, un documentaire sur ce territoire aux quatre pays et sur les habitants qui le peuplent. « C’est la quatrième fois qu’on travaille sur un itinéraire utilisé comme fil conducteur. On avait par exemple bossé en 2013 sur les frontières linguistiques au cœur de la Belgique en nous rendant dans des bistrots. On avait montré le résultat dans un festival à Thionville. On connaissait donc un peu la région. Ce qui nous a sauté aux yeux, c’est que le sud du Luxembourg a la forte particularité d’être une sorte d’Europe en miniature avec le Grand-Duché, l’Allemagne, la Belgique et la France, avec une porosité pour les travailleurs, ou encore de fortes vagues migratoires dans son histoire », expliquent les deux jeunes hommes, qui se sont rencontrés lors de leurs études en architecture à Lille.

C’est à Graz, en Autriche, que l’idée de se pencher sur la disparition des frontières avec l’élargissement des accords de Schengen est née. « Puis on s’est dit que ce serait intéressant de travailler sur le retour des frontières dans le contexte de l’accueil des réfugiés. On en a fait un film pour Arte, sorti en 2018. »

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix


Plusieurs rendez-vous

Durant deux semaines, Simon Brunel et Nicolas Pannetier ont marché de 150 à 200 km. Ils ont rencontré et interviewé des dizaines d’acteurs, comme Daniel Cano, au sujet du golf de Longwy, ou Michel Olmi, sur l’histoire ouvrière de l’agglomération. Des rendez-vous qui sont le fruit de recherches et du bouche-à-oreille. « Ce sont des gens engagés dans des causes, ou d’autres qui ont simplement envie de nous parler. En allant voir le bourgmestre d’Aubange, une vieille dame a souhaité nous raconter l’histoire de son quartier, et une fleuriste de sa vie ou de son magasin. Le fil conducteur est leurs aspirations sur la question de l’Europe, sur le vivre-ensemble et le futur. À travers leur regard de frontalier, ils nous décrivent le fait d’être Européens malgré eux, avec parfois un regard acéré. »

Le duo travaille maintenant à l’après, c’est-à-dire d’abord le montage d’une exposition simultanée dans quatre villes des quatre pays en juin 2022 : Aubange, Esch-sur-Alzette, Thionville (au Puzzle) et Sarrebruck. Ensuite, le montage d’un documentaire, qui devrait être montré lors du vernissage des quatre expos. Et enfin la réalisation d’une plateforme internet. « Ce sera une sorte de web-documentaire dans lequel on offrira une sélection des interviews . »

Pour suivre le travail des deux marcheurs-réalisateurs : rendez-vous sur le site du duo.

Contacts : www.atelier-limo.eu, + 491 51 70 14 43 72.

You may also like

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.