Bart Somers remplit le questionnaire Municipality-Stadsmonitor en néerlandais | Intérieur

Tous les trois ans, le Municipal City Monitor est l’instrument avec lequel le gouvernement flamand interroge les citoyens sur de nombreux thèmes de politique locale, allant de la pauvreté au logement et de la circulation à la diversité.

La proposition de questionnaires sur les langues étrangères a déjà reçu le feu vert de la Commission permanente de contrôle linguistique. Pourtant, le ministre Somers bloque les plans. Il partage les critiques d’un certain nombre de villes qui avaient souligné “l’écart important par rapport à la règle standard pour les gouvernements de communiquer en néerlandais”. “Je comprends ce point de vue. Nous devons être prudents avec la communication en langue étrangère à grande échelle du gouvernement flamand”, déclare Somers.

Le ministre Open VLD demande à son administration d’améliorer la représentativité de l’enquête d’une autre manière, par exemple en rédigeant les questions dans un “néerlandais clair et accessible”. La députée N-VA Nadia Sminate applaudit l’attitude du ministre. “Des questions dans d’autres langues ne seraient pas conformes aux ambitions de notre politique d’intégration et de l’accord de coalition”, estime Sminate.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT