Barclay Goodrow des Rangers remplaçant en 2e ligne expose le quatrième

ANAHEIM, Californie — Le problème avec Barclay Goodrow, c’est qu’il n’y a qu’un seul d’entre lui pour faire le tour.

Lorsqu’un poste vacant à l’aile s’ouvre sur la deuxième ligne, comme il l’a fait la semaine dernière avec Artemi Panarin sur la liste COVID-19, Goodrow peut très bien remplir temporairement ce rôle. Mais le déplacer vers le haut crée un trou au milieu des six derniers qui n’est pas si facile à couvrir.

« C’est le cas, a déclaré l’entraîneur-chef des Rangers Gerard Gallant. “Avec certitude.”

Alors que les Rangers se préparaient pour leur match de samedi soir contre les Ducks avec l’ailier Julien Gauthier ajouté à la liste des protocoles vendredi et l’ailier Dryden Hunt allant sur la liste des blessés avec un problème au haut du corps qu’il a subi lors de la défaite de jeudi à Las Vegas, ce serait un C’est le bon moment pour Gallant de se transformer d’une manière ou d’une autre en un Hans Brinker des derniers jours.

Comme Gallant ne semble pas du tout enclin à déplacer Filip Chytil sur une aile parmi les six premiers, ce serait également le bon moment pour le Tchèque de devenir productif en tant que centre de troisième ligne et pour Greg McKegg d’apporter quelque chose au mélange sur le quatrième ligne qui a tout simplement été écrasée (0 tentatives pour et 13 contre) lors de la déroute 5-1 des Golden Knights jeudi.

Barclay Goodrow a remplacé le deuxième trio des Rangers en l’absence d’Artemi Panarin.
NHLI via Getty Images

Le quatrième trio des Rangers a été formidable, avec Goodrow entre Kevin Rooney et Ryan Reaves, mais pas du tout avec McKegg au centre. Pourtant, l’entraîneur ne veut pas emprunter au deuxième trio — sur lequel Goodrow a joué deux victoires contre le Lightning et une contre les Oilers lors des trois matchs avant jeudi — pour payer le quatrième.

Alors qu’ils patinaient à l’entraînement vendredi, les unités de Chris Kreider, Mika Zibanejad et Kaapo Kakko; Alexis Lafrenière, Ryan Strome et Goodrow; et Rooney, McKegg et Reaves sont restés intacts, tandis que Chytil a patiné entre les ailiers en rotation Morgan Barron, Tim Gettinger et Jonny Brodzinski sur le troisième trio. Ensuite, aussi, l’entraîneur a donné plus de temps à la quatrième ligne qu’à la troisième unité au cours de la semaine dernière.

« Nous aimons le look de notre équipe en ce moment au milieu, avec un [Zibanejad] et deux [Strome], cela ne fait aucun doute », a déclaré Gallant. «Quand j’aimerais que Fil joue mieux, obtienne plus de points et joue au centre de troisième ligne.

« Cela n’a pas fonctionné aussi parfaitement, nous l’avons essayé à l’aile un peu ici et là, mais dans un monde parfait, si Fil fait ce qu’il est capable de faire et qu’il joue un très bon hockey sur le troisième trio, c’est ce que j’aimerais. Et je sais qu’il aimerait être ce gars – peut-être qu’il veut être un centre de deuxième ligne mais ce n’est pas dans les cartes en ce moment.

« C’est un jeune joueur. Il veut avoir plus de buts et plus de points », a déclaré l’entraîneur de Chytil, qui a un but et quatre points en 19 matchs depuis son retour d’une commotion cérébrale présumée le 16 novembre. à lui aujourd’hui d’être plus abrasif autour du filet parce que c’est là que vous obtenez ces points.

Philippe Chytil
Philippe Chytil
USA AUJOURD’HUI Sports

« C’est un bon garçon, il veut mieux pour lui-même et nous voulons mieux pour lui, mais cela ne se produit tout simplement pas en ce moment, alors il doit jouer un meilleur hockey.

Les Rangers sont parmi les six ou neuf premiers joueurs depuis le 14 novembre, lorsque Sammy Blais a subi une déchirure du LCA à la fin de la saison. Leur profondeur déjà discutable à l’avant a été compromise même avant cela, lorsque Vitali Kravtsov a pris sa rondelle et est rentré à la maison avec elle quelques jours avant le début de la saison. Maintenant ça.

Mais cela fait plus qu’une partie de 2021-22. En effet, s’adapter à la volée n’est pas un bug mais une caractéristique de cette saison infestée de COVID. Au baseball, il s’agit de plus en plus d’une équipe de 40 joueurs. Au hockey, cela devient de plus en plus une question de profondeur organisationnelle.

Ne serait-il pas bien que Barron, qui a disputé deux matchs dans la LNH cette saison, dont le dernier le 23 octobre, puisse avoir un impact et se disputer une place permanente? Ne serait-ce pas bien si Gettinger ou Brodzinski pouvaient devenir plus que des espaces réservés ?

Pourquoi oui, ça le ferait.

Gallant a reconnu qu’il pense « tous les deux jours » à déplacer Lafrenière sur le côté droit au retour de Panarin afin qu’il puisse patiner avec Strome et Panarin sur le deuxième trio. Cela libérerait Goodrow pour un rôle parmi les six derniers au milieu. Cela allongerait la file d’attente.

Maintenant, si seulement Chytil pouvait le faire fonctionner.

.

Facebook
Twitter
LinkedIn
Pinterest

Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.

ADVERTISEMENT