Barcelone: ​​Alexander Zverev éliminé en trois sets par Nicolas Jarry, 81ème mondial … – ATP Barcelona 2019 – Tennis

0
48

L'inquiétude grandit autour d'Alexandre Zverev. Alors qu'il avait obtenu une invitation de dernière minute pour accumuler des matches et gagner de la confiance à Barcelone, le numéro 3 mondial a connu une autre grande déception mardi. Opposé au chilien Nicolas Jarry, projeté dans la vue d'ensemble et 81e joueur mondial, l'Allemand a renoncé au suspense en trois sets (3-6, 7-5, 7-6) et 2h33 de match contre le scénario omniprésent. Son vainqueur sera Grigor Dimitrov ou Fernando Verdasco en huitièmes de finale.

Si Alexander Zverev voulait se rassurer, c'est un échec. Dans un match qu'il semblait maîtriser, l'Allemand a confirmé qu'il avait des doutes. Frustré par son manque de sensations, il a progressivement laissé Nicolas Jarry croire en ses chances. Le n ° 3 mondial a réussi un handicap de deux interruptions dans la ronde décisive avant même d'obtenir une balle de match à 6-5 en sa faveur. Mais il finit par céder, trahi par sa fébrilité et son conservatisme dans le jeu décisif.

Zverev croyait au miracle

Il ne suffit pas de dire que la qualité de ce match ne rentrera pas dans les annales de l'histoire: Zverev et Jarry ont commis pas moins de 113 erreurs non exécutées en trois sets (49 pour l'allemand et 64 pour le chilien). Insatisfait par sa qualité de frappe et souvent éloigné de son bénéfice net, le numéro 3 mondial semblait encore assez régulier pour s'imposer en deux sets. Mais il ne pouvait pas contenir son contrariété, frustré par un jeu devenu rapidement minimaliste, laissant son adversaire, qui ne lui demandait pas trop, revenir (3-6, 7-5).

Jarry, pour sa part, aurait pu rater ses deux pauses surutilisées (de 3-0 à 3-3) au début du troisième set. Mais il avait le mérite de ne pas s'effondrer, même si Zverev semblait finalement reprendre le contrôle du match. Après avoir sauvé une balle de match, le Chilien a également récupéré une double mini-pause en fin de match décisif en prenant tous les risques au filet (24 points gagnés sur 32 ascensions). Sous la pression, Zverev craquait encore un autre revers du filet.

Le Chilien pourrait bien se croire protégé par une bonne étoile en Catalogne, lui qui s’est vengé du premier tour sur son bourreau lors des qualifications, Marcel Granollers, après avoir été qualifié de "chanceux". Mais pour l'Allemand qui devra défendre deux titres (Munich, Madrid) et une finale (Rome) dans les trois prochaines semaines, la crise devient sérieuse. Sa place sur le podium est suspendue par un fil.

.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.