Avec "Unsuspected", TF1 sort (enfin) ses héroïnes de fiction - Télévision

Adapter "The Fall" sans effacer les aspérités des séries anglaises ou abandonner la singularité de son enquêteur? Avec "Insouciante", TF1 relève le défi avec honneur. La chaîne aspirerait-elle à dépoussiérer ses fictions grâce à des héroïnes qui n'ont pas froid aux yeux? Certaines séries ont annoncé le changement.

"Quand mon producteur m'a appelé pour proposer d'adapter la série The Fall, en me disant qu'il voulait proposer à TF1, j'ai été sidéré. Ma première réponse a été de dire que ce crime britannique singulier, que j'ai vraiment aimé, ne correspondait pas à la codes d'une fiction en prime time, vraiment pas du tout! »Une entrée amusante qui compte pour Virginie Brac, venue fin avril au festival Series Mania, à Lille, pour présenter sa nouvelle série Unsuspected, la transposition française de The Fall for .. TF1.

Le scénariste, connu pour son stylo précis, habile à désamorcer les clichés, qu’elle a surtout exercé du côté d’Arte (Paris, Cannabis), Canal + (Gears) et France Télévisions (The Beautiful Guys), s’explique. "J'avais très peur que le personnage du flic [une détective hitchcockienne tout en sensualité et en autorité naturelle, ndlr] s'est retrouvée entourée de deux enfants et empêtrée dans des problèmes de couple. Bref, l’héroïne énigmatique lancée sur les traces d’une séductrice (Melvil Poupaud dans la version française) telle qu’imaginée par le showrunner Allan Cubitt ne se transforme pas en épigone de Julie Lescaut.

Vie intime libre

Le 13 septembre, découvrant les premiers épisodes de Unsuspected, les téléspectateurs constateront que ce n’est pas le cas. «Transformer une série de niches (1) en un programme ordinaire, sans effacer tout ce qui était transgressif, était un véritable défi. Au-delà du caractère de l’enquêteur, j’avais très envie de garder celle de la baby-sitter que je trouve très féministe. TF1 s'y est engagée et a tenu parole », déclare Virginie Brac. Certes, moins charismatique que son double britannique, le commandant Chloé Fisher (Emmanuelle Seigner, pas vraiment à la hauteur de Gillian Anderson) révèle un sex-appeal à la fois flegmatique et supposé, une vie intime libre et détachée des contingences … Signe du désir de la chaîne dépoussiérer sa fiction et moderniser les personnages? "Ils osent plus", explique Virginie Brac.

Louis (e), diffusé en 2017, la plus grande audace de TF1
Claire Nebout, remarquable à Louis (e).
PHILIPPE WARRIN / CINETEVE / TF1
"Il y a quelques années, il était inconcevable de voir sur TF1 une héroïne pour tromper son mari", ajoute sa soeur Claire Lemaréchal, qui a piloté pour la chaîne l'écriture de la série Sam, une autre adaptation (lancée en 2016, d & # 39 ; après la production danoise Rita) mettant également en vedette un premier rôle féminin plus libéré et singulier que ceux auxquels le diffuseur de Joséphine, ange gardien avait jusqu'alors habitué ses fidèles … Mais c'est sans aucun doute la comédie dramatique Louis ( e), diffusé en mars 2017, qui a été, ces dernières années, la plus grande audace de l’une. L'apparition à l'écran de cette femme transsexuelle (remarquablement interprétée par Claire Nebout), qui réapparaît dans la vie de sa femme et de ses enfants après une longue absence et sa transition, a été largement commentée.

Le premier personnage transgenre de la télévision française

À juste titre: Louis (e) n’était rien de moins que le premier personnage transgenre de la télévision française – un chiffre auquel on s’attendait plus au sujet du service public… «Cela faisait douze ans que la fiction de TF1 "La productrice Fabienne Servan-Schreiber s’amuse avec la compagnie Cinétévé. "Nous sommes heureux d’avoir pu aborder ce sujet sensible de la société aux heures de grande écoute sur une grande chaîne, mais il est certain qu’il n’aurait pas été traité de la même façon pour Arte, par exemple. Il était nécessaire de rassembler un large public et respecter la charte visuelle rigoureuse de TF1 ", indique le producteur.
Mathilde Seigner, professeur iconoclaste de Sam.
Julien Cauvin
"Une écriture plus moderne dans la fiction"

Des discussions sont en cours avec la chaîne pour suivre les deux épisodes déjà diffusés, qui ont attiré 4,3 millions de téléspectateurs. L'autre singularité de Louis (e) est son statut de création originale, contrairement aux productions comme Sam ou le carton médical The Red Bracelets. Deux séries adaptées de formats étrangers, qui avaient déjà montré dans leur pays d’origine leur capacité à attirer un large public autour de sujets parfois difficiles. Sinon, TF1, qui a récemment pris sa propre version de la saga espagnole pour revendiquer une «écriture plus moderne dans la fiction», ne serait probablement pas risquée de commander six épisodes d’une histoire d’amitié entre deux adolescents atteints de cancer, réunis par la épreuve d'amputation … Lundi 27 août, lors de sa traditionnelle conférence de rentrée scolaire, la chaîne a également confirmé la diffusion prochaine d'une deuxième saison des Bracelets rouges. Avant d’annoncer un autre événement à venir dans quelques mois: un sommet sans précédent – en jargon, nous appelons cela un crossover – entre Joséphine, ange gardien et Camping Paradis. Audace, oui. Mais pas trop …
Louna Espinosa dans les bracelets rouges.
AURELIEN FAIDY / VEMA PROD | BBC America – Panorama Films

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.