Aux sources de la république

Le directeur de The State Exercice, Pierre Schoeller, signe une fresque ambitieuse et formellement belle sur la Révolution française, depuis la prise de la Bastille jusqu'à la mort du roi. Un peu empêtré dans un dispositif mêlant réalité et fiction, le film parvient néanmoins à saisir ce moment de bouillonnement où un peuple conquiert sa souveraineté.

Un peuple et son roi ** de Pierre SchoellerFilm Français, 2 h 01 Quelques mois avant la prise de la Bastille, dans le décor solennel du château de Versailles et entouré de toute la pompe de la monarchie, Louis XVI procède comme chaque jeudi saint à la cérémonie de lavage des pieds des enfants pauvres. Parmi ceux sagement alignés devant lui, l'un d'eux lève la tête: "Bientôt, j'aurai des sabots! Il s'exclame devant le souverain stupéfait. Cette scène symbolique et fictive, placée à l'ouverture du film, préfigure les événements à venir. la prise de la Bastille et la lenteur de la marche vers la République, comme les intentions du réalisateur Dites à la Révolution à travers le face à face entre le peuple et son roi, ce passage de la souveraineté de prendra trois ans, et ne peut être complété, comme le film, que par la disparition du corps du roi. Sept ans après l'exercice de l'Etat, une grande réflexion sur le pouvoir et les différentes manières de l'exercer, Pierre Schoeller , dont le seul long métrage est ce troisième, a cette fois-ci voulu plonger dans le passé, remonter aux origines de notre République, à cette passion française pour la politique et à l’égalité. 17 millions d'euros) est comme une fresque o raconter les premières années de la révolution (1789-1793) à "la taille des hommes", mêlant personnages de fiction et épisodes historiques. Nous suivons une galerie de personnages du faubourg Saint-Antoine – un maître verrier et son épouse (Olivier Gourmet et Noémie Lvovsky), Françoise et Margot, deux laveuses (Adèle Haenel et Izïa Higelin) et Basil, un pauvre (Gaspard Ulliel) – emporté par le tourbillon révolutionnaire et dont le destin traversera celui des figures historiques naissantes (Robespierre, Marat, Saint-Just et Danton) dont les débats à l’Assemblée constituante ponctuent le film. C'est ce dispositif entre fiction et réalité que se révèle être un peu artificiel. Vouloir reconstituer tous les épisodes clés de cette période (prise de la Bastille, marche des femmes sur Versailles, fête de la Fédération, tournage du Champ-de-Mars, vol de Varennes, chute des Tuileries, mort du roi ), le film souffre d’un excès de didactisme qui empêche ses personnages de réellement exister en dehors de leur participation à chacun de ces événements. Et témoigne de la difficulté de se détacher de l’histoire pour entrer dans la fiction. Cette déclaration, il ne doit pas cacher ses qualités indéniables. Et avant tout un parti pris formel qui consiste à mettre les lumières (l'étoile royale, le verre fondu, la flamme des révolutionnaires …) comme métaphore des bouleversements en cours et donne lieu à de magnifiques images. parfois solaire, parfois en clair-obscur grâce à l'éclairage naturel. Très vivants et contemporains, les scènes de foule évitent le piège de la reconstitution et parviennent à capter magnifiquement cette énergie et ce bouillonnement qui traverse les révolutions, ce moment où il prend conscience de ses droits et conquiert sa souveraineté. "Une plongée dans un torrent dont le parcours reste fragile", explique le réalisateur. Surtout, le film a l'immense qualité d'inscrire la Révolution, souvent résumée à quelques dates, à long terme, à la fois dans la durée et la précarité et dans la mise en première ligne des personnes et des femmes. . Une façon de nous rappeler que la Révolution n’a pas été faite en un jour et de remettre en question ce qui reste de nos relations avec la politique.

Céline Rouden

Et aussi

Michael Kors et LVMH: le bal de la maison de mode

La mode est mardi 25 septembre, deux changements de propriétaires importants par les achats et la participation majoritaire de Michael Kors et LVMH, illustrant la concentration des marques dans ce secteur.
La mode mardi 25 septembre, deux changements de propriétaires importants par les achats et la participation majoritaire de Michael Kors et LVMH, illustrant la concentration des marques …

Lire la suite

Leave a comment

Send a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.