Augmentation de la consommation de produits laitiers faibles en gras associée à un risque réduit de diabète de type 2 chez les prédiabétiques – étude

Menée par des chercheurs affiliés au Canada et en Iran, cette étude a révélé que les personnes qui consommaient plus de lait écrémé et de yaourt écrémé présentaient un risque plus faible de DT2 que celles qui étaient relativement stables dans leur consommation ou diminuaient leur consommation.

Publié dans Journal de la nutrition​, ces données suggèrent un rôle des produits laitiers allégés dans la prévention du DT2 chez les patients prédiabétiques.

La modification du régime alimentaire est recommandée comme stratégie efficace chez les patients atteints de prédiabète pour prévenir ou retarder l’apparition du DT2.

Ainsi, dans cette étude, les chercheurs ont évalué les changements dans la consommation de tous les types de produits laitiers (lait riche en matières grasses, lait écrémé, yogourt faible en gras, yogourt riche en matières grasses, fromage ordinaire et fromage à la crème) par rapport au risque ultérieur de l’incident T2D.

Étudier le design

Cette étude de cohorte était basée sur la plus grande étude sur les lipides et le glucose de Téhéran (TLGS), qui est une étude longitudinale communautaire commencée en 1998 pour déterminer les facteurs de risque de maladies non transmissibles dans la population urbaine de Téhéran. Les visites de suivi ont eu lieu à des intervalles d’environ 3 ans.

Pour cette étude actuelle, 639 individus adultes du quatrième cycle (2009 à 2011) du TLGS ont été recrutés comme référence. Ces sujets étaient prédiabétiques, définis par une glycémie à jeun  100 à < 126 mg/dL (≥ 5,6 à < 7,0 mmol/L) ou une glycémie plasmatique sur 2 h 140 à < 200 mg/dL (≥ 7,8 à < 11,1 mmol/L).

.

Previous

Rutgers repousse Clemson dans le match Big Ten/ACC Challenge

Le flirt balte avec Taïwan au Forum du Parlement ouvert échoue à nouveau

Next

Leave a Comment

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.